Tags Posts tagged with "ANC Jebel Chaambi"

ANC Jebel Chaambi

par -
Lors de la séance plénière de l'Assemblée nationale constituante (ANC )consacrée

Lors de la séance plénière de l’Assemblée nationale constituante (ANC )consacrée, mercredi matin, au débat avec le gouvernement sur la situation sécuritaire et les développements de l’affaire de Jebel Chaambi, un certain nombre de députés ont fait porter, aux gouvernements actuel et précédent, la responsabilité de la détérioration de la situation sécuritaire et de la progression du terrorisme dans le pays. Ils ont reproché, aux deux gouvernements, “leur laxisme dans le traitement du dossier sécuritaire et vis-à- vis des éléments du courant salafiste extrémiste, ainsi que de sa composante jihadiste”.

Abdelmonem Krir (indépendant) a réclamé du gouvernement “des excuses officielles” au peuple “pour n’avoir pas assumé sa responsabilité d’assurer la sécurité nationale, accusant le gouvernement Larayedh d’avoir fait de la Tunisie “un Etat terroriste qui exporte les terroristes, aux dépens de la réputation du pays à l’étranger”.

Hichem Hosni (indépendant ) ,qui a rappelé des propos controversés du chef du parti au pouvoir ( Rached Ghannouchi) selon lesquels les extrémistes seraient « porteurs d’une culture » alors qu’ ils ne sont que les « annonciateurs d’une guerre civile , il a imputé au chef du gouvernement et ancien ministre de l’Intérieur “la responsabilité des évènements Chaambi”, lui reprochant de ne pas avoir donné les instructions nécessaires pour en découdre avec les terroristes, depuis les évènements de l’ambassade américaine, Douar Hicher et Bir Ali Ben Khélifa.

Quant à Samir Taieb (groupe démocrate), qui s’est interrogé sur les possibilités de constituer une commission mixte « gouvernement-ANC-état-major des armées-Intérieur » pour assurer la coordination de la conduite du dossier sécuritaire, Il a regretté l’absence d’une vraie politique de neutralisation des mosquées du fait de ce qu’il a appelé “l’échec du ministre des Affaires religieuses”.

Le député CPR, Lazhar Chemli, a réclamé “une séance à huis clos” pour débattre des grands dossiers sécuritaires, notamment ceux de la criminalité organisée, des groupes terroristes et des réseaux de contrebande.

Issam Chebbi (groupe démocrate) a proposé la mise en place d’un “plan national pour l’éradication du terrorisme et la reprise en main des mosquées”.

La députée du groupe démocrate, Maya Jribi, a réclamé l’accélération des procédures de promulgation de textes de loi en faveur de la protection des agents de sûreté et de la dissolution des Ligues de protection de la révolution (LPR).

Le député d’Ennahdha Walid Bannani s’est dit confiant en la capacité de la Tunisie de surmonter la situation présente, soulignant l’importance de doter les institutions sécuritaire et militaire du matériel nécessaire .

FOCUS 🔍

Le directeur général de la Banque de l'Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que...

Le meilleur des RS

En cette journée où la Tunisie a oublié ses chamailleries politiques, le GUN qu’on veut dégommer, les signataires de Carthage dont les réunions s’étirent,...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il travaille beaucoup, apparaît peu et n’est pas facile à l’interview. C’est qu’il est conscient de l’immensité de la tâche herculéenne pour laquelle il...

AFRIQUE

Dakar abritera du 27 au 30 novembre prochain la première édition du FORUM ECONOMIQUE GENERESCENCE “FEG Dakar” sous le theme “Investissements en Afrique :...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le deuxième tour retour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations des moins de 20 ans de football, disputé ce week-end, a été...