Tags Posts tagged with "Chaouki Tabib"

Chaouki Tabib

par -

Les biens mal acquis. C’est sans doute ce qui symbolisait le plus la fin de règne des Ben Ali/Trabelsi et le sujet qui cristallisait le plus les passions. On a beaucoup fantasmé sur ces sommes que certains disaient astronomiques et qui pouvaient régler une partie des problèmes post-révolutionnaires. Les illusions ont vécu, et on a maintenant une idée plus nette sur les avoirs planqués ici ou là. Certes ils sont importants mais on est loin des montants imaginaires capables de changer le destin de la Tunisie en un clin d’oeil. Il s’agit maintenant de les récupérer, jusqu’au dernier dinar, dollar ou euro, car le moindre sou vaut son pesant d’or pour un pays qui collectionne les déficits et dont la survie dépend beaucoup, beaucoup trop, du coup de main de l’étranger. “Le problème de recouvrement des avoirs tunisiens mal acquis et des fonds tunisiens gelés à l’étranger n’est aucunement d’ordre juridique“, a estimé lundi 17 septembre 2018 le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chaouki Tabib. “La Tunisie et les autorités tunisiennes sont responsables du non-recouvrement de cet argent“, a-t-il asséné à l’ouverture du 22e atelier de travail du programme global sur l’anti-corruption, les crimes financiers et le recouvrement organisés par l’INTERPOL en collaboration avec l’INLUCC et l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ).

La Tunisie n’a pas pris au sérieux le dossier du recouvrement des avoirs mal acquis“, a affirmé Tabib, faisant état, à ce propos, du manque de coordination avec les pays en question pour récupérer cet argent.

Bien qu’il y ait des pays qui ont fait part de leur volonté d’aider la Tunisie à ce sujet, en l’occurrence la Suisse qui avait gelé volontairement les avoirs mal acquis sous l’ancien régime, la Tunisie a commis des erreurs procédurales et juridiques pour restituer cet argent, en raison de l’absence totale de coordination, a-t-il souligné.

Selon lui, “une grande partie de cet argent s’est évaporée, alors qu’une autre a été recouvrée par les corrompus“.
“Nous devons nous rattraper pour recouvrer ce qui reste de cet argent“, a-t-il lancé.

Par ailleurs, Chaouki Tabib a mis l’accent sur l’importance de cette manifestation qui, a-t-il dit, se tient pour la première fois en Tunisie et dans la région de l’Afrique du nord, faisant remarquer que cette nouvelle session se veut une tribune pour développer les compétences tunisiennes en matière d’investigation dans les crimes financiers et de recouvrement des avoirs tunisiens mal acquis.
Nous sommes heureux que ce soit l’INLUCC qui abrite cet atelier et que des investigateurs tunisiens y participent en présence de juges, de représentants des différents bureaux de l’INTERPOL, de la douane tunisienne et de la police judiciaire“, a indiqué Tabib.

Selon lui, cette session intervient en concomitance avec l’entrée en vigueur de la loi sur la déclaration de patrimoine et le conflit d’intérêt.

Ainsi, “’INLUCC devrait conduire des investigations sur plus 250 mille dossiers de déclaration de patrimoine” a-t-il ajouté, faisant état à ce propos du manque de moyens pour mener à bien le processus d’investigation.

Pour lui, la Tunisie a besoin de nouveaux moyens d’investigation comme ceux dont dispose l’INTERPOL pour traiter correctement tous les dossiers.

L’atelier se déroulera du 17 au 21 septembre à Tunis en présence d’investigateurs de Tunisie et des représentants de l’INTERPOL en Tunisie, au Maroc, en Algérie, en Libye, en Jordanie et en Egypte.

TAP

par -

Le gouvernement a décidé l’octroi de 1.4 millions de dinars supplémentaires à l’Instance nationale de lutte contre la corruption, selon un communiqué vendredi de la présidence du gouvernement. Cette somme est attribuée à l’Instance au titre de l’année 2016, selon la même source.
Créée en 2011, l’Instance de lutte contre la corruption est présidée par Chaouki Tabib.

TAP

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est préoccupé de l’évolution rapide de la situation humanitaire dans la région du Kasaï, en...

Reseaux Sociaux

SPORT