Tags Posts tagged with "Abdallah Kallel"

Abdallah Kallel

par -

«Une réunion à huis clos a en effet été organisée par Mohamed Ghariani, ancien secrétaire général du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) sous Ben Ali et ex-membre de Nidaa Tounes, fondé par Béji Caïd Essebsi. Le 13 août, à Hammamet, elle s’est tenue en présence de Lotfi Zitoun, le bras droit de Rached Ghannouchi, leader du mouvement islamiste, ainsi que d’anciens du RCD dont Abdallah Kallel et des déçus de Nidaa Tounes comme Néji Jalloul. Il a été question de composer des listes municipales qualifiées d’indépendantes que porteraient des figures de l’ex-RCD suivis de membres d’Ennahdha ». C’est ce que rapporte le site de Jeune Afrique dans sa livraison de ce vendredi 18 août 2017 qui met en exergue la crise interne que connait le parti islamiste tunisien et son désir annoncé de diversifier ses bases en invitant les «indépendants» à faire partie de ses prochaines listes électorales pour les municipales de décembre prochain.

 

par -
Abdallah Kallel

Abdallah Kallel, ancien ministre de l’Intérieur sous Ben Ali a comparu devant le juge d’instruction du bureau numéro 27 du tribunal de première instance de Tunis, en tant qu’accusé dans l’affaire d’agents sécuritaires ayant commis des crimes de torture.

Abdellah Kallal a été maintenu en état de liberté, en attendant les progrès de l’enquête .

La famille de Abdallah Kallal a réagi à l’information publiée par le site électronique Businessnews , en affirmant que la plainte en question a été déposée à l’encontre de A. Kallel en août 2011 par un plaignant qui a été arrêté au ministère de l’intérieur au moment où A. Kallel n’était pas encore ministre de l’intérieur. Le plaignant reproche, dans sa plainte à A. Kallel d’avoir été présent lors d’une séance d’enregistrement audio de ses aveux, mais lors de la confrontation menée par M. le juge d’instruction, le plaignant est revenu sur sa déclaration.

par -

La chambre des référés de la cour d’appel de Tunis a décidé de reporter au 14 novembre l’affaire de levée de la confiscation des biens d’Abdallah Kallel, ex-président de la chambre des conseillers du régime déchu, rapporte le site Attounsia.

La chambre des référés statuait sur l’appel interjeté par la défense suite au jugement  rendu par une chambre des référés du tribunal de première instance de Tunis ordonnant la confiscation des biens de l’intéressé.

Le jugement en appel sera rendu le 14 novembre.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

En exclusivité sur la Radio Tunisienne Chaine Nationale (RTCN), l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, est intervenu ce mercredi 6 décembre 2017...

AFRIQUE

Les présidents de la République démocratique du Congo (RDC), du Congo Brazzaville et de l'Angola se sont retrouvés samedi à Brazzaville pour une réunion...

Reseaux Sociaux

SPORT