Tags Posts tagged with "allemandes, Tunisie"

allemandes, Tunisie

par -
  Une enquête

Une enquête, réalisée par l’AHK Tunisie (Chambre de commerce tuniso-allemande), auprès de 30 entreprises allemandes en Tunisie en août dernier, a révélé que la crise politique a affecté environ 63% des entreprises allemandes actives en Tunisie.

Selon la même source, le manque de sécurité et stabilité en Tunisie ont mené certaines entreprises (11%) à mettre en place d’autres sites de production à l’étranger. 21% des entreprises ont cité les grèves et 11% le manque de personnel qualifié comme influences négatives sur leurs activités.

Malgré toutes les difficultés, 76% des entreprises ont réalisé des chiffres d’affaires à l’export ou continu, ou bien croissant, pendant la période de janvier à août 2013. 50% des entreprises s’attendent à des chiffres d’affaires constants, et 33% à des revenues d’export croissants. Jusqu’à présent les sociétés allemandes installées en Tunisie ont confiance, mais il est nécessaire d’assurer, dans un avenir proche, des conditions sûres et stables, relève l’enquête.

Sur un autre volet, 43% de ceux qui ont répondu à l’enquête réclament des conditions politiques et sociales stables et 39% revendiquent plus de rigueur de planification. 17% parmi les interrogés exigent la fin des grèves pour qu’ils puissent exercer leurs activités dans des conditions stables.

De même, les entreprises allemandes qui ont répondu exigent des élections le plus rapidement possible et une amélioration dans le domaine de la formation professionnelle.

D’une part les entreprises cherchent du personnel qualifié et d’autre part les jeunes diplômés sont au chômage. Il leur manque entre autres l’orientation vers une formation pratique. C’est pourquoi, les entreprises demandent que les programmes de formation répondent aux besoins du marché du travail. Actuellement plusieurs projets, financés par l’Allemagne, sont initiés pour améliorer la formation professionnelle. L’AHK Tunisie est le partenaire le plus à même, sur place, pour la mise en œuvre des projets, souligne l’enquête.

Le taux des entreprises allemandes ayant amélioré leur CA tombe à 31%, en 2012

Il convient de rappeler, que l’enquête annuelle sur « la situation et les perspectives des entreprises exportatrices allemandes en Tunisie 2012/2013 », réalisée , en juin dernier par l’AHK Tunisie , auprès de 143 entreprises, le pourcentage indique que les entreprises exportatrices allemandes en Tunisie ayant enregistré une augmentation de leur chiffre d’affaires est passé de 55%, en 2011, à 31%, en 2012.

Cette baisse est expliquée, selon la même source, par des facteurs externes, tels que les frais élevés de transport (30% des entreprises) ou les évolutions négatives des marchés d’écoulement (27%), ou encore des facteurs internes, telle que l’évolution du coût du travail en Tunisie, citée par 47% des 143 entreprises sondées.

Créée en 1979, en vertu d’une décision commune des deux gouvernements, la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce, association de droit privé tunisien, jouit, du fait de son statut paritaire, depuis plus de 30 ans, d’un excellent crédit auprès des institutions officielles et des entreprises des deux pays .Forte de plus d’une longue expérience au service des relations économiques tuniso-allemandes, l’AHK devient un partenaire fiable autant pour les entreprises allemandes que tunisiennes et tout particulièrement les P.M.E ,quand il s’agit d’accéder à un marché étranger, de diversifier leurs marchés, de rechercher des partenaires ou représentants potentiels ou encore d’investir et de s’implanter dans le pays.

Nadia Ben Tamansourt

par -
  Une enquête

Une enquête, réalisée par l’AHK Tunisie (Chambre de commerce tuniso-allemande), auprès de 30 entreprises allemandes en Tunisie en août dernier, a révélé que la crise politique a affecté environ 63% des entreprises allemandes actives en Tunisie.

Selon la même source, le manque de sécurité et stabilité en Tunisie ont mené certaines entreprises (11%) à mettre en place d’autres sites de production à l’étranger. 21% des entreprises ont cité les grèves et 11% le manque de personnel qualifié comme influences négatives sur leurs activités.

Malgré toutes les difficultés, 76% des entreprises ont réalisé des chiffres d’affaires à l’export ou continu, ou bien croissant, pendant la période de janvier à août 2013. 50% des entreprises s’attendent à des chiffres d’affaires constants, et 33% à des revenues d’export croissants. Jusqu’à présent les sociétés allemandes installées en Tunisie ont confiance, mais il est nécessaire d’assurer, dans un avenir proche, des conditions sûres et stables, relève l’enquête.

Sur un autre volet, 43% de ceux qui ont répondu à l’enquête réclament des conditions politiques et sociales stables et 39% revendiquent plus de rigueur de planification. 17% parmi les interrogés exigent la fin des grèves pour qu’ils puissent exercer leurs activités dans des conditions stables.

De même, les entreprises allemandes qui ont répondu exigent des élections le plus rapidement possible et une amélioration dans le domaine de la formation professionnelle.

D’une part les entreprises cherchent du personnel qualifié et d’autre part les jeunes diplômés sont au chômage. Il leur manque entre autres l’orientation vers une formation pratique. C’est pourquoi, les entreprises demandent que les programmes de formation répondent aux besoins du marché du travail. Actuellement plusieurs projets, financés par l’Allemagne, sont initiés pour améliorer la formation professionnelle. L’AHK Tunisie est le partenaire le plus à même, sur place, pour la mise en œuvre des projets, souligne l’enquête.

Le taux des entreprises allemandes ayant amélioré leur CA tombe à 31%, en 2012

Il convient de rappeler, que l’enquête annuelle sur « la situation et les perspectives des entreprises exportatrices allemandes en Tunisie 2012/2013 », réalisée , en juin dernier par l’AHK Tunisie , auprès de 143 entreprises, le pourcentage indique que les entreprises exportatrices allemandes en Tunisie ayant enregistré une augmentation de leur chiffre d’affaires est passé de 55%, en 2011, à 31%, en 2012.

Cette baisse est expliquée, selon la même source, par des facteurs externes, tels que les frais élevés de transport (30% des entreprises) ou les évolutions négatives des marchés d’écoulement (27%), ou encore des facteurs internes, telle que l’évolution du coût du travail en Tunisie, citée par 47% des 143 entreprises sondées.

Créée en 1979, en vertu d’une décision commune des deux gouvernements, la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce, association de droit privé tunisien, jouit, du fait de son statut paritaire, depuis plus de 30 ans, d’un excellent crédit auprès des institutions officielles et des entreprises des deux pays .Forte de plus d’une longue expérience au service des relations économiques tuniso-allemandes, l’AHK devient un partenaire fiable autant pour les entreprises allemandes que tunisiennes et tout particulièrement les P.M.E ,quand il s’agit d’accéder à un marché étranger, de diversifier leurs marchés, de rechercher des partenaires ou représentants potentiels ou encore d’investir et de s’implanter dans le pays.

Nadia Ben Tamansourt

FOCUS 🔍

Le directeur général de la Banque de l'Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que...

Le meilleur des RS

En cette journée où la Tunisie a oublié ses chamailleries politiques, le GUN qu’on veut dégommer, les signataires de Carthage dont les réunions s’étirent,...

INTERVIEW

Il travaille beaucoup, apparaît peu et n’est pas facile à l’interview. C’est qu’il est conscient de l’immensité de la tâche herculéenne pour laquelle il...

AFRIQUE

Le Sommet sur l'innovation en Afrique (AIS) (www.AfricaInnovationSummit.com) a annoncé aujourd'hui que les innovateurs sélectionnés sur tout le continent allaient présenter leurs solutions au...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le dépôt des candidatures pour les élections du nouveau comité directeur du Club Africain prend fin jeudi soir à 10h00, annonce la commission intépendante...