Tags Posts tagged with "affaires judiciaires"

affaires judiciaires

par -

Plus de 600 mille affaires judiciaires où la violence est prépondérante ont été recensées entre 2011 et 2017. Ce chiffre représente 25% de l’ensemble des affaires traitées par la justice, avance l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) dans une étude sur la violence urbaine réalisée en octobre 2017.
Selon l’étude de l’ITES, ces chiffres témoignent de l’augmentation de l’indicateur de violence dans le pays. Ce bilan s’alourdit si l’on compte des affaires de vol, de meurtre et autres actes de vandalisme auxquels la violence est généralement associée.

Parmi les manifestations les plus extrêmes de la violence en Tunisie, figure l’augmentation du nombre des affaires de meurtre enregistrées entre 2011 et 2016 qui s’est élevé à 1550. Ce chiffre pourrait atteindre les 1700 d’ici la fin de l’année en cours, apprend-on de même source.
D’après l’ITES, ce phénomène n’est pas nouveau, voire propre à la période post-révolution, puisque près de 180 mille affaires de violence traitées par la justice ont été recensées jusqu’à 2010. Toutefois, plus de 200 mille affaires ont été enregistrées au niveau national jusqu’à 2017. Ce chiffre risque de tripler si l’on compte les affaires d’agressions physiques et morales qui n’ont pas été portées devant la justice, révèle l’étude.

Dans sa lecture comparative des indicateurs de violence, l’étude de l’ITES a, par ailleurs, démontré que le phénomène de la violence est plus important en milieu urbain qu’en milieu rural.
Plusieurs facteurs sont à l’origine de la violence selon l’étude qui cite notamment la densité démographique dans les quartiers populaires, la montée du régionalisme, l’abandon scolaire précoce, la désintégration familiale, la précarité et le chômage.
L’étude fait, par ailleurs, état de cas de violence et de mauvais traitements enregistrés en milieu scolaire.
En effet, les institutions scolaires ont enregistré 67412 cas de violence physique et verbale entre 2012 et 2015. Les formes de violence sont: la provocation, la consommation d’alcool et de drogue, le harcèlement sexuel, le vol et la triche aux examens.
En 2017, avance l’ITES, les actes de violence au sein des établissements éducatifs, qu’ils soient perpétrés par les élèves, le corps enseignant ou encore les cadre éducatif administratif, continuent à accroître.

par -

Nous ne citerons pas l’identité de la personne qui a mis en ligne cette information, car nous ne pouvons préjuger de sa bonne foi et ses bonnes intentions, que nous ne mettrons pas en doute pour autant. Nous ne traiterons pas, non plus, du fond de cette affaire qui est entre les mains de la justice, après que la société plaignante a perdu son premier procès en civil.

Il n’en demeure pas moins que les corbeaux ont encore frappé en Tunisie. Il est vrai que la loi permet, sinon encourage, la délation. Mais dans des circuits et des procédures qui respectent la présomption d’innocence, lequel est un droit inaliénable pour toute personne soupçonnée d’un quelconque fait délictueux.

Et même si l’on pourrait en vouloir à certaines instances, en charge de la lutte contre la corruption et la prévarication, de trop parler d’affaire en cours, force est de constater qu’elles respectent tout de même la présomption d’innocence et évitent de donner les noms en pâture et de les traîner dans la boue, pour constater après qu’ils ont été relaxés. Les exemples font à ce titre légion.

  • La cabale des corbeaux

Une 1ère cabale avait été engagée contre l’ancien ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, dès qu’il a commencé à hausser le ton contre les empêcheurs de tourner en rond à l’ARP et dès qu’il a pu prendre la mesure de la gravité de la situation financière et mettre au point les mesures à prendre pour y remédier. Le ministre a démissionné et les corbeaux ont eu ce qu’ils voulaient.

Une 2ème cabale s’est récemment déclarée contre un haut cadre tunisien, rappelé au service public à la tête de Tunisie Télécom. Mohamed Fadhel KRAIEM est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale des Télécommunications à Paris. Après une carrière internationale en France et au Maroc (SFR, Maroc Télécom et Inwi au Maroc), il rejoint, en juillet 2010, Tunisie Telecom en tant que Directeur Général Adjoint en charge des activités commerciales et financières pendant 5 années et 6 mois. Et ce sont ses hautes compétences qui le feront choisir par le groupe Monoprix pour booster l’entreprise.

L’affaire où son nom a été évoqué est en fait une plainte d’un client, contre Tunisie Télécom et de fait contre tous ses dirigeants. Une affaire que ledit client avait perdue en civil. En pénal, elle est depuis 2015 en instruction et aucune accusation n’a été encore retenue contre l’un ou l’autre des dirigeants de Tunisie Télécom. Pourquoi donc en faire état, alors qu’elle n’est qu’au stade primaire de l’instruction, deux années après les faits présumés et le lendemain du jour de l’annonce de son retour à Tunisie Télécom ? Il y a un hic !

  • Jusqu’à quand les corbeaux vont continuer à croasser ?

Depuis quelque temps, une nouvelle activité se développe dans une nouvelle Tunisie qui se dit en guerre contre la corruption. Tellement en guerre qu’elle serait prête à tout brûler, dans une logique morbide de «la terre brûlée» ou du «après moi le déluge». Cette nouvelle activité est le «fuitage» des affaires judiciaires. Des fuites, à la demande ou au besoin, pour faire tomber telle tête ou entacher telle candidature ou détourner les regards

FOCUS 🔍

Le directeur général de la Banque de l'Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que...

Le meilleur des RS

En cette journée où la Tunisie a oublié ses chamailleries politiques, le GUN qu’on veut dégommer, les signataires de Carthage dont les réunions s’étirent,...

INTERVIEW

Il travaille beaucoup, apparaît peu et n’est pas facile à l’interview. C’est qu’il est conscient de l’immensité de la tâche herculéenne pour laquelle il...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

 Le Real Madrid et son entraîneur Zinédine Zidane sont plus motivés que jamais pour remporter une nouvelle Ligue des champions, la 3e de suite, avant la...