Tags Posts tagged with "age de la retraite"

age de la retraite

par -

Des tendances opposées continuent de caractériser l’économie tunisienne au début de l’année 2018. La croissance économique s’accélère, portée par une bonne saison agricole, une hausse des investissements et une reprise naissante des exportations. D’un autre côté, les risques concernant la stabilité macroéconomique se sont accrus : l’inflation a rapidement, augmenté à 7,6% en mars, les réserves internationales restent inférieures à 90 jours de couverture des importations et la dette publique et extérieure a atteint, respectivement, 71% et 80% du PIB“.

Tel est le constat fait par une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Bjoern Rother, qui s’est rendue en Tunisie du 4 au 11 avril courant, pour discuter des récents développements économiques dans le pays et des plans d’action des autorités dans le cadre du programme de réformes économiques de la Tunisie soutenu par le Mécanisme Elargi de Crédit (MEDC).

On ne pourra pas y échapper, selon le FMI

Le FMI précise dans un communiqué publié vendredi 13 avril 2018 qu'”il est essentiel de s’attaquer aux déséquilibres économiques pour pérenniser la reprise et jeter les bases d’une croissance économique juste et équitable à l’avenir. Contenir la dette aujourd’hui aidera à prévenir l’augmentation des impôts demain. Pour faire baisser le déficit budgétaire conformément à l’objectif de la loi de finances 2018, il est nécessaire de réduire les subventions énergétiques, injustes, en augmentant les prix domestiques de l’énergie afin de suivre l’évolution des prix internationaux du pétrole. La masse salariale du secteur public est très élevée et toute augmentation supplémentaire des salaires serait très difficile à maintenir, à moins que la croissance ne reprenne à la hausse. De même, le relèvement de l’âge de la retraite et des réformes paramétriques supplémentaires sont essentiels pour contenir les déficits du système de sécurité sociale“.

La BCT et le dinar mis à contribution

L’équipe du FMI est également d’accord avec la Banque centrale de Tunisie (BCT), sur “le fait que l’ancragedes anticipations d’inflation par des augmentations supplémentaires du taux directeur sera
crucial, si l’inflation ne baisse pas rapidement. Réduire l’inflation protégera les couches vulnérables, maintiendra le pouvoir d’achat de la population tunisienne et stabilisera les perspectives macroéconomiques“.

Concernant la situation extérieure de la Tunisie, un taux de change plus flexible aidera à reconstituer les réserves internationales et de continuer à encourager les exportations. Ce qui reste de la surévaluation du dinar peut être corrigé sans ajustement abrupt“, indique le texte du FMI.

Les discussions sur les priorités à court terme de réforme économique dans le cadre du MEDC se poursuivront à Washington au cours des réunions de printemps des 20 et 22 avril”, dit l’institution internationale.

L’équipe du FMI a rencontré le Président du gouvernement, Youssef Chahed, le Ministre des Finances, Ridha Chalghoum, le Ministre de l’Investissement, Zied Ladhari, le Ministre des grandes Réformes, Taoufik Rajhi et le Gouverneur de la Banque Centrale, Marouane El Abassi. Elle s’est également entretenue avec des représentants de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et de la société civile“, conclut le texte.

Communiqué

par -

Le Secrétaire Général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi a démenti, mardi, avoir conclu un accord avec le gouvernement qui prévoit de faire porter l’âge de retraite à 62 ans dans le secteur public à partir de 2020 et à 65 ans pour ceux qui le souhaitent.
Dans une déclaration au correspondant de la TAP à Sousse en marge d’un rassemblement ouvrier organisé à l’occasion de la commémoration du 67e anniversaire des événements du 21 novembre 1950 d’Enfidha, Taboubi a indiqué que l’UGTT a sa propre vision sur cette question qui sera présentée lors des négociations avec le gouvernement.
Selon lui, il est impératif que les charges soient partagées entre les patrons, les travailleurs et le gouvernement, appelant à la nécessité d’instaurer la justice fiscale et de promulguer une loi fiscale équitable et juste.

On rappelle pourtant que Kamel Maddour, directeur général de la sécurité sociale au ministère des Affaires sociales, avait déclaré mercredi dernier à l’agence de presse officielle Tap, que «le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ont convenu de porter l’âge de la retraite à 62 dans le secteur public à partir de 2020 avec la possibilité de départ à la retraire à l’âge de 65 pour ceux qui le désirent». Le démenti est cinglant.

par -

Le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ont convenu de porter l’âge de la retraite à 62 dans le secteur public à partir de 2020 avec la possibilité de départ à la retraire à l’âge de 65 pour ceux qui le désirent“, a souligné Kamel Maddour, directeur général de la sécurité sociale au ministère des Affaires sociales.
Dans une déclaration à l’agence TAP en marge d’une session de formation organisée jeudi au profit d’un groupe de journalistes sur les différents scénarios de la réforme du système de sécurité sociale, le responsable a indiqué que l’accord porte sur l’augmentation de l’âge de la retraite à deux ans de façon obligatoire et progressive et la possibilité de proroger l’âge de départ à la retraite de 62 à 65 ans pour ceux qui le désirent.

D’après la même source, ceux qui auront 60 ans en 2019 partiront à la retraite après une année tandis que ceux qui auront 60 ans en 2020 partiront à la retraite après deux ans et ont le droit de continuer à travailler, un an, deux ou trois ans supplémentaires pour atteindre 65 ans et ce, en présentant une demande à l’employeur.
Kamel Maddour a précisé que l’augmentation de deux ans obligatoires de l’âge de la retraite sera appliquée sur tous les corps de métier dans le secteur public.
Ainsi si l’âge de la retraite pour certaines activités est fixé à 40, 55 ou 57 ans (douane, armée, agents de sécurité), il sera porté à 42, 57 ou 59 ans avec la possibilité de poursuivre le travail trois ans supplémentaires pour ceux qui le désirent“, a-t-il expliqué.
Selon le responsable, un accord sera signé dans les prochains jours entre le gouvernement et l’UGTT à ce sujet.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...