Tags Posts tagged with "Affaire des archives de la présidence de la République"

Affaire des archives de la présidence de la République

par -

Un des juges d’instruction du Tribunal de première instance de Tunis a auditionné Hichem Gharbi, agent de la sécurité présidentielle et décidé de le laisser en état de liberté dans l’affaire des archives de l’institution de la présidence de la République. Dans une déclaration lundi à l’agence TAP, l’avocat de Hichem Gharbi, Nizar Ayed a indiqué que 3 membres ont été jusqu’à présent auditionnés par le juge d’instruction, y compris l’ancien directeur général de la sécurité présidentielle.
L’Instance Vérité et Dignité a saisi la Justice suite à son empêchement, par la sécurité présidentielle, le 26 décembre 2014, d’accéder au Palais de Carthage et de transporter les archives dans des camions loués à cet effet, selon la présidente de l’instance Sihem Ben Sedrine. Pour l’avocat Nizar Ayed, il s’agit d’une tentative de mettre la main sur les archives du Palais de Carthage qui renferme, en plus des archives de la présidence, une partie des archives de l’Organisation de libération de la Palestine. S’interrogeant sur les vrais motifs de la démarche de l’IVD, Me Ayed a tenu à préciser que la loi sur la justice transitionnelle n’autorise pas le transfert de toutes les archives mais seulement les documents menacés de destruction.

TAP

FOCUS 🔍

Carrefour Tunisie, leader de la grande distribution en Tunisie, a remporté le prix du « Meilleur Service Client » de l’année 2019 dans la...

Le meilleur des RS

Culturama, le groupe culturel estudiantin, initie le mouvement à Tunis, appuyé par l'université Mahmoud El Materi, ainsi que des associations écologiques tunisiennes: ACT'UP Tunisie...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L’Agence Allemande de la Coopération Internationale en Tunisie (GIZ) envisage d'étendre son assistance technique aux collectivités locales en Tunisie dans le cadre du partenariat...

AFRIQUE

Des milliers de personnes ont manifesté le 21 avril à Rabat pour réclamer la libération des détenus du Hirak, du Rif, après la confirmation...

Reseaux Sociaux