Tags Posts tagged with "Abdessatar Sahbani"

Abdessatar Sahbani

par -

Les mouvements de protestation ont connu une évolution au mois de mai dernier, atteignant 1533 mouvements contre 1496 au mois d’avril et 1089 au mois de mars, a indiqué mercredi Abdessatar Sahbani, responsable de l’Observatoire social tunisien relevant du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES).
Lors d’une conférence de presse tenue au siège du FTDES à Tunis pour présenter les résultats du rapport des mouvements sociaux pour le mois de mai 2017, Sahbani a précisé que ces mouvements se répartissent en 71 mouvements individuels dont 66 suicides et tentatives de suicide et 1462 mouvements collectifs, contre 55 mouvements individuels en avril et 64 en mars et 1441 mouvements collectifs en avril et 1025 mouvements collectifs au mois de mars.
La région de Tataouine a enregistré le nombre le plus important de mouvements citoyens avec 274 protestations, suivie de Kébili (211) et Kairouan (119) et Sidi Bouzid (114).
Les gouvernorats de l’Ariana et Siliana n’ont enregistré aucun mouvement et une seule protestation a été observée au Kef.
Selon le rapport, les protestations violentes ont aussi connu une hausse durant le mois de mai dernier enregistrant 403 mouvements de ce genre sur un total de 1462 mouvements collectifs contre 275 au mois d’avril et 184 au mois de mars
Les moyens de protestation utilisés ont été essentiellement l’interdiction des fonctionnaires de quitter leurs lieux de travail, les réseaux sociaux, les sit-ins, la fermeture des routes, l’effraction des locaux administratifs, le blocage de lieux professionnels, les affrontements avec les forces sécuritaires, les marches pacifiques, les grèves, les pneus incendiés, l’attaque de postes de police et les agressions.
Les protestataires ont également eu recours aux appels médiatiques à la mobilisation et la désobéissance civile ; les menaces de démission, les grèves de la faim, les pétitions de protestation et le blocage de passage de trains, l’abandon de la nationalité tunisienne, les menaces de suicide et les marches protestataires vers la capitale ainsi que le port des brassards rouges et les bouches cousues.
Quelque 335 mouvements de protestation collectifs ont concerné le secteur administratif, 272 ont touché le secteur social et 255 mouvements ont été observés pour des raisons sécuritaires.
D’autres protestations collectives ont été observées pour des raisons économiques (226) ou politiques (175), révèle le rapport.

par -

Le nombre des suicides enregistrés en Tunisie a atteint 302 durant l’année 2015, affichant ainsi une hausse de 55,01%  par rapport à 2014. C’est ce que ressort du dernier rapport de l’Observatoire Social Tunisien relevant du Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociales (FTDS).

Présenté ce mardi 23 février 2016, le rapport précise que le plus grand nombre de cas de suicide a été enregistré au cours du mois de mars atteignant 77 cas, suivi  par ceux de  septembre, mai et juillet avec respectivement 69, 52 et 50 cas alors que janvier et août ont affiché le taux le plus faible, soit 29 et 17 cas de suicide.

Toujours selon la même source, la moyenne mensuelle des suicides durant l’année écoulée est estimée à 45.

S’agissant du nombre des tentatives de suicide, il a  atteint 247, soit une progression de 44,99% par rapport à 2014.

Kairouan accapare la part du lion…

Lors d’un point de presse tenu à cette occasion, Abdessatar Sahbani, responsable de l’Observatoire Social Tunisien a mis en garde contre la prolifération de ce phénomène qui continue de prendre de l’ampleur dans les différents gouvernorats du pays.

C’est  la région de Kairouan vient en tête de liste avec le nombre le plus important avec 89 cas, ce qui représente 16.21% du chiffre global, suivi par Bizerte (12.9%). Viennent ensuite Gafsa (11.1%) et Kasserine (8.74%).

Le nombre le plus faible a été affiché à Gabès (4),  Siliana (4) Ben Arous (4), Médenine (3), Kebili (3), ainsi que Tozeur (2), Tataouine (2), et Zaghouan (2).

Evoquant la répartition des suicides entre les sexes, Abdessatar Sahbani a fait remarquer  que les hommes représentent le taux le plus élevé. Chiffre à l’appui, 412 suicides et tentatives de suicide ont été dénombrés  chez les hommes, chiffre qui dépasse beaucoup celui enregistré chez les femmes soit 137.

Le suicide d’enfants : le nombre est alarmant

Il est à noter que 54 suicides ou tentatives de suicide d’enfants dont l’âge est en dessous de 15 ans ont eu lieu en Tunisie… Ce chiffre est alarmant,  selon le responsable, étant donné qu’il est  monté en flèche par rapport à 2014, soit plus de 200%  où le nombre des cas de suicides ou tentatives de suicide était de l’ordre de 18.

Cette tendance haussière a été aussi constatée dans la tranche d’âge 16-25 ans avec une évolution de 78.8% par rapport à 2014 où les cas ou tentatives de suicides s’élèveraient à 52.

Mais pour quelles raisons ? D’après Abdessatar Sahbani, les raisons sont multiples à commencer par les problèmes familiaux. Ajoutons à cela, les problèmes socio-économiques, voire le chômage sans oublier d’autres facteurs d’ordre psychologique.

suisideca

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux