Tags Posts tagged with "Abdelmalek Sellal"

Abdelmalek Sellal

par -

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, avait excité la curiosité des citoyens en annonçant une Conférence nationale dans sa lettre de candidature pour un 5ème mandat. L’ex-Premier ministre et directeur de campagne du candidat Bouteflika, Abdelmalek Sellal, a levé un coin du voile. Il a déclaré que la rencontre aura lieu “immédiatement” après les élections du 18 avril 2019. Sellal, qui a pris la parole devant les membres de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) ce samedi 16 février 2019, a indiqué que tous les Algériens sont invités. “On sortira avec une stratégie nouvelle pour parachever l’édification de l’Algérie”, c’est  “une proposition démocratique”, a-t-il affirmé, rapporte Huffington Post Maghreb.

L’ex-Premier ministre a tout de même nuancé en affirmant que toutes les questions seront sur la table, “sauf les constantes nationales”. Bouteflika et sa maladie font-ils partie de ces lignes rouges ? Il est permis de le penser, à la lumière de ce qu’a asséné Sellal. D’après lui le président, même malade, gouverne le pays avec brio. “Les chiffres sont là. Les indicateurs financiers et économiques de ces quatre dernières années sont meilleurs que ceux des cinq années précédentes, et ce, dans tous les secteurs. Cela prouve que le président a ses hommes forts et son peuple qui le soutient”, a-t-il déclaré.
Il en a rajouté une louche en soutenant que “même avec la chute des prix du pétrole, on n’est pas en crise asphyxiante. Je comprends que certains puissent faire douter, c’est normal. On est en campagne, mais les chiffres sont têtus”.
D’après lui, Bouteflika n’a aucun appétit pour le pouvoir et s’il a rempilé, c’est pour bâtir l’Algérie dont rêvaient les martyrs de la révolution…

par -

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera, le jeudi 09 mars 2017, une visite de travail à Tunis, où il co-présidera avec son homologue tunisien les travaux de la 21ème session de la Grande commission mixte algéro-tunisienne.

Selon un communiqué rendu public, ce mercredi, par les services du Premier ministre algérien, les travaux de cette réunion permettront aux deux parties de « procéder à une évaluation des relations bilatérales et des perspectives de leur consolidation dans les domaines politique, sécuritaire, économique et social ».

La rencontre, qui sera sanctionnée par la signature de plusieurs accords de coopération, sera également l’occasion pour les deux responsables d’«échanger leurs vues sur les évènements marquants intervenus sur la scène internationale, ainsi que sur des questions importantes liées à l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans la sous-région », ajoute le communiqué.

par -

Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a réitéré, à l’ouverture des travaux de la conférence internationale sur l’investissement “Tunisia 2020”, “l’engagement de son pays à poursuivre sont appui à la Tunisie, à travers le tourisme et aussi par le biais de l’accord commercial préférentiel “2020” conclu entre les deux pays”.
Il a également fait état de la prédisposition de l’Algérie à inciter le partenariat et le contact directe avec les opérateurs économiques et les hommes d’affaires tunisiens et algériens, pour tirer meilleur profit des opportunités de coopération et de complémentarité entre les deux pays dans plusieurs secteurs tels que l’énergie.
Le Premier ministre algérien a exprimé “la confiance de son pays en la capacité des Tunisiens à surmonter les difficultés provisoires et leur sens de la responsabilité qui leur a permis de préserver les intérêts de leur pays”.
Les travaux de la conférence “Tunisie 2020”, ont été ouverts ce matin, en présence de nombreux investisseurs et de partenaires économiques de la Tunisie, du président de la République, Béji Caied Essebsi, le Premier ministre français, Manuel Valls, l’Emir du Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, le Premier ministre algérien et un grand nombre de ministres de l’économie de plusieurs pays et de premiers responsables d’institutions financières tunisiennes et étrangères.

par -

A en croire le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, dans un entretien avec le quotidien saoudien domicilié à Londres Acharq al-Amsat rapporté par H24info, Alger est disposé à s’activer pour éteindre les foyers d’incendie avec Rabat. “Le Maroc est un pays voisin et frère. Nous avons quelques désaccords en suspens. Il y a une divergence de vision. Nous préférons en Algérie une approche globale et un dialogue direct pour régler toutes les questions, d’autant qu’il s’agit de dossiers précis et notre pays est prêt à les régler d’une façon sérieuse et pacifique”.

Reste à savoir si Rabbat donnera suite à cette main tendue d’Alger et si oui, dans quelles proportions. En tout cas le propos vaut son pesant d’or et mérite qu’on s’y attarde, et qu’on suive ses développements, les deux puissances de la sous-région poussant leur vieil antagonisme jusqu’à s’opposer presque sur tous les grands dossiers, même sur la présidence de l’Union africaine, que le Maroc s’apprête à rejoindre, ce qu’Alger voit d’un très mauvais oeil…

FOCUS 🔍

Dans le cadre de la stratégie nationale de « Décashing » et d’inclusion financière et faisant suite aux résultats positifs sur l’ensemble de ses tests techniques,...

Le meilleur des RS

C’est un Post triste, par une journée au climat triste, que publie Ezzeddine Zayani. Triste, d’autant plus qu’elle a trait à toute une frange...

INTERVIEW

Récemment nommée présidente de Nida Tounes, Salma Elloumi a accordé cette brève interview à Africanmanager. Elle y parle de son travail de réunificatrice du...

AFRIQUE

Le candidat du pouvoir à l’élection présidentielle en Mauritanie, Mohamed Ould Ghazouani, s’est proclamé vainqueur au premier tour dimanche 23 juin en présence du...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection marocaine de football a battu son homologue namibienne par 1 à 0, en match comptant pour la première journée (groupe D) de...