Tags Posts tagged with "avis"

avis

par -
La Tunisie a été élue

Les acteurs du tourisme, réunis à Cracovie (Pologne) à l’occasion du troisième Congrès international de l’Organisation mondiale du tourisme sur l’éthique, ont souligné qu’il fallait parfaire le cadre éthique du secteur. Cette rencontre, qui a eu lieu du 26 au 28 avril, constitue l’un des piliers du projet « Pour une meilleure connaissance du tourisme européen » que l’OMT a mis en œuvre en coopération avec la Commission européenne.

La Conférence de Cracovie a permis de présenter les Recommandations de l’OMT pour une utilisation responsable des classements et des avis sur les plates-formes numériques, un ouvrage dont les lignes directrices ont été élaborées par le Comité mondial d’éthique du tourisme en collaboration avec TripAdvisor, Minube et Yelp.

« Les classements et les avis en ligne jouent désormais un rôle majeur dans le tourisme. Ces nouvelles recommandations du Comité mondial d’éthique du tourisme ont pour objectif de garantir que tous les acteurs jouent de façon juste et transparente » a affirmé Pascal Lamy, le Président dudit Comité.

« Les Recommandations de l’OMT pour une utilisation responsable des classements et des avis publiés sur les plates-formes numériques sont le fruit d’un travail très novateur mené grâce à un partenariat étroit et à une forte implication de TripAdvisor, Minube et Yelp. Nous savons que, de nos jours, ces classements et avis sont critiques dans les décisions des consommateurs. L’OMT, et son Comité mondial d’éthique du tourisme, n’auraient pas pu réaliser cet ouvrage sans la contribution de tels partenaires » a souligné le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.

« Comme l’indique l’OMT à juste titre, les contenus produits par les utilisateurs restent dans la durée. Il est important que les plateformes sur lesquelles sont publiés commentaires et évaluations prennent des dispositions pour garantir l’intérêt, l’exactitude et l’impartialité des contenus. Ce livre blanc énonce des directives importantes sur ce que les consommateurs devraient être en droit d’attendre de n’importe quelle plateforme publiant des commentaires ainsi que des conseils clairs à l’usage des chefs d’entreprise sur la meilleure façon d’aborder les commentaires », a fait observer Helena Egan, Directrice Monde chargée des relations dans le secteur chez TripAdvisor. « TripAdvisor est déterminé à faire prévaloir les principes énoncés dans ce livre blanc, dans l’intérêt aussi bien des consommateurs que des entreprises. Nous espérons que d’autres acteurs du secteur mondial de l’accueil en feront autant. »

À cette même occasion, TripAdvisor a signé l’Engagement du secteur privé envers le Code mondial d’éthique du tourisme établi par l’OMT. Ces dernières années, TripAdvisor est devenu le premier site de contenus touristiques, avec plus de 500 millions d’avis de voyageurs. Le fait que cette société ait rejoint les signataires du Code mondial d’éthique du tourisme rehausse le potentiel de ce document non contraignant qui constitue le premier recueil mondial d’orientations sur le tourisme responsable.

Le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble complet de principes destinés à guider les principaux acteurs du développement touristique. Le code, qui s’adresse aussi bien aux autorités publiques et aux professionnels du secteur des voyages qu’aux communautés et aux touristes, vise à contribuer à maximiser les effets bénéfiques du tourisme tout en limitant à un minimum toute incidence potentiellement négative sur l’environnement, le patrimoine culturel et les sociétés partout dans le monde.

Le code a été adopté en 1999 par l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme. En le reconnaissant deux ans plus tard, les Nations Unies encourageaient expressément l’OMT à promouvoir l’application effective de ses dispositions dans la pratique. Le code n’est pas juridiquement contraignant, mais il prévoit néanmoins un mécanisme d’application volontaire à travers le rôle confié au Comité mondial d’éthique du tourisme, qui peut être saisi par les parties prenantes de questions liées à l’application et à l’interprétation du document.

Depuis 2011, 513 sociétés et associations de 69 pays ont adhéré à l’Engagement du secteur privé envers le Code, promettant ainsi de promouvoir et de mettre en œuvre ses principes et de rendre régulièrement compte à l’OMT des actions entreprises à cet effet.

par -

Le ministère britannique des Affaires étrangères, le Foreign Office envisagerait d’assouplir ses avis déconseillant les voyages non essentiels en Tunisie, rapporte le quotidien londonien The  Guardian, qui ajoute que pareille mesure redonnera des couleurs à un secteur touristique dévasté par les effets de l’attaque terroriste qui a coûté la vie, l’année dernière, à 30 vacanciers britanniques.

La levée de l’avis, qui a été décrété après l’assassinat en uin dernier de 38 touristes sur une plage près de Sousse, ne devrait pas être proposée avant la fin du mois de Ramadan.

Elle devrait être convenue avec le gouvernement et serait  probablement mise en œuvre en phases successives, avec certaines zones qui demeureront sous le coup de l’alerte voyage jusqu’à ce que l’ensemble du pays soit considéré comme sûr.

La ministre tunisienne du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, a annoncé avoir  reçu l’assurance que la  Grande-Bretagne changera sa position, et ce après  avoir rencontré  le ministre au Foreign Office, Tobias Ellwood,  la semaine dernière. Ellwood a voyagé en Tunisie pour prendre part à la commémoration du 1er anniversaire de l’attentat de Sousse.

De son côté, l’ambassadeur de Tunisie au Royaume-Uni, Nabil Ammar, lui-même originaire de  Sousse, a plaidé pour un changement dans la position britannique, affirmant qu’il existe désormais un écart entre la “perception du niveau de sécurité, et la réalité de la sécurité dans le pays”.

«Chaque semaine, des cellules terroristes sont démantelés. Les terroristes sont arrêtés ou neutralisés. Cela devrait donner une image positive, non négative », a-t-il dit.

 

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux