Tags Posts tagged with "Ali Laarayedh, Ansar Charia,"

Ali Laarayedh, Ansar Charia,

par -
Le chef du gouvernement

Le chef du gouvernement, Ali Laarayedh, a exposé les conditions que le courant Ansar Charia doit remplir pour avoir droit de cité sur la scène politique en Tunisie.

Notant qu’Ansar Charia est une organisation illégale qui a exercé la violence et dont certains dirigeants ont partie liée avec le terrorisme, le chef du gouvernement a sommé Ansar Charia de prendre, sans plus tarder, une position claire au sujet du terrorisme, de la violence tout en chassant de ses rangs ceux qui exercent la violence et le terrorisme, et surtout en se conformant aux lois en vigueur dans le pays en s’intégrant dans la vie publique et la société.

A défaut de cette position, a averti Ali Laarayedh, l’Etat traitera Ansar Charfia suivant les exigences de la loi.

par -
Le chef du gouvernement

Le chef du gouvernement, Ali Laarayedh a affirmé que le gouvernement n’a pas autorisé la tenue du congrès d’Ansar Charia parce que ce courant a défié les institutions de l’Etat, ajoutant que le gouvernement traitera à l’avenir cette organisation en tant que formation illégale, acquise à la violence et ayant un lien ave le terrorisme.

Dans une interview à Al Jazeera qui sera diffusée, au début de la semaine prochaine, il a souligné qu’il a donné des instructions claires de ne pas négocier avec Ansar Charia, rappelant que le chef de ce courant , Abou Iyadh, a exercé te terrorisme et est recherché par les forces de sécurité.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

C’est un drôle de statut, celui publié par Achref Barbouche, sous le titre de «La politique en Tunisie, en deux mots ». Des mots, presque...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a signé samedi 14 octobre 2018 l'interdiction de voyager pour plus de cinquante hauts responsables. Ils sont accusés d'avoir...

Reseaux Sociaux

SPORT