Tags Posts tagged with "ambassade allemande"

ambassade allemande

par -

Les autorités allemandes ont pris la décision de fermer leur ambassade en Turquie et leur consulat général à Istanbul, nous a appris le ministère allemand des Affaires étrangères. Idem pour l’école allemande d’Istanbul.

D’après un mail envoyé par le consulat allemand à ses ressortissants, des informations ont conduit à une alerte qui n’aurait pas encore été «définitivement vérifiée», mais qui exige la plus grande précaution et la fermeture de ces lieux sensibles

Il est vrai que le climat sécuritaire en Turquie est délétère en ce moment. Il y a quatre jours, un attentat dans le centre d’Ankara a fauché 37 personnes et causé des dizaines de blessés. Cette attaque a été revendiquée par un groupe dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), dénommé les Faucons de la Liberté du Kurdistan. Le texte dit que ce carnage a été commis en représailles aux actions militaires de l’armée turque dans le sud-est du pays, des opérations qui ont été lancées l’été 2015 et qui ont tué des civils.

Les rapports entre Ankara et Berlin se tendent

La décision des autorités allemandes intervient sur fond de tension entre les deux pays. En effet hier mercredi 16 mars, la chancelière Angela Merkel a recadré sévèrement les autorités turques en déclarant devant le Parlement allemand que ce n’est pas parce que l’Europe a besoin de la Turquie pour solutionner l’épineux problème des migrants qu’Ankara a un quitus pour violer les droits de l’Homme et continuer à martyriser les Kurdes.
Pour finir, Merkel a douché les espoirs des Turcs quant à une adhésion rapide à l’Union européenne, contre la charge du “sale boulot” sur le front des migrants. “Ce qui est déterminant et ce qui n’a pas changé, c’est que les négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne sont menées sans en connaître l’issue. Il en résulte que l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne n’est pas à l’ordre du jour”, dit fermement Merkel. La dame de fer reprend ses droits !

Demain vendredi, Turcs et Européens ont rendez-vous à Bruxelles pour fignoler le plan qui suscite beaucoup de remous, jusqu’à l’ONU. Les grandes lignes sont l’expulsion de tous les migrants, même syriens, qui débarquent illégalement en Grèce via la Turquie. L’idée est que cette dernière les récupère et les renvoie dans leurs pays d’origine. L’Union européenne s’engage en retour à abriter un réfugié syrien pour chaque clandestin syrien rapatrié en Turquie. Pour faire ce travail ingrat, Ankara exige de l’UE un pactole de six milliards d’euros, une accélération des pourparlers autour de son adhésion à l’UE et la fin des visas pour les Turcs voyageant vers l’Europe. Merkel vient de mettre les pendules à l’heure pour le deuxième point. Nul doute que les négociations de demain seront très serrées…

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné jeudi l'assassinat de six Casques bleus malawites et d’un...

Reseaux Sociaux