Tags Posts tagged with "africa ceo forum"

africa ceo forum

par -

Après une édition 2018 marquée par une mobilisation record et la présence des présidents de Côte d’Ivoire, du Ghana et du Zimbabwe, c’est cette fois-ci au Rwanda, à Kigali, que se réuniront les plus grands décideurs africains les 25 et 26 mars 2019.

Porte d’entrée sur un marché régional de plus de 150 millions de personnes et signataire de 68 accords de commerce, le Rwanda dispose de nombreux atouts pour accueillir le prochain AFRICA CEO FORUM. « Cette septième édition se déroulera donc au cœur du continent, au Rwanda, pays à la fois francophone et anglophone, dont le dynamisme économique et le modèle de développement axé sur l’éducation, l’innovation et la performance sont le parfait reflet des valeurs du AFRICA CEO FORUM » explique Amir Ben Yahmed, fondateur et président du AFRICA CEO FORUM.

par -
Fort du succès de l’initiative Women in Business du AFRICA CEO FORUM, le premier Women in Business Annual Leadership Meeting, organisé par Jeune Afrique Media Group en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie et l’ESSEC Business school, a réuni à Paris les 2 et 3 juillet près de 200 femmes influentes dirigeantes d’entreprises, venues de 32 pays. Un mot d’ordre : du concret et de l’action !
Construire et entretenir son réseau d’influence pour développer son entreprise, affirmer son leadership et gérer son image à l’ère des réseaux sociaux, réussir l’expansion géographique internationale de son entreprise… Autant de thématiques développées à travers de multiples masterclasses, témoignages de femmes leaders aux parcours inspirants et ateliers de travail collaboratifs.
Point d’orgue de ces deux jours consacrés à renforcer le leadership féminin africain : le lancement du Women in Business Network, le premier réseau d’influence régional dédié exclusivement à promouvoir les rencontres et échanges entre femmes dirigeantes d’entreprises ayant des intérêts business en Afrique. 
« Nous sommes complémentaires des réseaux nationaux dans lesquels la plupart des femmes CEO sont déjà, nous avons d’ailleurs l’intention de travailler en étroite collaboration avec eux », précise Yves Biyah, directeur général adjoint en charge du Développement chez Jeune Afrique Media Group. Et d’ajouter : « Le Women In Business Network apporte également deux propositions de valeur nouvelles sur le continent : d’une part, une organisation inédite basée sur les régions, permettant, par exemple, à une dirigeante Nigériane d’être en permanence connectée à ses consœurs ivoiriennes ou sénégalaises, afin de pouvoir mener des projets communs ; d’autre part, le soutien de Jeune Afrique Media Group, à travers ses titres et ses événements pour donner de la puissance et de la visibilité aux projets du réseau et à son action en faveur du leadership féminin. »
Le Women in Business Network est constitué par 6 régions, pilotées chacune par un binôme de femmes dirigeantes leaders : Lamia Merzouki, Directrice générale adjointe, Casablanca Finance Authority (Maroc) et Emna Kharouf, Directrice Associée, Deloitte (Tunisie) pour la région Afrique du Nord ; Caroline Kamaitha, Vice-Présidente, SES Networks (Kenya) pour la région Afrique de l’Est ; Françoise Le Guennou-Remarck, Présidente du Conseil d’administration, Canal + Côte d’Ivoire et Patricia Obozuwa, Directrice communication et affaires publiques, General Electrics Africa (Nigéria) pour la région Afrique de l’Ouest ; Lizeka Matshekga, responsable de division, Industrial Development Corporation (South Africa) et Nothando Napata, Directrice générale, DBS (Zimbabwe) pour la région Afrique australe ; Valerie Neim, Directrice générale, CCPC Finance (Cameroun) et Nicole Sulu, Directrice générale, Sultani Hotel (République démocratique du Congo) pour la région Afrique centrale ; Alvine Trémoulet, responsable diversité et inclusion, Pfizer (France) et Jennifer Mbaluto, Associée senior, Clifford Chance (Royaume-Uni) pour l’International.
Chaque cluster régional aura pour mission de favoriser les contacts entre les membres d’une même région en organisant des événements trimestriels et en lançant une action-phare visant à soutenir le leadership féminin.

par -

Lors de sa participation au Forum des chefs d’entreprises africains (“Africa CEO Forum“) qui se tient actuellement dans la capitale ivoirienne, Abidjan, Mehdi Jomâa, leader du parti Al Badil, a appelé à avoir une coopération bénéfique avec les pays africains, tels que la Côte d’Ivoire, qui réalise un taux de croissance avoisinant les 8%.

Selon Express fm, Jomâa a ajouté que des personnalités politiques et du monde de l’économie en Afrique participant à ce Forum ont exprimé leurs inquiétudes face aux difficultés de la Tunisie ; il a appelé toutes les parties à assumer leurs responsabilités et à travailler tout en évitant les calculs étroits. Il a précisé, en substance : “Cessez les jeux et combines !…

par -
La récente élection de George Weah à la présidence du Libéria, fin décembre 2017, suscite d’immenses espoirs de réémergence économique pour le pays.
Face à ce défi et à l’impatience d’une population jeune, le Président Weah vient rencontrer les investisseurs et chefs d’entreprise présents au AFRICA CEO FORUM.
Amélioration du climat des affaires, remise à niveau des infrastructures de base, restructuration des systèmes de santé et d’éducation, mesures-phares pour la jeunesse notamment à travers le sport… Devant plus de 1 200 chefs d’entreprises, investisseurs et décideurs publics, il partagera sa stratégie pour poser les fondations de la transformation économique du Libéria.
L’un des plus jeunes Présidents du continent reviendra également sur son parcours de vie atypique et inspirant : des bidonvilles de Monrovia à la présidence du Libéria, en passant par les plus grands clubs de football européens.
Après les précédentes participations des Présidents du Ghana, de Côte d’Ivoire et du Sénégal, la présence du Président du Libéria cette année confirme la vocation du AFRICA CEO FORUM à être le rendez-vous annuel de référence du dialogue public-privé sur le continent.

par -

Au terme de la quatrième édition du Africa CEO Forum, qui a eu lieu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, les 21 et 22 mars 2016, la Société financière internationale (IFC – Groupe Banque mondiale) a élaboré un rapport qui invite les décideurs du continent à donner la priorité à des dispositifs de financement qui sortent des sentiers battus. Ce document est intitulé « Nouveaux horizons dans la finance africaine : réduire le risque et mobiliser les financements à une échelle nouvelle ».

Il est dit dans ce rapport que « même dans des environnements difficiles et à risque, il est possible d’adopter plus largement des méthodes de financement qui atténuent davantage le risque afin de financer des investissements porteurs à plus grande échelle en Afrique ». Jingdong Hua, vice-président de IFC, a embrayé en ajoutant : « Il convient de renforcer les approches de financement ayant fait la preuve de leur efficacité de manière à réduire le risque, à mobiliser des fonds et à bâtir des marchés financiers afin de saisir les énormes opportunités qu’offrent la transition en cours en Afrique ».

Par ailleurs l’institution financière dit ceci dans son rapport : « L’Afrique pourrait absorber annuellement plus de 90 milliards de dollars d’investissements dans les infrastructures mais elle n’en reçoit que la moitié à l’heure actuelle ». Pourtant les sources de financement foisonnent, souligne l’IFC, mais la dynamique n’est pas au rendez-vous à cause d’une exploitation à minima des partenariats publics-privés, du cofinancement, du financement mixte, des marchés financiers ainsi que du capital-investissement. « Il est donc essentiel de mobiliser l’investissement à partir de ces sources très diverses et prometteuses pour les années à venir », argue l’IFC.

Il y a des trains qui arrivent à l’heure

Il n’y pas que les trains qui n’arrivent pas à l’heure qui intéressent l’IFC, l’organisme met également sous les projecteurs les projets qui ont été subventionnés récemment et qui ont brillé par leur réussite. Le rapport évoque l’exemple de Bridge International Academies. Cette entreprise qui opère dans le secteur de l’éducation au Kenya « s’est associée à des banques de développement et de nouveaux investisseurs pour développer son réseau d’écoles privées à bas coût dans trois autres pays, pour un montant de 60 millions de dollars. Ce partenariat lui a permis d’accéder à une assistance juridique et à un investissement de démarrage », dit le rapport de l’IFC.

IFC souligne également son rôle dans le succès d’Helios Investment Partners, un capital-investisseur qui cible prioritairement les marchés africains et qui a pu lever un fonds d’un milliard de dollars.

Le Malien Mossadeck Bally, PDG de la chaîne Azalaï Hôtels, qui a assisté à la présentation du rapport, a magnifié les actions de la filiale du groupe de la Banque mondiale dans l’essor de son business. « IFC m’a mis les pieds à l’étrier. J’ai utilisé leurs lignes de financement pour obtenir un premier prêt d’un million d’euros qui a été à l’origine du développement de notre groupe », a déclaré M. Bally, qui est à la tête maintenant de neuf établissements hôteliers. Il a conclu en ces termes : « Outre l’accompagnement en capital, travailler avec un tel partenaire permet de se structurer ».

Enfin sachez que lors d’une table ronde sur l’intégration régionale hier mardi 22 mars 2016, les décideurs économiques du continent ont plaidé pour une levée des obstacles majeurs (coût du transport, barrières tarifaires, lourdeurs administratives, difficultés d’obtention de visas, etc.). Adesina Akinwumi, le président de la Banque africaine de développement (BAD), a déclaré : « Abattez les murs ! Les dirigeants africains doivent abattre les murs qui séparent les pays… Nous avons besoin de marchés larges et ouverts! ».

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

Sahbi Basli est une compétence des temps anciens. Ancien ambassadeur en Chine, il y garde de très bonnes relations qui facilitent toujours les affaires...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

L'Afrique attend beaucoup du premier Forum pour la nutrition

Plus de 200 délégués, notamment des négociateurs, entrepreneurs et investisseurs se réuniront au Forum des investisseurs en Afrique pour la nutrition (NAIF) les 16...

Reseaux Sociaux

SPORT