Tags Posts tagged with "acteurs économiques"

acteurs économiques

par -

Alors que le Maroc, la Turquie et l’Egypte ont misé depuis des années sur les pays africains comme terrain d’investissement, les autorités tunisiennes ont pris du retard sur ce continent, qui regorge pourtant d’opportunités. Les participations tunisiennes se faites rares dans une région en construction, en quête d’investissements et de ressources humaines. L’Afrique est un véritable chantier !

Cependant, un grand intérêt a été accordé par le secteur privé, notamment par l’organisation non gouvernementale Tunisia-AfricaBusiness Council (TABC), qui œuvre depuis longtemps pour s’implanter en Afrique, dans le but de s’introduire auprès des réseaux d’affaires africains et mobiliser les entrepreneurs tunisiens prêts à s’investir, à s’installer en Afrique, à analyser les obstacles et identifier des solutions pour faciliter le commerce et l’investissement sur le continent, essentiellement pour les entreprises tunisiennes…

C’est dans ce contexte, lors de la tenue ce mardi 6 février 2018 des travaux de la première édition du FITA 2018, “Financing Investment & Trade in Africa», que le président de TABC, Bassem Loukil, a affirmé que l’Afrique est l’avenir de la Tunisie et que nous sommes appelés à ancrer notre pays dans ce contient qui demeure un pôle de croissance économique.

«Avec notre potentiel, notre savoir-faire, la volonté politique, l’installation des diplomaties, dans les pays subsahariens, nous aurons  plus de possibilités d’investir en Afrique. Nous devons aussi chercher de solutions pertinentes pour mettre fin aux obstacles freinant les opérateurs et les entrepreneurs tunisiens sur ce contient».

Et de préciser :  «Nous avons de nombreuses difficultés au niveau du transport maritime, aérien, l’absence des diplomaties sur le continent, la réglementation des changes… Ces obstacles n’encouragent plus nos hommes d’affaires à aller sur le marché africain. L’Afrique a toutes les ressources, les talents, les travailleurs, cependant le train du commerce africain a besoin d’une vraie locomotive», a-t-il assuré.

Quant à Ibrahima  Fofana, ministre d’Etat à la Présidence de la Guinée, en charge des questions d’Investissements et des Partenariats Public-Privé, il a valorisé l’expérience économique tunisienne et a signalé que la forte présence des représentants des banques africaines et des hommes d’affaires subsahariens confirme déjà leur grande volonté à coopérer avec la Tunisie.

Le haut responsable guinéen a sur un autre volet exposé les obstacles qui découragent les entrepreneurs. «Nous sommes ici pour identifier toutes les possibilités, les opportunités de renforcer nos échanges intra-africains. Nous avons encore le problème du transport, mais malgré ça la Tunisie va lancer des projets importants comme l’ouverture du transport maritime, c’est une étape importante et qui demeure un fort signal pour les acteurs tunisiens et subsahariens…».

Par ailleurs, Omar El Bahi, ministre du Commerce, lui aussi fait le même constat à propos du marché africain en le qualifiant de grand pole d’investissements car selon ses dires l’Afrique est le continent de demain.

El Bahi a ajouté que les efforts gouvernementaux se poursuivent afin de soutenir les investisseurs tunisiens et a également évoqué le rôle joué par le Conseil supérieur de l’exportation qui englobe une série de mesures très attractives comme par exemple : l’octroi d’avantages préférentiels pour l’exportation vers les marchés africains, à travers une prime couvrant 70% des coûts de prospection des marchés extérieurs (coûts de transport et d’hébergement), 60% des frais du transport aérien et 50% des coûts du transport maritime…

Et d’affirmer qu’un grand événement sera organisé les 24 et 25 avril prochain à Tunis pour présenter les services destinés à l’Afrique, comme l’éducation et la santé…

A noter que lors de la conférence « Financing Investment & Trade in Africa », Bassem Loukil et le représentant de « International Islamic Trade Finance Corporation (ITFC) » ont signé un accord de partenariat.

Cet accord s’étalera sur trois ans et a pour objectif de soutenir et accompagner les hommes d’affaires tunisiens désirant investir dans le continent africain via la mise en place des moyens de financement de la part de l’institution.

De même, il s’agit d’accorder une opportunité aux investisseurs économiques tunisiens, les décideurs au sein de l’ITFC vont assurer un suivi des dossiers des entreprises tunisiennes. Pour sa part, le TABC s’engage à préparer les dossiers soumis par les entreprises tunisiennes.

par -

Dans son analyse sur l”économie nationale publiée par l’intermédiaire en bourse, Mac Sa, l’expert économique, Moez Labidi de  perspectives de l’économie tunisienne sont incertaines et le marché du travail continue d’envoyer des signaux négatifs pour la cohésion sociale.

Il a dans le même contexte ajouté que des signaux menaçants pour le climat sécuritaire, déstabilisants pour les caisses sociales (CNRPS en tête de liste), et démoralisants pour les acteurs économiques. “Quand le moral des investisseurs et des consommateurs est en berne, la croissance est rarement au rendez-vous”, a-t-il dit.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

Résultats et classement à l'issue des rencontres disputées dimanche pour le compte de la 5e journée de la Ligue 1 professionnelle de football : Samedi A...