Tags Posts tagged with "Chambre de Commerce Tuniso-Britannique"

Chambre de Commerce Tuniso-Britannique

par -
Les Milliards du Royaume-Uni, à des conditions qu'on ne peut refuser !

L’UKEF (UK Export Finance), l’organisme de crédit à l’exportation vers le Royaume-Uni, a fait l’objet d’une rencontre organisée mardi 25 septembre 2018 à Tunis à l’initiative de la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique (TBCC). Relancer les activités de cette agence de crédit et faire connaître ses modalités de fonctionnement et ses domaines d’intervention, tels ont été les principaux objectifs de ce rendez-vous honoré par l’ambassadrice du Royaume-Uni en Tunisie, Louise De Sousa et Mehdi Ben Abdallah, président de la TBCC.

Mehdi Ben Abdallah s’est félicité de la tenue d’un tel événement en Tunisie permettant, selon lui, de renforcer les relations entre le Royaume-Uni et la Tunisie dans divers domaines. “Beaucoup de choses ont changé aujourd’hui et les choses bougent de manière sérieuse (…) plusieurs programmes ont été mis en place afin d’aider la Tunisie à restructurer le secteur financier et du coup soutenir les entreprises tunisiennes en leur fournissant les financements nécessaires pour monter des projets“, a-t-il dit.

Il a dans ce sens rappelé l’organisation de missions de délégations britanniques en Tunisie et que d’autres auront lieu prochainement au Royaume-Uni et ce, en collaboration avec l’Ambassade de la Tunisie au Royaume-Uni et le Cepex. Les secteurs visés sont l’agroalimentaire et l’énergie. “Nous voulons faire comprendre le mécanisme de l’UKEF, discuter les moyens et les modalités d’utilisation et comment profiter des mécanismes mis en place par la chambre“, a-t-il précisé, faisant remarquer que cette rencontre est un pas pour que les entreprises tunisiennes puissent s’engager dans ce processus d’aide à l’exportation. Il a souligné que ce qui nous manque c’est juste l’information.

L’UKEF est un programme de financement à long terme de 2 milliards de livres (près de 7 milliards de dinars) pour appuyer les entreprises tunisiennes et les aider à concrétiser leurs projets. Tous les secteurs d’activités sont concernés par ce programme qui offre également la possibilité aux très petites entreprises (TPE) de se regrouper (2 ou 3 entreprises) pour travailler sur un seul projet qui pourra bénéficier du financement accordé par l’UKEF, a indiqué le président de la TBCC.

De son côté, Vomic Shah, directeur de l’UKEF, a tenu à préciser que l’UKEF est la plus vieille agence de crédit à l’exportation au monde. Elle offre des prêts directs, de finance conformes à la Charia, de refinancement sur les marchés des capitaux ou de crédits à l’exportation classiques et intervient également dans diverses structures, notamment les partenariats public-privé et les propositions de financement de projets à recours limité. Ses garanties de crédit à l’exportation sont normalement des garanties bancaires inconditionnelles à 100% émanant directement du gouvernement de sa Majesté.

Le responsable de l’UKEF a tenu toutefois à préciser que l’agence n’a pas coopéré avec la Tunisie depuis son projet avec Tunisair, lequel remonte à plus de trois ans.

Il a renouvelé la disposition de son agence à financer des projets en Tunisie, notamment en ce qui concerne les partenariats public-privé (PPP).

UKEF a joué un rôle de pionnier dans l’innovation : Par exemple son Sukuk (obligation conforme à la charia) a été récompensé par un prix et est le tout premier à être garanti par une agence de crédit à l’exportation ; à souligner aussi sa capacité à faciliter des prêts dans plus de 40 devises étrangères, du dollar australien au Kwacha zambien.

Outre les prêts, l’UKEF peut financer les contrats à partir d’une valeur minimum de 20% portant sur des biens achetés au Royaume-Uni. En tant que ministère public et agence de crédit à l’exportation, l’UKEF offre des crédits avec des conditions de remboursement allant de 2 à 10 ans et jusqu’à 18 ans dans certains secteurs comme l’énergie, avec des emprunts fondés sur la notation souveraine du Royaume-Uni, ce qui se traduit par un taux d’intérêt plus compétitif que d’autres organismes préteurs.

Toujours pour les entreprises tunisiennes, l’UKEF peut aller en matière de financement jusqu’à 85% de la valeur du projet. Le remboursement du crédit ne commencera que lorsque le projet entrera en production.

L’UKEF offre aussi aux entreprises tunisiennes la possibilité d’accéder au financement rétrospectivement, même après le commencement de l’exécution du contrat avec un minimum requis compétitif de 20% de contenu britannique.

par -

La Chambre de Commerce Tuniso-Britannique (TBCC) a organisé une mission d’affaires à Londres les 26 et 27 Septembre 2017 en collaboration avec la Fipa, l’ambassade de Tunisie à Londres, les ministères des Affaires Etrangères et du Commerce Britanniques, et la Mairie de la City de Londres.

La délégation de la TBCC, présidée par Mr. Mehdi Ben Abdallah était composée de plusieurs entreprises et organisations importantes dont on peut citer : Mehdi Ben Abdallah, Hassine Doghri (La Carte), Noureddine Hajji (E&Y), Ali Hjaiej (Clarke Energy), Khaled Ben Jemaa (SAM), Bilel Sahnoun (Bourse de Tunis), Mehdi Tamarzizte (Meninx), Karim Gaabiche (Cerealis), Habib Ben Gharbia (Capmaris), Karim Hamdy (Hamdy Frères), Tarek Ayari (Sun Travel), Houssem Ben Azouz (Fédération Interprofessionnelle du Tourisme), Jed Mrabet (Avocat).

La mission rehaussée par la présence du Ministre Mr. Zied Ladhari et du Directeur General de la FIPA, Mr. Khalil Laabidi a été un succès permettant de remettre la Tunisie dans le radar des investisseurs Britanniques, et a aussi confirmé l’intérêt certain de la Grande-Bretagne pour la Tunisie.

En effet, le forum d’affaires Tuniso-Britannique organisé le matin du 27 septembre dans les locaux du ministère des Affaires Etrangères Britanniques a vu la présence d’une centaine d’entreprises et organisations représentants divers secteurs intéressés par le développement du commerce et de l’investissement entre les deux pays. Il a été clair pour l’audience présente à l’évènement que les deux pays étaient dans une phase propice à l’essor des relations bilatérales, mettant en avant l’amélioration de la circulation des personnes ainsi que les opportunités qui ressortiront de l’application du Brexit.

Plusieurs intervenants dans le forum ont exprimé l’importance de travailler en coordination étroite pour amener le partenariat économique Tuniso-britannique au niveau du grand potentiel existant entre la Tunisie et le Royaume-Unis.

A l’occasion de la première session de ce forum ont intervenu en autres Mr. Andrew Jones, Ministre au Trésor, Mr. Zied Laadhari, Ministre de l’Investissement et de la Coopération Internationales, Dr. Andrew Murisson, Envoyé spécial du Premier Ministre pour le Commerce avec la Tunisie, et Mr Mehdi Ben Abdallah, Président de la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique.

La deuxième partie du forum a permis de mettre en avant les « success stories » et les secteurs d’intérêt tel que l’éducation, l’énergie, l’agro-alimentaire, la santé ou encore les composants automobiles à travers plusieurs analyses et témoignages de Abdeslam El-Idrissi (Chambre Arabo-Britannique), Hichem Omezine (Actis), Noureddine Hajji (E&Y) et Ali Hajaiej (Clarke Energie), et de donner l’occasion à l’audience de débattre avec les différents panelistes.

L’après-midi du 27 a vu l’organisation d’une table ronde à Mansion House à l’invitation du Lord Maire de la City de Londres, Dr. Andrew Parmley. Plusieurs sujets d’importances ont été abordés tel que l’environnement de l’investissement ou les projets en PPP, ainsi que le marché des capitaux qui a été présenté par Mr. Nabil Sahnoun (Bourse de Tunis).

Un programme de travail a été discuté incluant la visite de délégations d’affaires Britanniques en Tunisie, la création de commissions sectorielles bilatérales pour le commerce et l’investissement, l’investigation des grands projets en PPP, et le partage d’expériences dans le secteur financier et bancaire.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

La Commission alloue 7,2 millions d'euros supplémentaires pour renforcer sa réponse face au virus Ebola, qui n'est pas encore sous contrôle, en République démocratique...

Reseaux Sociaux

SPORT

A l’occasion de la demi-finale retour de la ligue des champions d’Afrique Espérance ST-Premeiro de Agosto, prévue mardi à 17h00 au stade olympique de...