Tags Posts tagged with "Ahlem El Béji"

Ahlem El Béji

par -

La PDG de la Société Tunisienne de Lubrifiants (SOTULUB), Ahlem El Béji, a rejeté toutes allégations concernant les soupçons de corruption au sein de la société, évoquées par des médias et aussi par la parlementaire Mehrzia Laabidi, qui avait accusé la société de licencier des dénonciateurs de corruption.
La responsable qui s’exprimait, mardi, lors d’une conférence de presse, a toutefois reconnu que des dépassements et des tensions sociales ont été enregistrés au sein de la société, mais avant sa prise de fonction à la tête du conseil d’administration de SOTULUB, le 22/12/2015.

Elle a ajouté que les rapports des opérations d’audit réalisées par le contrôle général des domaines de l’Etat et des affaires foncières et l’inspection centrale du ministère de l’énergie des mines et des énergies renouvelables ont révélé certains dépassements et défaillances, à l’époque de l’ancien PDG au cours de laquelle les états financiers n’ont pas été adoptés.
Elle a évoqué, dans ce contexte, deux dossiers de soupçons de corruption à l’encontre de deux agents et un cadre, lesquels ont été transférés par la société à la justice. Il s’agit notamment, a-t-elle dit, de l’attribution de fonctions par l’ancien PDG et qui ont été rejetées par le Syndicat de SOTULAB vu leur illégitimité, ajoutant que ces décisions ont été gelées par le conseil d’administration, et ce, avant leur annulation, le 14 décembre 2015.
Et d’ajouter que des agents démis de leurs fonctions ont saisi les prud’hommes, mais le tribunal a prononcé un non-lieu. Au sujet des sanctions prises à l’encontre de certains agents, elle a expliqué qu’elles ont été adoptées à cause de l’enregistrement de dépassements par ces derniers et non parce qu’ils ont dénoncé la corruption. S’agissant des détournements de fonds (environ 30 mille dinars), la PDG a fait savoir que la société a soumis ce dossier à la justice pour trancher.

El Béji a, par ailleurs, évoqué le renvoi qualifié d’”abusif” de 7 contractuels, précisant que ” ces employés ont été renvoyés parce qu’ils ont été recrutés d’une manière illégale”, ajoutant que le rapport de l’Inspection centrale du ministère a confirmé que leur recrutement s’est fait selon des “pratiques de favoritisme” et que leur domaine de spécialité ne répond pas aux besoins de la société.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Le ministère de la Santé algérien a annoncé jeudi 19 juillet 2018, sa décision de retirer, «sur la base du principe de précaution», les...

Reseaux Sociaux