AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réel5 MDT de l'OACA en 2024, pour dynamiser les aéroports tunisiens

5 MDT de l’OACA en 2024, pour dynamiser les aéroports tunisiens

L’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA) a programmé des investissements de l’ordre de 5 millions de dinars en 2024 afin de dynamiser l’activité des aéroports tunisiens et garantir le niveau d’opérationnalité, a fait savoir le ministre du Transport, Rabie Majidi, mardi, lors d’une plénière tenue à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

Dans sa réponse à une question formulée par le député Mohamed Yahyaoui, concernant la redynamisation de l’aéroport Tabarka-Ain Drahem, le ministre a indiqué que l’OACA a accusé des pertes estimées à 8,5 millions de dinars en 2022, suite aux dépenses d’exploitation et à ses efforts visant à préserver l’opérationnalité des aéroports et à continuer la politique d’exonération des redevances d’aéroports et de services de navigation aérienne.

L’aéroport de Tabarka est concerné par la nouvelle politique d’orientation du ministère ayant pour objectif de dynamiser les aéroports nationaux, a-t-il dit, et ce à travers l’encouragement du secteur privé, la création de zones industrielles et logistiques aéronautiques et la mise en place d’une stratégie de communication afin de promouvoir le nord-ouest.

« L’aéroport de Tabarka a connu ces dernières années une chute considérable du nombre de passagers qui est passé de plus de 65 mille en 2010 à 1000 passagers en 2016 ». Le député a, à cet égard, proposé la mise en place d’une commission nationale afin de booster l’activité de cet aéroport, mettant l’accent sur l’importance de l’ouverture de l’open sky.

Interrogé par le même député sur le projet de création d’un centre de visite technique à Tabarka, Rabi Majidi a assuré que la commune a suggéré de consacrer une parcelle de terrain appartenant à l’Agence Technique des Transports Terrestres (ATTT) afin de construire un centre, sauf qu’il s’est avéré que ce terrain est la propriété de l’Etat.

Mohamed Yahyaoui a, dans ce contexte, souligné l’importance de créer un centre de visite technique à Tabarka, étant donné que cette délégation est la plus éloignée à 82 km du centre du gouvernorat. Et d’indiquer que le nombre de véhicules immatriculés dans le gouvernorat de Jendouba s’élève à 42814 dont 4334 (10%) sont immatriculés à Tabarka.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -