Me Essid : Une personnalité politique de premier rang a fait pression...

Me Essid : Une personnalité politique de premier rang a fait pression sur la HAICA pour prendre des mesures disciplinaires contre El Hiwar !

par -

Invité, dans la soirée du jeudi 17 décembre 2015, à l’émission « le 8ème Jour », l’avocat de la chaîne El Hiwar Ettounsi, Me Abdellaziz essid, a tenu à confirmer que la chaîne n’a reçu aucune convocation de la part de la HAICA à l’adresse qui lui avait été notifiée par huissier de justice.

« Je n’étais pas à mon bureau quand j’ai appris par téléphone qu’il y a une réunion à la HAICA à 11 heures. J’ai pensé qu’une convocation, comme d’habitude, avait dû atterrir sur mon bureau. J’ai immédiatement contacté M. Hichem Snoussi, membre de la HAICA pour me renseigner au sujet de cette réunion », a-t-il expliqué.

« Interrogé par un journaliste, comment pourrait Hichem Snoussi prouver devant la cour, que j’ai été avisé de cette réunion, ce dernier a répondu qu’il compterait sur ma moralité pour reconnaître que j’ai été convoqué par téléphone à cette réunion », a assuré Me Essid.

« En ce qui me concerne, j’ai une assez bonne notoriété morale pour reconnaître tout à fait la communication, mais vous M. Snoussi, vous n’avez pas tout dit ! », a-t-il martelé.

J’ai contacté Hichem Snoussi, explique Me Essid, pour lui demander les raisons de la réunion à la HAICA ; ce dernier répondu qu’effectivement, une réunion a été décidée à 11 heures concernant les dérapages dans les émissions de Nawfel Ouertani et Samir El Wafi.

“A cet égard, M. Snoussi m’a confié qu’un homme politique du premier rang, dont il m’a révélé le nom, a fait une forte pression sur la HAICA pour prendre des mesures disciplinaires à l’endroit de la chaîne El Hiwar Ettounsi”, s’écrie Me Abdellaziz Essid.

Et l’avocat de défier : « Puisque M. Snoussi a compté sur mon honorabilité, je compte sur la sienne pour dénoncer publiquement le nom de cet homme politique qui fait pression sur la HAICA. »

Rappelons que la chaine El Hiwar Ettounsi avait écopé d’une amende de 200 mille dinars et d’interdiction de diffusion pour la plupart de ses émissions.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire