Tags Posts tagged with "accord de prêt"

accord de prêt

par -

Un accord de prêt de 82 millions d’euros a été signé, ce mardi 22 mai 2018, entre la Banque Allemande de Développement (KFW) et le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale. L’argent financera une station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 50.000m³ / jour (extensible à 100.000 m³ / jour) à Zarat, près de la ville de Gabes.

Le coût total du projet est estimé à 96.5 millions d’euros, soit 231.6 millions de dinars tunisiens. La contribution de la Tunisie est donc de l’ordre de 14.5 millions d’euros. Ce prêt est remboursable sur 15 ans avec 5 ans de grâce et un taux d’intérêt de 1,86%.

Ce projet sera réalisé par la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) dans l’objectif de couvrir les besoins en eau potable de 1,145 million d’habitants des gouvernorats de Gabès, à l’horizon 2035.

Il permettra également de faire face à la pénurie d’eau à travers le dessalement des eaux de mer et d’atténuer la surexploitation des eaux souterraines.

A signaler que la Tunisie souffre pour la troisième année consécutive d’un déficit hydrique estimé à 163 millions m3.

Les barrages maintiennent les mêmes taux de remplissage que l’année dernière, à l’exception du barrage de Nebhana qui ne renferme aujourd’hui que 3 millions m3 contre 11 millions m3 en 2017.

On rappelle également que la Banque Allemande de Développement agit pour le compte du Gouvernement Fédéral Allemand. Elle soutient les réformes, les infrastructures et les systèmes financiers pour une croissance économique socialement équitable et respectueuse de l’environnement dans les pays en voie de développement.

Ses objectifs comprennent la réduction de la pauvreté, le maintien de la sécurité et de la paix, la protection de l’environnement et du climat ainsi que la promotion de la mondialisation dans des conditions équitables.

par -

L’ARP a adopté mardi, l’accord de prêt conclu le 14 octobre 2017, à Washington, entre la République Tunisienne et la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD), relatif au financement du projet d’Inclusion économique des jeunes, pour un montant de 52,7 millions d’euros.

Ce projet vise à impulser le rythme de création d’emplois “dignes” et à renforcer la création de microprojets dans les gouvernorats de Manouba, Jendouba, Siliana, Kasserine, Kairouan, Sfax et Kébili.

Ce projet va profiter directement, à près de 10 mille jeunes hommes et jeunes femmes parmi les enfants des familles défavorisées, ou à revenus limités, les jeunes qui sortent de prison, les mères sans soutien familial, les jeunes actifs dans l’informel et encore les jeunes chômeurs de longue durée inscrits dans les bureaux d’emploi.

Il permettra également, de soutenir 250 PME et micro-entreprises dans les régions concernées.

par -

L’ARP a adopté en séance plénière, mercredi au Bardo, le Projet de loi portant approbation de l’accord relatif à la garantie de l’Etat pour le prêt complémentaire conclu le 30 Novembre 2016 entre l’office national de l’assainissement (ONAS) et la banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), avec 93 voix pour, 3 contre et 3 abstentions.
L’accord comporte un seul article qui prévoit la contribution au financement du projet Tunis Nord, d’une valeur estimée à 16 millions 200 mille euros.
Le coût global du projet, dont la durée de réalisation s’étale jusqu’à 2019, atteint 130 millions de dinars alors que le taux d’intérêt varie entre 0,4 et 0,5% pour une période de remboursement de 20 ans dont 5 ans de grâce.
Le prêt complémentaire concerne la réalisation d’une station de pompage d’une capacité de 2,7 m3/par seconde, et d’une station d’assainissement, en plus de la réalisation d’un réseau de transfert des eaux traitées de la décharge actuelle du canal du golfe, au bassin des eaux traitées, sur une longueur de 2,7 km, outre une aide technique à l’ONAS.
D’après l’exposé des motifs du projet, ce dernier va , aussi, permettre d’atténuer les effets négatifs du versement des eaux traitées des stations d’assainissement de Tunis Nord au niveau de la plage de Raoued en assurant le déversement de ces eaux, dans les eaux plus profondes en mer.

par -

Un accord de prêt a été signé ce jeudi 14 juillet 2016 par le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et la Banque Africaine de Développement ( BAD).

La signature a eu lieu lors d’une cérémonie organisée au siège de ce département en présence du premier responsable, Yacine Brahim et du directeur régional des opérations de ladite banque en Afrique du Nord, Jacob Kolester.
A cette occasion, le ministre a déclaré que ce prêt d’une valeur de 268 millions d’euros, l’équivalent de 645 millions de dinars, s’inscrit dans le cadre du programme d’appui à la modernisation du secteur financier (2016/2017).
Dans le même ordre d’idée, le ministre a fait savoir que la BAD à travers cette première opération pour cette année témoigne encore une fois son attachement et sa solidarité avec la Tunisie, mais aussi son engagement à honorer ses promesses et programmes de coopération avec la Tunisie.
” Ce programme d’appui s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par le gouvernement afin de mener les réformes nécessaires pour assurer une croissance économique considérable”, a dit le ministre, ajoutant que ce dernier va consolider les acquis obtenus et ce, grâce aux autres programmes d’appui aux réformes financés par la banque depuis 2011 visant essentiellement le développement régional et la création d’emplois.
De son côté, Jacob Kolester a indiqué que ce programme vise à créer les conditions nécessaires pour la croissance économique en Tunisie. Pour le responsable, la réalisation de cet objectif passe également par la garantie d’une stabilité du secteur financier.
Jacob Kolster a par ailleurs saisi cette occasion pour mettre l’accent sur la volonté de la BAD de soutenir la Tunisie dans cette phase transitionnelle. Chiffre à l’appui, le portefeuille de la banque accordé à la Tunisie au titre de l’année 2016 s’élève à 1,3 milliards de dollars à travers 43 opérations.
Pour ce faire et afin de moderniser le secteur financier, le programme d’appui s’articule autour de deux composantes. Il s’agit de l’amélioration de l’inclusion financière, l’appui aux réformes pour développer la micro finance, la diversification des services financiers mobiles offerts aux couches vulnérables et la facilitation de l’accès aux crédits aux TPME.
Pour la seconde composante, elle soutiendra les réformes liées au renforcement de la résilience du secteur financier et le développement des marchés des capitaux pour un financement efficient de l’économie.
Ce programme d’appui sera par la suite accompagné et renforcé par un deuxième programme ciblant des réformes qui touchent le développement régional inclusif dont le montant avoisine les 200 millions de dollars.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Le site israélien « Israel Valley » a révélé un rapport prouvant qu’Israël et le Maroc veillent à garder leurs relations économiques secrètes et...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo a déclaré lundi qu'il voulait réussir son passage à la Juventus de Turin qu'il a rejoint cet été en provenance du Real...