Tags Posts tagged with "avions de chasse"

avions de chasse

par -

Le petit mais non moins riche émirat du Qatar s’achète des armes à tour de bras depuis que ses voisins, entrainés par l’Arabie saoudite, se sont mis en tête de couper les ponts avec lui et de le mettre dans un coin où personne n’ira le chercher. Depuis le 05 juin 2017, date à laquelle la clique pilotée par Riyad s’est liguée contre elle, pour cause, dit-on, de soutien aux groupes terroristes et collusion avec l’ennemi (l’Iran), Doha a signé une kyrielle de contrats d’un montant total de 20 milliards d’euros (25 mds de dollars).
Bien que les dépenses en matière de défense du Qatar soient en hausse depuis plusieurs années, le pic récent semble être directement lié à la crise“, a confié à l’AFP David Roberts, professeur au King’s College de Londres,

Dès que la querelle de voisinage a commencé, Doha a cassé sa tirelire pour des avions de chasse F-15, fabriqués par les USA. Rebelote en décembre 2017, mais cette fois du côté de la France, lors du voyage du président Emmanuel Macron ; l’émirat gazier a jeté son dévolu sur 12 avions de combat Rafale. A ajouter à sept navires de guerre italiens, que le Qatar recevra prochainement et le début de pourparlers pour acquérir les fameux systèmes russes de défense antiaérienne S-400, que le redoutable voisin, l’Arabie saoudite, a déjà !

Pourtant objectivement le Qatar n’a pas de raisons d’avoir peur, en effet la plus grande base américaine du Moyen-Orient, al-Udeid, s’y trouve, avec une petite armée, quelque 10.000 militaires, tout de même. En plus Doha ne va pas en rester là, il veut également recevoir la marine de guerre américaine, a fait savoir son ministre de la Défense, Khaled ben Mohamed al-Attiya. La Turquie, qui a aussi une base militaire dans le coin, pourrait y envoyer des forces maritimes.

Jusqu’à 2013, le Qatar décaissait près de 3 milliards de dollars (2,4 mds d’euros) chaque année pour sa défense, d’après l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm. Mais effrayé par le brusque virage de ses voisins, les dépenses militaires s’emballent. “Il y avait une crainte que les premières mesures économiques et diplomatiques imposées au Qatar le 5 juin soient le prélude à une intervention militaire“, indique Kristian Ulrichsen, analyste du Golfe à l’Institut Baker de l’Université Rice aux Etats-Unis.

par -
View of the assembly line of the Rafale jet fighter in the factory of French aircraft manufacturer Dassault Aviation in Merignac near Bordeaux, southwestern France, January 10, 2014. France's defence ministry said on Friday that the government was committing to a further phase of the Rafale fighter jet project and that about one billion euros was being earmarked. REUTERS/Benoit Tessier (FRANCE - Tags: TRANSPORT MILITARY) - RTX178Q9

L’avionneur français Dassault se frotte les mains, lui qui a eu le plus grand mal à écouler son bijou, le Rafale, dans le lequel il a misé très gros. Le groupe de défense va en vendre 36 d’un coup, à l’Inde, pour un montant astronomique de 8,8 milliards de dollars US (7,9 milliards d’euros). C’est, bien entendu, le plus gros contrat jamais signé pour cet appareil.
C’est hier mercredi 21 septembre que le gouvernement indien a donné son accord définitif, le contrat devrait être paraphé demain vendredi à New Delhi par le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Driand.

L’histoire du Rafale, qui n’a rien à envier à ses confrères américains, russes ou anglais, est parsemée de déboires pour convaincre les acheteurs étrangers C’est l’Egypte qui a permis à la France de vaincre le signe indien en commandant 24 de ces avions en 2015, le Qatar a embrayé, la même année, en en achetant 24. Le Rafale est un appareil multi-fonctions qui facilite grandement la tâche des troupes françaises sur le terrain, comme c’est le cas actuellement en Syrie et en Irak. On l’a également vu à l’oeuvre, par le passé, en Libye et en Afghanistan, ce qui lui a permis d’asseoir sa réputation.

Les Émirats arabes unis seraient également intéressé par le Rafale, les négociations sont en cours ; la Malaisie serait également sur les starting-blocks…

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

voici quelques statistiques marquantes de la Coupe du monde Russie-2018 qui s'est achevée dimanche dernier avec la victoire finale de la France face à...