Tags Posts tagged with "campagne médiatique"

campagne médiatique

par -

A la suite de la controverse suscitée récemment par les mesures du ministère du Commerce prises à l’encontre des boulangeries modernes, le Groupement professionnel des industries boulangeries pâtisseries, relevant de la confédération des Entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) a tenu hier jeudi 05 janvier une conférence de presse en présence du président du groupement et des représentants du secteur. Ces derniers ont exprimé leur indignation face à la campagne médiatique menée par les structures de la boulangerie bénéficiant du régime de compensation contre la présence sur le marché des boulangeries modernes et qui vise à ternir leur réputation auprès de l’opinion publique.

Ils ont rappelé que le nombre des boulangeries modernes dépasse aujourd’hui 1200 et que ces dernières offrent environ 12000 postes d’emploi à raison de 10 ouvriers dans chaque boulangerie et ne bénéficient pas de la farine subventionnée. Sur 100 kg de farines, les boulangeries modernes dépensent 51d,200 contrairement aux boulangeries subventionnées qui achètent les 100 kg de farine à 22d,668. Elles ne profitent pas en outre des subventions sur les hydrocarbures ni des autres avantages que propose l’Etat aux boulangeries traditionnelles.

Par ailleurs, le vice-président du groupement,  M. Abdelkrim ben Mehrez, estime que la décision du ministère du Commerce datant du mois de juin 2016 et qui fixe le poids du pain à 150 g pour les boulangeries modernes en plus de la suppression du nom de la « boulangerie » est une décision injuste qui vise à détruire le secteur et par conséquent des milliers de postes d’emploi. Il a insisté sur la nécessité de revoir ces décisions ainsi que la loi 56 relatif au secteur – boulangeries pâtisseries – et la révision du système de subvention.

par -

La fédération nationale de la santé, relevant de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a dénoncé, mercredi, “la campagne médiatique orchestrée” contre le secteur de la santé dans le cadre de l’affaire des stents périmés.
Le président de la fédération nationale de la santé, Boubaker Zakham, a souligné lors d’une rencontre avec la presse organisée au siège de l’UTICA, que le “tapage médiatique” qui a accompagné l’affaire des stents périmés a porté atteinte à l’image du secteur de la santé et a été politiquement instrumentalisée à des fins étriquées. Il a ajouté que cette surenchère politique a monté l’opinion publique contre le secteur de la santé et entraîné le discrédit des prestations de santé auprès de certaines parties étrangères.
Dans ce contexte, Zakham a dénoncé les mesures qu’il a qualifiées de ” non réfléchies ” et de ” précipitées ” prises par les autorités administratives. Ces mesures, a-t-il dit, ont nui à la réputation du secteur de la santé aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger, ébranlé la confiance du citoyen tunisien à l’égard du système de la santé et provoqué l’inquiétude des établissements étrangers liés par des contrats de partenariat avec des cliniques privées en Tunisie.
Le ministère de la santé et la Caisse Nationale d’assurances-maladies sont, entièrement, responsables de l’ampleur prise par l’affaire des stents périmés dans la mesure où ils n’ont pas élaboré une stratégie pour traiter ce dossier délicat se contentant, uniquement, d’accuser les cliniques privées.
De son côté, le président de la chambre syndicale nationale des cliniques privées, Khaled Nabli a souligné que le ministère de la santé aurait dû s’assurer du nombre des cliniques impliquées dans cette affaire puisqu’il s’est avéré que deux cliniques à Sfax ne sont pas concernées par ce dossier.
Nabli a fait savoir que le nombre des stents périmés implantés au cours de ces trois dernières années s’élève à 106 seulement sur un total de 51000. Ceci, a-t-il dit ne justifie en aucun cas les dépassements commis.
L’affaire des stents cardiaques périmés a éclaté en mai dernier.
Les premiers résultats de l’enquête menée par la direction de l’inspection générale relevant du ministère de la Santé ont révélé que 14 cliniques des différentes régions du pays et 49 médecins sont impliqués dans cette affaire. L’enquête a également révélé que ces stents ont été implantés sur 107 patients.

Le meilleur des RS

Chroniqueur et journaliste free-lance, Khémaies Khayati n’est pas le moins connu de ses pairs. L’homme est un fin observateur du développement de la société...

INTERVIEW

Le professeur de droit constitutionnel et président de l'Instance nationale de protection des données personnelles (INPDP), Chawki Gaddes, a accordé à Africanmanager une interview...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Le sélectionneur guinéen, Kanfory Lappé Bangoura, a publié lundi la liste des joueurs retenus pour le match face à la Tunisie, prévu le 7...