Tags Posts tagged with "Bawsala"

Bawsala

par -

L’organisation Al Bawsala a assuré, lors de la présentation de son rapport annuel, ce lundi 5 novembre, que l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), a prélevé 4808 millimes sur le salaire de chaque député absent et ce afin de limiter les absences.

Dans une déclaration rapportée par Mosaïque Fm, le prélèvement a concerné 17 députés sur la période allant de juillet 2017 à juillet 2018. De ce fait, les prélèvements ont atteint 81.740 millimes.

par -

Au cours de la période octobre 2015-juillet 2016, le taux d’assiduité des députés aux plénières s’élève à 84%, alors que le taux de leur participation au vote des projets de loi se situe autour de 55%, selon Chaïma Bouhelal, membre de l’Organisation ” Bawsala “.
Contactée jeudi par l’agence TAP, elle a expliqué que seuls trois députés ont répondu présents à toutes les plénières. Il s’agit de Hédi Ben Brahim (Mouvement Ennahdha), Mohamed Torjmen (Bloc Al-Horra) et Salem Hamdi (Nidaa Tounes).
Elle a également précisé que ” les absences recensées sont dûment justifiées “.
Selon Bouhelal, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté, au cours de cette même période, 122 projets de loi.
Par ailleurs, elle s’est dite étonnée de voir le parlement consacrer 3 semaines aux régions, alors que la durée du temps dédié à cette question devrait atteindre 10 semaines, selon la loi.

par -

Ce n’est pas le zéro pointé pour l’application législative de la Constitution mais on s’en approche dangereusement, selon la présidente de l’association Bawsala, Ons Abdelkarim. Ce matin du mercredi 10 février sur Express Fm, elle a dit que leur évaluation de la situation est “négative”.

Elle a ajouté que les réformes législatives trainent et qu’on ne voit poindre la moindre décision pour accélérer le processus.  Par exemple “Le cadre légal relatif à la décentralisation est inexistant”, a-t-elle déploré.

Mme Abdelkarim s’en est prise vertement aux manquements dans la législation nationale, tels que certaines lois fondamentales encadrant les libertés publiques et individuelles qui ne sont toujours pas ratifiées. Elle a précisé que des principes essentiels comme la liberté de la presse ne sont pas encore fixés formellement.

Autre sujet pour illustrer la léthargie du système législatif : La lutte contre la corruption. Elle a affirmé que le cadre légal offrant des garanties aux dénonciateurs des faits de corruption n’est toujours pas défini…

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Devant le Conseil de sécurité, le patron des Casque bleus de l’ONU a souligné jeudi que la force conjointe du G5 Sahel (Burkina Faso,...

Reseaux Sociaux