Tags Posts tagged with "campagne"

campagne

par -

Les parkings anarchiques, c’est un phénomène que les automobilistes connaissent bien et que les autorités ont décidé de stopper. Suite aux plaintes des usagers, les unités de police ont été mobilisées, les 4 et 5 juillet 2018. La campagne a permis de mettre la main sur 71 gardiens et des décisions de justice sont tombées.

«Une brigade relevant de la police judiciaire a interpelé 9 autres gardiens illégaux aux alentours d’une clinique à Cité El Khadhra. Après consultation du ministère public, ils ont été inculpés pour occupation de la voie publique, violence et chantage»,  précise un communiqué rendu public jeudi 5 juillet 2018 par le ministère de l’Intérieur.

par -

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a appelé les éleveurs de bétail qui n’ont pas participé à la campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse bovine, organisée lors de la période février-mai 2018, à contacter les services de la production agricole au commissariat régional au développement agricole pour se rattraper au cours de la campagne de juillet qui sera menée gratuitement.
Dans un communiqué, publié, mardi 03 juillet 2018, le ministère a mis l’accent sur la nécessité d’effectuer les vaccins, surtout après l’apparition de cas de fièvre aphteuse “Sérotype O” parmi les bovins algériens et l’annonce faite par les autorités algériennes, le 29 juin 2018, à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).
Une série de mesures a été prise, ainsi, pour lutter contre la propagation en Tunisie de cette maladie virale. Parmi ces mesures l’intensification du contrôle sanitaire vétérinaire du cheptel sur tout le territoire de la République et au niveau des frontières.
Le ministère de l’Agriculture a appelé tous les éleveurs de bétail à respecter les règles de la santé vétérinaire et de biodiversité, tout en veillant à ne pas introduire des animaux d’origine inconnue et à informer les services du commissariat régional au développement agricole de tous les cas douteux (hyper-salivation, pharyngite…).

par -

Organisée dans plusieurs villes françaises du 13 au 16 mars courant, la campagne d’incitation à l’investissement dans les gouvernorats du sud a donné “des résultats encourageants“, indique un rapport issu de la société de gestion du Pôle Industriel et Technologique de Gabès.
Parmi les résultats de cette campagne, tenue à l’initiative du Politech-Gabès en coordination avec le consulat général de Tunisie à Paris, la signature d’accords-cadres, d’accords de principe et de conventions de coopération technique entre des entreprises françaises et tunisiennes.
Il s’agit notamment de :
-Accords-cadres entre la réseau “French Tech” et les technopoles de Gabès, Gafsa, Tozeur et Médenine pour l’échange d’expertises et d’expériences en matière d’encadrement et d’accompagnement des entreprises émergentes.
-Accord sur la coopération technique entre deux entreprises privées à Gafsa et Gabès et la société française “Devarem-Lille”, spécialisée en recyclage des déchets du bâtiment et des travaux publics.
-Accord sur le participation à l’appel d’offre lancé par le programme européen “PRIMA” (partenariat pur la recherche et l’innovation dans la région méditerranéenne) avec un projet de valorisation du jus de grenade.
-Accord de principe pour la signature d’une convention de partenariat entre le “ZOOPOLE” de St Brieuc Ploufragan, technopôle dédié à la Santé Animale et à la Sécurité Alimentaire, et les technopôles de Gabès, Gafsa, Tozeur et Médenine.
Au moins une cinquantaine de projets d’investissements dans le sud tunisien ont été présentés lors de ces journées de promotion qui se sont déroulées dans les villes de Lille, Dijon, Nancy, Montpellier et Paris.

par -

Une campagne de démolition des constructions anarchiques est lancée, mercredi 14 mars 2018, dans la délégation de Ghar El Melh (gouvernorat de Bizerte), notamment à Sidi Ali El Mekki et au niveau du Port, fait savoir à l’agence TAP une source locale.
D’ores et déjà, 23 décisions de démolition ont été mises à exécution par la brigade mixte de contrôle (police municipale, sûreté, services municipaux, services régionaux).

par -

” Quelque 50 fiches de projets seront présentées lors des journées de promotion de l’investissement dans les régions du Sud de la Tunisie qui auront lieu du 12 au 16 mars prochain dans cinq villes françaises “, a déclaré, jeudi après-midi, le président directeur général du pôle industriel et technologique de Gabès ” Pol.i.tech Gabès “, Mohamed Razak Jeday lors d’une réunion à Paris.

Organisée par le consulat général de Tunisie à Paris, la réunion s’inscrit dans le cadre de la préparation de la campagne de promotion du Sud de la Tunisie dans les villes de Lille, Dijon, Nancy, Montpellier et Paris.

L’ambassadeur de Tunisie en France, Abdelaziz Rassâa, a souligné que les régions tunisiennes seront un élément de développement économique important en partenariat avec des régions françaises. Et de préciser : ” il existe des opportunités d’investissements dans les énergies renouvelables, la gestion des déchets et l’agriculture biologique “.

Le consul Naoufel Zayadi a indiqué que l’objectif de cette campagne de promotion est d’établir des partenariats gagnant-gagnant entre les hommes d’affaires tunisiens et français ainsi qu’entre les entreprises et les établissements des deux pays.

Auparavant, le PDG de” Pol.i.tech Gabès ” a présenté les opportunités d’investissement dans la région de Gabès et du Sud Est qui sont d’après lui ” un gisement économique “. Jeday souligne que ” 60 % du minerai du phosphate sont transformés à Gabès en acide phosphorique et en engrais chimiques en plus de 25% de la production nationale d’électricité “. ” La ville de Gabès se caractérise par la richesse de la nappe géothermale “, a ajouté le PDG de ” Pol.i.tech de Gabès “.

par -

L’UTAP a imputé la responsabilité du retard pris dans la campagne des grandes cultures au ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, en raison du manque des semences sélectionnées.
L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche a appelé le ministre à publier les résultats de l’enquête qu’il a ordonnée le 25 décembre 2017, sur ce dossier.
Dans un communiqué publié jeudi, l’Union a aussi exprimé “son inquiétude quant à la pénurie de l’eau, l’absence d’une stratégie nationale claire dans le domaine hydraulique ainsi que d’études et programmes relatifs au dessalement des eaux destinées à l’irrigation, outre le désintérêt total face à la problématique des changements climatiques”.

L’Union a également manifesté son mécontentement quant à l’envolée des coûts de production due au renchérissement des prix et à la mauvaise qualité des intrants en raison de l’absence de contrôle.
L’organisation agricole a aussi plaidé pour l’accélération du versement de la deuxième tranche des crédits saisonniers, la révision des prix de référence des tomates saisonnières destinées à la transformation et la régularisation des situations foncières des terres domaniales agricoles.
L’organisation agricole a par ailleurs appelé à éliminer les obstacles administratifs et financiers qui empêchent l’application de la nouvelle loi sur l’investissement et empêchent les agriculteurs de bénéficier des incitations et avantages qui y sont inscrits.
Le communiqué de l’UTAP a encore, mis l’accent sur la nécessité de mieux gérer la distribution des fourrages subventionnés et de lutter contre le monopole, la corruption et les circuits parallèles “.
L’Union agricole a, en outre, appelé à l’accélération de la solution des problématiques liées au secteur de la pêche dont le rendement se détériore, en prenant en considération les propositions de l’UTAP relatives à la mise en place d’un système de couverture sociale au profit des pêcheurs, la lutte contre la pêche anarchique et la pollution marine, l’amélioration des services portuaires et la révision de la distribution des quotas de pêche du thon rouge.

par -

Des activistes de la campagne ‘Fech nestanaw’ ont organisé dans la soirée du dimanche 7 janvier 2018 une manifestation dans les rues de la capitale pour dénoncer la hausse des prix de plusieurs produits de consommation.

 Selon Shems fm, les manifestants ont scandé des slogans contre la politique économique du pays et contre l’appauvrissement du peuple.

par -

L’Etat n’a plus la main sur les biens des hommes d’affaires Sahbi Saâdallah, Néjib Ben Ismaïl, Mohamed Fekih et Fathi Jenayah, saisis dans le cadre de la lutte contre la corruption. Ainsi en a décidé le tribunal administratif, a déclaré ce vendredi 22 décembre, sur Mosaïque FM, le député de Nidaa Tounes Mohamed Fadhel Ben Omrane

«Le tribunal est d’avis que la commission de confiscation des biens n’a pas agi dans le cadre de la loi», les décisions qui en découlent sont donc nulles et non avenues.

L’élu s’en est ensuite pris à la pléthore «de conseillers du chef du gouvernement, de ministres spécialisés en droit et aux services du conseiller des affaires juridiques”, incapables, selon lui, “de monter convenablement un bon dossier», ce qui ne colle pas avec les efforts de Youssef Chahed depuis mai 2017 pour en finir avec la corruption dans le pays…

par -

Dans le cadre de son programme RSE, la société Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers, lance une campagne sociétale en partenariat avec la société civile représentée par l’association, la Toile Tunisienne Active de la Citoyenneté Durable.

La campagne vise l’instauration d’une culture routière chez nos jeunes enfants à travers des actions de proximité contre les dangers de la route. Le programme de la campagne s’articule autour de deux axes.

Le premier axe consiste à sensibiliser les automobilistes et leurs enfants sur l’importance d’enraciner cette culture routière chez les plus jeunes. A l’occasion de l’évènement BEFORE SERVICE, qui sera organisé par la société Alpha Hyundai Motor, du 01er au 03 décembre 2017, au parking B du centre commercial Carrefour la Marsa, le concessionnaire installera un stand d’information et de sensibilisation pour les visiteurs. Faire des actions citoyennes et transmettre des messages éducatifs sur la Sécurité Routière lors d’un évènement automobile ne peut que servir les clients qui attendent l’achèvement des contrôles fournis par l’équipe technique du concessionnaire.

Alpha Hyundai Motor mettra en place un mini circuit éducatif qui permettra aux enfants (accompagnés de leurs parents et encadrés par des éducateurs) de s’initier à la conduite exemplaire en respectant les panneaux de signalisations routiers en plus des informations basiques du code de la route. Cette mini-session de formation sera couronnée par l’octroi d’un permis « Safe Move » pour les enfants.

Le deuxième axe de la campagne, toujours en partenariat avec la Toile Tunisienne Active de la Citoyenneté Durable, concrétise la stratégie de proximité adoptée, puisqu’il consiste à lancer une caravane (à partir du 28 novembre 2017) qui va faire le tour des écoles primaires du grand Tunis pour sensibiliser les écoliers et accompagner les instituteurs dans l’explication des risques de la route. Un support médiatique sous forme de dessin animé éducatif prônant la culture de bonne conduite sur route et à pied, sera ainsi distribué aux écoliers ainsi qu’aux enseignants.

Une vision spéciale qui rapproche la culture routière des enfants là où ils sont dans une approche participative avec les autres parties prenantes du système éducatif.

A travers sa campagne, la société Alpha Hyundai Motor réitère son engagement à contribuer à la réussite d’un effort national mené par la société civile et ayant pour objectif la minimisation du nombre d’accidents sur les routes tunisiennes surtout avec les chiffres alarmants communiqués par les autorités compétentes.

Cet engagement s’inscrit dans la cadre du programme de responsabilité sociale du constructeur automobile sud-coréen intitulé « Avançons le monde ensemble ». Ce programme vise à instaurer un ensemble de valeurs citoyennes adoptées par la marque. Un engagement qui reflète l’intérêt apporté par le constructeur sud-coréen au respect des normes de sécurité les plus exigeantes pour conserver la vie des utilisateurs des routes.

par -

A l’initiative des Nations Unies en Tunisie, une campagne a été lancée le 22 novembre 2017 pour sensibiliser sur les multiples facettes de la violence faite aux femmes souvent passées sous silence, et sur l’existence de services de prise en charge des victimes. Les Nations Unies travaillent avec l’Etat tunisien et la société civile pour l’amélioration de ces services de prise en charge multisectoriels.

Dans sa première phase, la campagne a cherché à attirer l’attention du public sur les arguments inexcusables souvent utilisés pour justifier des actes de violence faite aux femmes et aux filles. Dans cette phase, la campagne a suscité des débats sur les plateformes sociales et a focalisé l’attention des médias et du public sur la question de la violence faite aux femmes et aux filles. Depuis le 24 novembre, la campagne révèle son message central : tout acte de violence doit être rejeté et les victimes peuvent bénéficier d’une prise en charge et d’un accompagnement de la part de l’Etat et des organisations de la société civile.

Les Nations Unies en Tunisie ont choisi de lancer la campagne #MaadechWa7dek à l’occasion des « 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes », une manifestation globale émanant d’une initiative du Secrétaire général de l’ONU. L’édition 2017 des « 16 jours » a pour thème : « Ne laisser personne de côté : mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles ».

Selon une étude de l’Office national de la Famille et de la Population (ONFP, 2010), une femme tunisienne sur deux déclare avoir subi une ou plusieurs formes de violence. Plus de la moitié des femmes affirment que la violence est ordinaire et ne mérite pas d’en parler, alors que 73% des femmes touchées par l’étude affirment ne pas savoir à qui s’adresser quand elles sont victimes de violence.

par -

Le programme de communication et de marketing, par des campagnes média à l’intérieur comme à l’extérieur, pour promouvoir la notoriété de la destination Tunisie sur les marchés étrangers, aura en 2018 à sa disposition un budget de 49 MDT. Le budget total, alloué dans la loi de finances 2018 pour le ministère du Tourisme, est de 151,032 MDT . Dans ce budget de tout le ministère, 53,104 MDT seront consacrés aux salaires. Pour la comparaison, le budget du ministère du Tourisme au Maroc, pour l’exercice 2016, était l’équivalent en dinars tunisiens de 211, 896 MDT (contre 151 MDT pour 2018 en Tunisie). Le budget tunisien a aussi prévu l’enveloppe de 10,424 MDT pour la bonification des crédits accordés aux projets touristiques et pour les primes d’investissement.

Notons enfin que jusqu’au 10 novembre 2017, la Tunisie aura accueilli 6,112 millions de touristes, un chiffre en hausse de 24 % par rapport à la même période de 2016, selon la ministre du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, qui parlait ce jeudi 16 novembre 2017 devant la commission de l’ARP. Selon la ministre, les retombées financières des six millions de touristes a été de l’équivalent de 929 millions d’euros

par -

La campagne spéciale de contrôle ordonnée par le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, dans le cadre de ses efforts pour faire face aux pratiques de monopole et la spéculation sur les produits agricoles frais pendant son premier jour, le mercredi  15 Novembre 2017, a abouti à la confiscation de 1.552 tonnes de divers produits légumineux et des fruits, dont compris 1.352 tonnes de pommes de terre et d’oignons, représentant 87% des réserves. Cette campagne exceptionnelle a pu couvrir 17 gouvernorats, 103 entrepôts frigorifiques et a pu inspecter environ 3.572 tonnes de légumes et de céréales. A cela s’ajoutent les 1.086 tonnes supplémentaires de pommes de terre, appartenant au groupement interprofessionnel des fruits et légumes.

La campagne a conduit à la levée de 51 infractions économiques liées au manque de transparence dans les circuits de distribution, de la spéculation et du monopole. Les quantités confisquées seront injectées dans les circuits  légaux de distribution pour approvisionner les marchés de gros. Il est à noter que la campagne de surveillance spéciale se poursuivra et couvrira tous les points de vente et le commerce des fruits et légumes au cours de la prochaine période.

par -

“L’attribution du nom de Slim Chaker à la campagne de lutte contre le cancer du sein est une forme de reconnaissance pour les efforts fournis par le défunt dans ses différents postes politiques”, a souligné jeudi Néziha Laabidi, la ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, appelant à poursuivre cette campagne tout au long de l’année et dans les différentes régions du pays.
De son côté, Sonia Ben cheikh, la secrétaire d’Etat à la santé a souligné la nécessité de mettre en place une commission mixte entre les deux départements pour suivre l’évolution des indicateurs concernant le nombre de malades atteints du cancer et le nombre des personnes guéries. Le mois d’octobre de chaque année sera une occasion pour dresser un bilan détaillé et annuel de cette maladie en Tunisie, a-t-elle précisé.
Ben Cheikh a ajouté que cette campagne est une occasion pour souligner l’importance du dépistage précoce du cancer du sein. Le cancer touche annuellement plus de 14 mille nouveaux cas dont 8 mille hommes et 4 mille femmes, a-t-elle regretté.
Dans ce contexte, elle a indiqué que le ministère de la santé mettra en place une approche inclusive à travers la création de 3 nouveaux registres au nord, au centre et au sud. Ils seront basés sur la mise en œuvre des mécanismes de prévention, la prise en charge thérapeutique adéquate et son développement de manière continue outre le suivi des évolutions et des nouveautés en la matière à l’échelle internationale et l’amélioration de la qualité de services fournis ainsi que leur rapprochement des citoyens dans toutes les régions.

par -

Une campagne de sensibilisation à l’importance du dépistage du cancer du sein a été organisée mercredi à El Mourouj 2 (gouvernorat de Tunis), par la direction de la santé préventive relevant de la direction régionale de la santé de Tunis en partenariat avec l’association tunisienne d’assistance aux malades du cancer du sein (ATAMCS). Quelque 180 femmes ont bénéficié de consultation dont 10 ont effectué une échographie mammaire, a indiqué Raja Mahfoudh, directrice de la santé préventive.
Cette campagne, a-t-elle ajouté, s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale ” octobre rose ” pour sensibiliser à l’importance du diagnostic précoce du cancer du sein.
Trois cas, parmi les femmes bénéficiaires de cette consultation, doivent effectuer une mammographie à l’institut Salah Azaiez pour les prendre en charge par la suite en cas de confirmation de cancer du sein, a encore précisé la même source.
La secrétaire d’Etat à la santé, Sonia Ben Cheikh, a mis en relief, pour sa part, l’importance du dépistage précoce du cancer du sein, rappelant le rôle des professionnels de la santé et des représentants de la société civile dans la diffusion de la culture de prévention des différentes maladies.

par -

Des visites d’inspection organisées à l’improviste pour contrôler certains abattoirs municipaux dans plusieurs régions ont démarré, ce mardi, à partir du siège du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche. Il s’agit de 23 équipes composées de vétérinaires relevant dudit ministère ainsi que de techniciens.
Le ministre de l’Agriculture, Samir Taieb, a précisé que cette opération est organisée en coopération avec son départements, ceux du Commerce, de l’Environnement et de l’Intérieur, sans fournir d’indications sur les destinations de ces équipes de contrôle.
Taieb a ajouté, lors d’un point de presse tenu, à l’occasion d’une conférence périodique des commissaires régionaux au développement agricole que cette campagne se tient au vu des problématiques dans le domaine de la santé publique, notamment au niveau des abattoirs municipaux qui ne répondent pas aux critères sanitaires.
Selon Taieb, cette campagne qui concernera les marchés et les boucheries vise à contrôler les abattoirs, soulignant la détermination du ministère à lutter contre les phénomènes qui nuisent à la santé du citoyen.

par -

Le ministre des domaines de l’Etat, Mabrouk Kourchid, a déclaré lors d’une visite effectuée à Tataouine ce jeudi 5 octobre 2017, en réponse au slogan lancé par l’ex-président de la République, Moncef Marzouki, “Manech Msalmine“, que les Tunisiens ne vont pas s’engager dans une guerre perdue d’avance. “Nous ne sommes pas des idiots” a-t-il lancé.

Selon les informations rapportées par Mosaïque fm, Kourchid a ajouté que la lutte contre le régionalisme passe par la participation effective à la gouvernance et la conformité aux choix du peuple. Il a affirmé que l’Etat s’est réconcilié avec le peuple.

par -

Le Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF) en partenariat avec la société de transport de Tunis ont annoncé lundi le lancement d’une campagne de sensibilisation contre le phénomène du harcèlement dans les moyens de transport publics au Grand Tunis.
Dans le cadre de cette campagne, organisée avec le soutien de l’Union Européenne et le Fonds des Nations Unies pour la population, une exposition a été installée à l’intérieur de la station de Tunis Marine comportant des affiches de sensibilisation à la lutte contre le phénomène du harcèlement. La manifestation, qui se poursuivra pendant un mois, comporte aussi la diffusion sans interruption d’un court-métrage sur le harcèlement dans les moyens de transport publics outre la présentation d’une application permettant de filmer la scène de harcèlement et de l’envoyer ainsi qu’une deuxième application pour signaler de tels comportements.
Par ailleurs, les trains de la banlieue nord, le métro et les bus ont été décorés par des affiches et des photos dénonçant le harcèlement.

Dans une déclaration à l’agence TAP, la directrice générale du CREDIF, Dalenda Larguech a indiqué que l’objectif de cette campagne de sensibilisation est de lutter contre le phénomène du harcèlement sexuel dans les moyens de transport publics faisant observer que de telles campagnes seront organisées également dans les régions.
Selon la même source, sur un échantillon de 3000 femmes des différentes régions du pays interviewées dans le cadre d’une étude réalisée par le CREDIF, 53,3% ont déclaré avoir été exposées à la violence dans les espaces publics notamment dans les moyens de transport.
Elle a ajouté que la campagne s’inscrit dans le cadre des efforts de plaidoyer pour la mise en œuvre de la loi fondamentale de lutte contre la violence à l’égard des femmes adoptée en juillet dernier par l’Assemblée des représentants du peuple.

De son côté, le ministère du Transport a mis en ligne un numéro gratuit 80100345 à la disposition des femmes victimes de harcèlement sexuel dans les moyens de transport publics comme les bus, le métro et le train.
A noter que selon la loi, toute personne auteure d’un acte de violence à l’égard des femmes dans l’espace public est sanctionnée par une amende de 500 à 1000 dinars.

par -

Hier vendredi 22 septembre c’était branle-bas de combat, au sommet, pour faire mordre la poussière à la pléthore de fraudeurs dans l’alimentaire. Les ministres du Commerce, Omar Béhi, de l’Intérieur, Lotfi Brahem, de la Santé, Slim Chaker et de l’Agriculture, Samir Taïeb, se sont réunis pour accorder leurs violons. Objectif : Mettre en place un dispositif de suivi conjoint pour faire rentrer dans les rangs les commerçants et les restaurateurs.

Le communiqué émis au terme de cette rencontre indique que le gouvernement entend s’activer pour la santé et la sécurité du consommateur et son pouvoir d’achat en coordonnant le travail des différents organes de contrôle et en montant en gamme dans les campagnes communes de suivi.

Il a été décidé de mettre en place un comité mixte composé des structures de supervision dans les départements concernés. La première réunion a été calée la semaine prochaine pour élaborer une stratégie conjointe et des rencontres périodiques. Il y aura également des campagnes sectorielles conjointes toutes les deux semaines, à commencer par les restaurants et les fast-foods.

 

par -

Toujours engagée en tant qu’Entreprise Socialement Responsable, Tunisie Telecom réitère avec plaisir son action « Gardons Nos Plages Propres » lancée depuis 2010.

L’Edition 2017 a mis en place une synergie plus efficace en s’associant à l’action شطي مرايا « CHATTY MREYA » lancée par le Ministère des Affaires locales et de l’Environnement et l’ANGED (Agence Nationale de Gestion des Déchets).

Elle prend ainsi une dimension nationale ratissant l’ensemble du littoral tunisien en impliquant les associations locales opérant dans l’écologie et la sauvegarde de l’environnement qui assureront les animations sur les plages par la conjugaison des efforts des différents intervenants.

Cette initiative consiste à sensibiliser et impliquer les estivants à la propreté des plages à travers des animations ludiques et interactives dans le but de préserver le littoral et permettre aux familles, baigneurs et estivants de profiter pleinement de leurs vacances dans un environnement sain.

Le coup d’envoi de cette édition sera donné ce vendredi 11 août 2017 dans le gouvernorat de Nabeul à la plage de Mansoura par Monsieur Riadh Mouakhar ministre des Affaires locales et de l’Environnement.

par -

Il faut espérer pour le président turc, Recep Tayyip Erdogan, qu’il avait d’autres destinations en tête pour ses prochaines vacances que l’Allemagne. En effet ses sorties au vitriol sur les “méthodes nazies” du gouvernement allemand lui ont valu, ce mardi 21 mars 2017, une volée de bois vert envoyée par Volker Bouffier, ministre-président du Land de Hesse et vice-président de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), et un des grands alliés de la chancelière allemande, Angela Merkel. Il a carrément déclaré qu’après ses attaques, Erdogan n’était pas le bienvenu en Allemagne. Cela a au moins le mérite d’être clair…

“Trop, c’est trop!” a dit Bouffier, avant d’ajouter : “M. Erdogan et son gouvernement ne sont pas bienvenus dans notre pays, et cela doit maintenant être bien compris”.  Pourtant, d’après plusieurs médias allemands, Erdogan projetait ce mois-ci de venir en Allemagne, où il y a une forte communauté turque, pour faire campagne en faveur du “oui” lors du référendum visant à renforcer ses pouvoirs, le 16 avril 2017, un projet très mal vu en Europe. D’ailleurs un peu partout sur le continent, sauf en France, ses meetings sont interdits, s’ils ne sont pas sabotés. Les attaques anti-Erdogan les plus violentes ont eu lieu aux Pays Bas, ce qui a provoqué une passe d’armes entre les deux pays, qui est montée crescendo jusqu’à l’expulsion d’une ministre turque…

Pour Bouffier, la cause est entendue : “Quelqu’un qui nous insulte de cette manière ne peut pas s’attendre à ce que nous rassemblions des milliers de policiers pour le protéger”…

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Cela faisait trois ans que Barack Obama n'avait pas foulé la terre de ses ancêtres. Depuis dimanche, l'ancien président américain est au Kenya, pays...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo a déclaré lundi qu'il voulait réussir son passage à la Juventus de Turin qu'il a rejoint cet été en provenance du Real...