Tags Posts tagged with "Conect, Smig"

Conect, Smig

par -
Dans un communiqué

Dans un communiqué, dont copie nous est parvenue, la seconde centrale patronale en Tunisie, présidée par l’homme d’affaires Tarak Cherif, précise que «suite à l’augmentation annoncée du SMIG et des salaires dans le secteur privé de 6 à 11%, les structures professionnelles de la Conect, réunies en session extraordinaire expriment leur refus total de la démarche adoptée et des décisions dictées et considèrent que ces décisions ne peuvent concerner ni obliger les adhérents de l’Organisation ».

Elle relève que «la limitation du dialogue aux seuls volets relatifs aux salaires et aux prix à l’exclusion de tout autre aspect et la tentative d’établir une corrélation directe ou indirecte entre ces deux éléments constitue une approche ancienne totalement dépassée. En l’absence d’une vraie maîtrise des facteurs de compétitivité et d’efficience toute tentative d’amélioration du niveau de vie réel des citoyens par le recours aux augmentations des salaires ne serait qu’illusoire. Dans de telles conditions toute augmentation des salaires se répercuterait systématiquement sur les prix et ne pourrait aboutir aux effets attendus en l’absence d’une contrepartie et d’une production supplémentaire que toutes les parties auraient intérêt à convenir préalablement ».

La Conect relève aussi, que «l’économie tunisienne qui connait, de l’avis de tous, une situation très délicate qui n’a fait que s’aggraver au cours des trois dernières années ne peut supporter de nouvelles charges aussi lourdes. La priorité absolue pour toutes les parties : les salariés, les organisations professionnelles syndicales et patronales et le gouvernement devant être aujourd’hui l’engagement d’actions urgentes et adaptées pour sauver nos entreprises sérieusement menacées, assurer la reconquête des positions perdues sur les marchés internationaux, restaurer la confiance des investisseurs tout en œuvrant pour valoriser le travail et ce en déployant plus d’efforts, en améliorant la productivité, en maîtrisant les coûts liés à la logistique et en augmentant le rendement des services administratifs et techniques ».

Il semble pourtant, que la vraie raison de ce refus reste ce que le patronat de Tarak Cherif, «considère que l’approche retenue et l’association de deux organisations uniquement aux négociations constituent un choix totalement inadapté au nouveau contexte de pluralisme qui caractérise désormais la Tunisie et que les résultats de ce dialogue ne peuvent de ce fait engager l’ensemble des entreprises du pays».

Comme les organisations, syndicales ouvrières concurrentes de l’UGTT, la Conect une nécessaire «refonte totale des approches classiques et dépassées qui continuent à être adoptées ainsi que la révision du cadre du dialogue économique et social afin de renoncer à la monopolisation des choix d’ordre économique et social et au recours à des procédés qui ont montré leurs dangers et leurs limites face aux nouvelles exigences de la situation et la nécessité d’associer toutes les parties concernées sans exclusion ni marginalisation surtout que leur participation constitue une nécessité et un droit garanti par la constitution du pays ».

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux