Tags Posts tagged with "Amnistie Générale"

Amnistie Générale

par -

La crise de la fonction publique est, essentiellement, imputable, à l’évolution de la masse salariale qui a, fortement, augmenté depuis 2012 suite aux recrutements anarchiques des bénéficiaires de l’amnistie générale (6839 personnes), aux recrutements exceptionnels opérés parmi les blessés et proches des martyrs de la révolution (2929) ainsi qu’à la régularisation de la situation des ouvriers de chantier, de la sous-traitance et ceux du mécanisme 16 (environ 54 mille).
C’est ce qui ressort d’une étude publiée par l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) sur la crise de la fonction publique qui rappelle que la masse salariale dans la fonction publique a atteint 13 700 MD en 2017, contre 7 680 MD en 2011.
Selon cette étude, le nombre des fonctionnaires a, depuis l’indépendance, été multiplié par seize. Ainsi, il est passé de 36 mille, en 1956, à 690 mille en 2017.
L’Etude montre que l’avancement systématique dans la fonction publique a concerné, depuis 2012, plus de 435 mille fonctionnaires.
Les résultats définitifs de cette étude seront publiés prochainement. Des recommandations seront, alors, soumises aux autorités concernées et à l’opinion publique.Des solutions seront, aussi, présentées pour surmonter la crise actuelle au sein de la fonction publique.
L’ITES publiera, prochainement, d’autres études en rapport avec celle-ci.

Pour rappel, le FMI avait élaboré dernièrement un rapport sur la fonction publique, lequel avait, presque dans les mêmes termes, souligné les tares de la pléthorique administration tunisienne et son énorme poids dans les problèmes économiques du pays.

par -

Leila Chettaoui, députée de Machrou Tounes, s’est confiée au journal «Achourouk» sur ses sujets de prédilection : L’amnistie, les indemnisations qui vont avec, les réseaux d’embrigadement des jeunes… Dans cet entretien, publié hier lundi 02 janvier 2018, l’élue a affirmé que «les compensations versés aux bénéficiaires de l’amnistie générale vont impacter le budget de l’Etat et coûteraient 500 millions de dinars aux contribuables».

Chettaoui, qui fait partie de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux de recrutement des djihadistes, a précisé que «le nombre des amnistiés est évalué à 35.000».
Elle a fait savoir qu’un montant de 20 millions de dinars a été décaissé par le Qatar et a, déjà, été “ventilé aux bénéficiaires, chacun ayant touché 6.000 dinars». Elle a ajouté que «le ministère des Finances ne sait absolument rien des critères ni des origines exactes de cet argent».

Par ailleurs la députée a déclaré que certains amnistiés qui avaient été «condamnés pour faits de terrorisme se sont recyclés dans le recrutement de jeunes pour les convoyer vers les zones de conflit». «Pire encore», a-t-elle dit, «ces individus pourront candidater aux prochaines élections municipales et législatives et on peut très bien les revoir au Parlement».

par -
L’élu d’Ennahdha à l’ARP

Lors d’une plénière qui se tient actuellement au Bardo, pour examiner le budget alloué au ministère de la Fonction publique, la députée à l’ARP Maherzia Laâbidi a indiqué que le nombre des bénéficiaires de l’amnistie générale qui avaient été recrutés dans la fonction publique est minime, et ce contrairement à ce qui a été véhiculé par certaines parties.

Elle a par ailleurs appelé à ne pas négliger les diplômes de l’enseignement supérieur qui sont en chômage, soulignant l’existence parfois au sein de la même famille de 4 ou 5 chômeurs diplômés.

En outre, Laâbidi a appelé à garantir plus de transparence lors de l’annonce des résultats des concours.

par -

Les avocats de Seif Al Islam Kadhafi, fils de l’ancien colonel de la Libye Mouammar Kadhafi, ont fait savoir ce mercredi 06 juillet 2016 que leur client a été libéré, d’après un article paru sur le site web de France 24. Il est dit que le détenu a bénéficié de la loi d’amnistie générale, en dépit des lourds chefs d’inculpation qui avaient conduit à son incarcération.

Pour rappel, le fils de Kadhafi a été déclaré coupable de crimes contre l’humanité lors du soulèvement populaire libyen en 2011.

Si cette libération est confirmée, ce serait un camouflet pour la Cour pénale internationale, qui n’a cessé de réclamer l’extradition de Seif Al Islam. La justice libyenne a toujours refusé, arguant qu’elle est tout à fait outillée pour juger comme il se doit le fils de Kadhafi…

par -
Le gouvernement et les organisateurs du sit-in des anciens prisonniers politiques ont conclu Lundi un accord pour la constitution d’une commission chargée de réactiver l’Amnistie Générale

Le gouvernement et les organisateurs du sit-in des anciens prisonniers politiques ont conclu Lundi un accord pour la constitution d’une commission chargée de réactiver l’Amnistie Générale, rapporte le journal Essour.

D’après Mohamed Agrebi, porte-parole des anciens prisonniers politiques, il s’agit d’une initiative positive prise par le gouvernement.

NBT

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Un train a déraillé mardi près de Rabat, la capitale marocaine, faisant au moins sept morts et 80 blessés, apprend Reuters de source médicale. L'accident...

Reseaux Sociaux

SPORT