Tags Posts tagged with "commande"

commande

par -

Air Sénégal, la compagnie nationale du Sénégal a signé une commande ferme portant sur l’acquisition de deux A330neo, la nouvelle version remotorisée du gros porteur best-seller A330. Cette commande fait suite au protocole d’accord signé en novembre dernier lors du Dubai Airshow.

Cet accord a été signé à Dakar par Philippe Bohn, CEO Air Sénégal et Fouad Attar, Directeur Avions Commerciaux Airbus Afrique et Moyen Orient en présence du Président de la République Française Emmanuel Macron en visite d’Etat au Sénégal et de Macky Sall, Président de la République du Sénégal.

« Ces A330neo contribueront à développer notre réseau moyen et long courrier. Il est important pour nous de débuter notre activité commerciale avec des modèles à la fois fiables et économiques, tout en offrant à nos passagers un confort inégalé. Cette commande témoigne de notre ambition pour cette nouvelle compagnie » a déclaré Philippe Bohn, CEO Air Sénégal.

« Nous sommes heureux de compter Air Sénégal parmi nos nouveaux clients. Ces A330neo permettront à Air Sénégal de bénéficier de coûts d’exploitation imbattables et d’offrir à ses passagers un niveau de confort et une expérience exceptionnelle à bord sur ce segment de marché », a pour sa part souligné Fouad Attar, Directeur Avions Commerciaux Airbus Afrique et Moyen-Orient.

L’A330neo, la toute dernière génération de la famille des gros porteurs d’Airbus, lancé en juillet 2014, bénéficie de la rentabilité, la polyvalence et la régularité technique reconnues de la famille A330, tout en affichant une réduction de la consommation de carburant de l’ordre de 25 pour cent par siège. Les A330neo sont équipés de moteurs Trent 7000 de Rolls-Royce de toute dernière génération et d’une nouvelle voilure de plus grande envergure, dotée de dispositifs d’extrémités de voilure (Sharklets). La cabine offre aussi de nouveaux équipements “Airspace”.

par -

La compagnie nationale ivoirienne Air Côte d’Ivoire affiche ses ambitions en commandant quatre Airbus A320 dont deux neo, le nec plus utra des appareils de l’avionneur européen en ce moment. Air Côte d’Ivoire devra débourser 410 millions de dollars pour se payer ces petits bijoux.

« Avec cette première commande, Air Côte d’Ivoire devient un nouveau client ainsi que la première compagnie africaine à commander l’A320neo« , a fait savoir Airbus dans un communiqué publié hier jeudi 28 avril 2016. « Cette nouvelle commande va renforcer le réseau de la compagnie », ajoute le communiqué.

La compagnie ivoirienne avait annoncé en janvier dernier qu’il était « en négociations avec Airbus pour la commande de cinq avions neufs dont trois A319 et deux A320 » pour relayer les quatre Airbus A319 et l’A320 en service présentement.

Enfin sachez qu’Air Côte d’Ivoire est dans une bonne dynamique avec à peu près 400 000 passagers transportés en 2014 et 600 000 l’an dernier ; quant au chiffre d’affaires, il s’établit aux alentours de 75 milliards de F CFA (114,34 millions d’euros), d’après les données fournies par la compagnie. Cette embellie au niveau du taux de remplissage et les recettes qui vont avec expliquent sans doute ces investissements conséquents mais très stratégiques…

par -
French President, Francois Hollande (L) meets with Egyptian President, Abdel Fattah al-Sisi on January 24, 2015 in Riyadh, as dignitaries and leaders from around the world arrived in Saudi Arabia to offer their condolences to its new King Salman, a day after the death of his half-brother King Abdullah. One after another, foreign aircraft landed at a Riyadh military base where leaders from Africa, Europe and Asia descended a red-carpeted ramp to be welcomed by officials and served a traditional tiny cup of Arabic coffee. AFP PHOTO / POOL / YOAN VALAT

L’ère du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi c’est d’abord et avant tout l’ère du réarmement. Après avoir sauté sur les deux porte-avions que la France n’a pas livrés finalement à la Russie et après avoir fait commande de 24 avions de combat Rafale, toujours à la France, al-Sissi jette son dévolu sur d’autres équipements militaires… français. L’Egypte pourrait cette fois acquérir quatre navires de guerre, dont deux corvettes Gowind et un satellite de télécoms militaires, selon Latribune.fr. DCNS et Thales/Airbus seraient les fournisseurs de cet équipement de pointe.

Les négociations seraient très avancées et les contrats pourraient être scellés ce 18 avril lors de la visite du président français, François Hollande, en Egypte. Neuf mois à peine après son voyage pour l’inauguration du nouveau canal de Suez, Hollande remet ça. Décidément il prend goût au soleil du pays des pharaons ! Le gros business y est pour beaucoup.

L’Egypte veut du lourd !

Les quatre gros engins de guerre que le groupe naval français DCNS pourrait vendre à l’Egypte sont deux nouvelles corvettes Gowind de 2.400 tonnes, le patrouilleur hauturier Adroit (un OPV de la classe Gowind), qui avait été subventionné par le groupe puis prêté à la Marine française et un bateau moins volumineux sorti de l’usine navale Piriou. Ce contrat est évalué entre 500 et 600 millions d’euros. DCNS, qui a déjà livré quatre Gowind au Caire, s’est déjà lancé dans la production de la première corvette dès avril 2015. Par contre les équipements militaires des quatre premières corvettes vendues au Caire en juillet 2014 font toujours l’objet de négociations entre les deux pays. Montant des transactions : Entre 300 et 400 millions d’euros (MBDA).

Quant à Airbus Space Systems et Thales Alenia Space, ils ont été choisis pour fabriquer un satellite de télécoms militaires pour un montant évalué à à peu près 600 millions d’euros. Au départ les Français suggéraient aux Egyptiens deux satellites (un de télécoms et un autre pour observer), mais le Caire estimait le montant trop élevé. Les offres russe et sud-coréen étaient plus intéressantes, dit-on.

D’autres contrats en vue

Le président égyptien lorgnerait déjà du côté d’une nouvelle frégate mutlmissions FREMM (DCNS) et de deux autres plateformes navales de projection et de commandement (BPC) de type Mistral (deux stationnées en Méditerranée et deux autres sur la Mer Rouge), a-t-on confié au journal. L’un des deux Mistral déjà achetés à la France sera livré à l’Egypte en juin 2016. On dit également que le drone Patroller de Safran intéresse les Egyptiens au plus haut point .

D’ici 2020, la flotte égyptienne pourrait compter sept navires français de tout premier plan, dont la frégate multimissions (FREMM) “Vive l’Egypte”, livrée en juillet 2015. Cela ferait incontestablement de l’Egypte la première force de frappe navale de la région, un élément qui a son poids quand on voit le péril terroriste qui menace la zone.

Toute cette boulimie des Egyptiens fera un heureux, l’Irak, lequel lui aussi est en proie à de terribles difficultés pour gagner la bataille sécuritaire. Le Caire pourrait refiler sa vingtaine de Mirage 2000 à Bagdad, contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Il est vrai que quand on a 24 Rafale, des bijoux de technologie dont certains spécialistes n’hésitent pas à dire qu’ils sont meilleurs que les avions américains, on peut se montrer grand seigneur….

A signaler que 6 Rafale ont déjà atterri en Egypte, par contre la livraison de douze autres appareils n’est pas encore inscrite à l’agenda.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Nigeria Air, c’est le nom de la compagnie aérienne nationale que le pays le plus peuplé d’Afrique va lancer d’ici la fin de l’année....

Reseaux Sociaux

SPORT

"On essaie de trouver un accord, Nice, Balotelli et nous", a déclaré le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Andoni Zubizarreta, au sujet de l'éventuelle arrivée...