Tags Posts tagged with "Attentats de Paris"

Attentats de Paris

par -

Le président américain, Donald Trump, a encore gaffé. Vous me direz que ce n’est pas nouveau, sauf que cette fois il l’a fait sur un sujet où aucune glissade n’est permise : Les attentats sanglants de Paris, le 13 novembre 2015. Trump, qui discourait devant le lobby des armes le plus puissant des USA, la NRA, s’est laissé aller à une parodie de très mauvais goût qui a ulcéré les rescapés de ce carnage.

Personne n’a d’arme à Paris et on se souvient tous des 130 personnes (tuées) et du nombre énorme de personnes horriblement, horriblement blessées“, a-t-il déclaré vendredi 04 mai 2018 devant ses potes de la NRA, répétant ce qu’il avait déjà dit dans sa campagne électorale, une corde sensible qui fait mouche à chaque fois qu’il la tire devant les amoureux des armes. Puis, pour accroitre ses effets de manche, le président américain a eu la mauvaise idée de mimer l’assaut, dans un scetch ahurissant. “Elles ont été tuées brutalement par un petit groupe de terroristes qui avaient des armes. Ils ont pris leur temps et les ont tués un par un. Boum, viens là; boum, viens là; boum, viens là“, a-t-il ajouté, en reproduisant le geste du tireur qui abattait froidement les spectateurs du Bataclan.

La réplique n’a pas tardé. Philippe Duperron, président de l’association Treize novembre, fraternité et vérité, a confié ceci à HuffPost : “Notre réaction, c’est d’abord du dégoût face à des clowneries inacceptables (…). C’est d’autant plus choquant que cela intervient quelques jours seulement après la visite d’Etat du président de la République à Washington où ce dernier a été reçu en ‘ami’. C’est pourquoi nous allons demander une réaction officielle de la part de la diplomatie française condamnant sereinement et fermement ces propos“, a-t-il embrayé, lui dont le fils de 30 ans a laissé la vie dans cette attaque.
Les autorités françaises par contre sont beaucoup moins bavardes après cette sortie hallucinante de Trump. Une source à l’Elysée a affirmé que le président Emmanuel Macron ne souhaitait pas réagir pour le moment. Quant au porte-parole du ministère des Affaires étrangères, le journal n’a pas pu le joindre dans la matinée…

par -

Mohamed Abrini, qui était traqué par toutes les polices d’Europe pour son implication dans les attentats du 13 novembre à Paris (130 morts) , vient d’être appréhendé dans le métro par les forces de sécurité belges, fait savoir la télévision publique VRT.

Pour rappel, des caméras de surveillance l’avait saisi le 11 novembre 2015, aux côtés de Salah Abdeslam, à bord d’une Clio noire repérée plus tard lors des attaques du centre de Paris et aux environs du Stade de France à Saint-Denis.

Ce qu’on sait d’Abrini c’est qu’il s’était rendu en Syrie pour le djihad. Il a passé son enfance dans la tristement célèbre commune bruxelloise de Molenbeek, comme les frères Abdeslam impliqués dans les attentats de Paris.

La VRT, qui reprend des sources anonymes, dit qu’il est “plus que” probable qu’il soit “l’homme au chapeau”, capté le 22 mars par les caméras de surveillance de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, en compagnie de Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui, les deux kamikazes qui se sont faits sauter dans le hall des départs.

par -

Salah Abdeslam, soupçonné d’être derrière toute la logistique des attentats de Paris le 13 novembre 2015 et qui a été arrêté à Bruxelles vendredi 18 mars 2016, “souhaite partir en France le plus vite possible”. Son avocat l’a annoncé ce matin du jeudi 24 mars, à la surprise générale. En effet on s’attendait à ce que le prévenu ferraille contre les autorités belges et françaises pour gagner du temps et rester le plus longtemps possible en Belgique. Même le procureur de Paris, François Molins, en prévision de cette bataille procédurale, avait fait savoir que son extradition pourrait prendre trois mois, même si au final on était sûr qu’il allait s’expliquer devant la justice française en vertu des conventions européennes…

Néanmoins ce coup de théâtre fait les affaires, si on peut dire, de la justice française, qui a beaucoup de questions à poser à Abdeslam pour son “rôle central” dans le carnage de Paris (130 morts)…

par -

Salah Abdeslam, suspecté d’être parmi les auteurs des attentats de Paris qui ont fait 130 morts le 13 novembre 2015, a été arrêté ce vendredi après-midi suite à une intervention policière dans la capitale belge, Bruxelles. L’homme a été blessé à la jambe par les tirs des forces de sécurité, mais ses jours ne sont pas en danger, selon les médias locaux. Il reçoit des soins actuellement.

Abdeslam, 26 ans, est un Français d’origine marocaine ; il était connu par les services de police pour de petits délits, sans commune mesure avec le carnage de Paris. C’est dans le quartier de Molenbeek, où il résidait, qu’il a pris la voie de l’extrémisme. Ce qu’on sait c’est qu’il a, au moins, eu un rôle de soutien logistique dans les attentats djihadistes les plus meurtriers de l’histoire de la France. Il avait réussi à passer entre les mailles du filet, avec l’aide de proches au lendemain des attaques, et s’était réfugié en Belgique. On commençait même à penser qu’il avait réussi à rejoindre la Syrie. Mais les policiers belges et français n’ont pas lâché la piste.

Et c’est une perquisition mardi dernier dans un appartement à Bruxelles qui a relancé l’affaire suite à la découverte des empreintes de Salah Abdeslam. Ainsi prend fin la cavale de l’homme le plus traqué par les polices d’Europe…

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

On l’attendait dans un communiqué officiel, publié par voie de presse, elle préfère les réseaux sociaux pour s’exprimer sur la crise qui secoue Nidaa...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

A la veille d’un nouveau mandat en novembre prochain, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) continue...

Reseaux Sociaux

SPORT