Tags Posts tagged with "Charm el-Cheikh"

Charm el-Cheikh

par -

Les organisateurs du Forum Africa 2018 ont annoncé que neuf chefs d’État avaient confirmé leur participation, ainsi que quelques grands industriels d’Afrique. Ils ont reçu plus de 4000 demandes d’inscription et près de 2000 délégués sont attendus.

Cette année, le forum mettra l’accent sur les jeunes et les femmes. Il proposera en parallèle une journée dédiée à l’entreprenariat et une journée dédiée aux femmes contribuant à la réussite de l’Afrique.

Le ministre Dr Sahar Nasr, dont le ministère accueille l’événement, a insisté sur le rôle que jouent les jeunes dans la transformation de l’économie : « Notre pays a mis en œuvre un grand nombre de réformes afin de créer un marché plus propice aux investissements et simplifier les affaires, qui ont permis un essor des investissements. Et, ce qui me satisfait plus encore, c’est l’esprit d’entreprise des jeunes. Ils sont souvent au cœur de nos réformes ».

L’Égypte devrait connaître une croissance économique proche de 6 % en 2019, selon les estimations. Le pays abrite quelques-unes des plus grandes entreprises d’Afrique, et beaucoup d’entre elles ont accru leurs investissements au-delà de leurs frontières.

Le développement des investissements intra-africains et de la collaboration transfrontalière sont les deux principaux objectifs du forum. D’après la Banque africaine de développement, les investissements intra-africains consacrés à des projets entièrement nouveaux ont atteint US$10 milliards en 2016, contre US$4 milliards  il y a dix ans. Selon Heba Salama, PDG de l’Agence régionale des investissements du COMESA, les organisateurs du forum, en réunissant des grands dirigeants du continent et en les encourageant à investir ensemble, contribueront à stimuler l’activité économique entre les régions et à promouvoir l’intégration régionale : « Les liens les plus forts qui unissent deux pays sont les liens économiques. Et l’Histoire a montré que personne n’investira dans le continent tant que nous ne le ferons pas nous-mêmes. Notre rôle, à l’Agence régionale des investissements du COMESA, est de stimuler les investissements intra-africains et d’inciter nos capitaines de l’industrie à s’implanter au-delà de leurs frontières ».

Le forum, aujourd’hui dans sa troisième édition, devrait être le plus important événement de l’année en Afrique réunissant des entreprises et des gouvernements. Il se déroulera les 8 et 9 décembre à Charm el-Cheikh. Deux jours plus tard, la Foire commerciale  intra-africaine se tiendra au Caire. Le pays aura ainsi accueilli cette année deux des plus grands événements destinés aux leaders du secteur privé, confirmant le rôle majeur que joue l’Égypte en Afrique. L’an prochain, en 2019, le Président Abdel Fattah al-Sissi deviendra président de l’Union africaine.

par -

Ce sera l’affluence des grands jours au forum Africa 2016, qui aura lieu à Charm el-Cheikh, en Égypte, ces 20 et 21 février, sous la présidence d’Abdel Fattah al-Sissi. On annonce la venue des chefs d’Etat gabonais, kényan, sénégalais, togolais, nigérian, équato-guinéen, soudanais et éthiopien à cette méga rencontre sous le sceau « Business for Africa, Egypt and the World ».

L’Egyptian Agency of Partnership for Development (EAPD) et le pôle développement du ministère égyptien des Affaires étrangères, qui ont organisé cet événement, le premier forum international d’affaires et d’investissement du genre dans la région, escomptent des solutions pratiques pour booster le commerce et les échanges à l’intérieur du continent. En juin 2015, trois communautés économiques africaines – le COMESA, la SADC et l’EAC – avaient conclu à Charm el-Cheikh un accord tripartite donnant naissance à la plus grande zone de libre-échange du continent. Le Forum Africa 2016 ambitionne d’aller au-delà en poussant plus loin les discussions pour une vraie intégration africaine qui doperait toutes les économies du continent.

Des enjeux très importants pour un continent au très gros potentiel

L’ambassadeur Hazem Fahmy, secrétaire général de l’EAPD, a dit ceci de cette manifestation : « Nous estimons qu’il s’agit d’un événement important pour stimuler les investissements et le commerce intra-africain. L’Égypte est un partenaire majeur. Divers groupes ont déjà investi avec succès en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Plusieurs sociétés égyptiennes dans l’industrie pharmaceutique et les TIC sont en mesure de proposer une expertise et des solutions qui peuvent être répliquées à travers le continent. Nous possédons également l’infrastructure adéquate. Enfin, nos relations stratégiques avec plusieurs pays du Golfe devraient permettre à d’autres pays africains d’accéder à des capitaux internationaux. Le Forum Africa 2016 nous aidera à mieux saisir les opportunités d’affaires en Afrique et à faire en sorte que les décideurs mettent en place les instruments nécessaires pour faciliter l’accès des investisseurs à nos marchés. ». Il a ajouté : « L’union européenne s’est formée grâce à la collaboration économique et à la création d’un avantage concurrentiel dans des secteurs stratégiques, tels que l’acier et le charbon. Les Africains doivent s’unir et collaborer, en tirant profit des immenses ressources naturelles, de leur population jeune et des économies dynamiques ».

Heba Salama, qui pilote l’Agence régionale d’investissement du COMESA, nourrit le même sentiment : « L’objectif du Forum, en plus d’aborder quelques-unes des questions les plus pressantes en Afrique aujourd’hui, est d’encourager les échanges B2B. Nous savons que l’Afrique offre les retours sur investissement les plus élevés du monde. Toutefois, le secteur privé des divers pays d’Afrique ne profite pas de cette opportunité hors de ses frontières. Nous voulons que cela change. »

Le ministre égyptien de l’Investissement, Ashraf Salman, a pour sa part déclaré : « En 2015, suite à notre conférence ‘Egypt the Future’, nous avons réussi à mobiliser des milliards de dollars d’investissements. Récemment, un investisseur du Golfe a également annoncé un projet d’investissement immobilier d’une valeur de plusieurs milliards de dollars dans le pays. Les opportunités sont réelles, autant en Égypte qu’ailleurs en Afrique, et c’est aujourd’hui qu’il faut les saisir ».

Ce rendez-vous, où on attend 1000 participants, braquera les projecteurs sur les agences de promotion des investissements du continent. Ils exposeront des projets d’envergure pour faire avancer le partenariat public-privé, une niche très peu explorée en Afrique.

FOCUS 🔍

Après l’arrivée de la Nouvelle Berline C4 Cactus en Tunisie, Aures Auto, l’importateur officiel de la marque centenaire, renforce son offre et notamment sur...

Le meilleur des RS

Une enquête réalisée par le CJD auprès des PME (oct-nov 2018) et portant sur les performances de l’administration publique, a donné des résultats alarmants....

INTERVIEW

Africanmanager était, samedi 8 décembre 2018, le 1er arrivé sur le site des JES et il n’y avait nul autre journaliste sur place et...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

l'ES Zarzis et l'ES Radès s'imposent

L'ES Zarzis a terminé la phase aller du championnat de la ligue 2 du football professionnel en tête du classement de la poule A,...