AccueilMondeL'UE lance un plan de 300 milliards d'euros pour concurrencer la route...

L’UE lance un plan de 300 milliards d’euros pour concurrencer la route de la soie chinoise

La Commission européenne a dévoilé mercredi un plan visant à investir 300 milliards d’euros à l’échelle mondiale dans des projets liés à l’infrastructure, au numérique et au climat d’ici 2027 pour concurrencer la « nouvelle route de la soie » chinoise.

- Publicité-

La nouvelle stratégie européenne, « Global Gateway », vise à renforcer les chaînes d’approvisionnement européennes, stimuler le commerce européen et lutter contre le changement climatique en se concentrant sur les domaines du numérique, de la santé, du climat et de l’énergie, des transports, de l’éducation et de la recherche.

La Chine a lancé son projet des « Nouvelles routes de la soie », aussi connu sous le nom de « Belt and Road » en anglais, en 2013 pour resserrer ses liens commerciaux avec le reste du monde et a beaucoup dépensé pour le développement d’infrastructures dans des pays du monde entier.

Mais les responsables de l’UE estiment que les financements proposés par Pékin sont souvent pénalisants, manquent de transparence et rendent certains pays plus pauvres, notamment en Afrique, dépendants de la Chine par le biais de la dette.

Contrairement à la Chine, l’Union européenne veillera à ce que les communautés locales bénéficient des projets d’infrastructure dans le cadre de Global Gateway et fera également appel au secteur privé, pour qui l’implication de l’Europe rend l’investissement moins risqué, a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Les financements prendront la forme de subventions, de prêts et de garanties budgétaires et devraient provenir du budget de l’UE, des gouvernements, et des institutions financières et de développement européennes.

Selon la Commission, ils seront proposés sous des conditions « justes et favorables » pour limiter le surendettement. Elle a également déclaré qu’aider les autres pays servirait aussi les intérêts de l’UE et renforcerait ses chaînes d’approvisionnement, dont la pandémie avait révélé les fragilités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,917SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles