Tags Posts tagged with "Conservation and Environmental Grants"

Conservation and Environmental Grants

par -

Ford Motor Company a aujourd’hui annoncé le lancement de la 17ème édition du programme « Conservation and Environmental Grants », coïncidant avec la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin. 105 000 $ de subventions seront distribuées aux participants de la région.

La Journée mondiale de l’environnement constitue un événement important pour la sensibilisation à la protection de l’environnement dans le monde. Depuis sa création en 1974, elle est devenue une plateforme globale de sensibilisation du public largement célébrée dans plus de 100 pays. Chaque Journée mondiale de l’environnement est organisée autour d’un thème qui met l’accent sur un problème environnemental particulièrement urgent.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’environnement s’articule autour de la problématique de “lutte contre la pollution plastique“. À cet effet, Ford crée une catégorie spéciale, dotée d’un prix d’une valeur de 5 000 $, portant sur cette thématique et qui sera rétribué au meilleur projet abordant le fléau du plastique dans notre environnement.

 Avec des candidatures acceptées d’Algérie, du Bahrain, d’Égypte, d’Irak, de Jordanie, du Koweït, du Liban, du Maroc, d’Oman, d’Arabie Saoudite, de Tunisie et du Yémen, les projets du programme « Conservation and Environmental Grants » devraient porter sur un des trois domaines principaux : l’éducation environnementale, la protection de l’environnement naturel, et l’ingénierie de conservation, en plus de la catégorie spéciale.

Deux autres catégories recevront un soutien financier pour les projets gagnants :

– Les Meilleurs travaux de recherche : des projets qui démontrent l’utilisation de la recherche pour trouver et mettre en œuvre des solutions à un problème environnemental précis.

– Le Meilleur projet en termes d’engagement communautaire : pour le projet qui démontre le mieux l’engagement communautaire au cours de sa réalisation.

Les personnes ou les organisations ayant des projets en cours, axés sur l’un des principaux domaines d’intérêt et qui souhaitent participer au programme sont invitées à déposer leurs candidatures en téléchargeant le formulaire ici, et à les envoyer par courrier électronique à FMEGrant@ford.com.

Les candidatures seront reçues depuis le 5 juin jusqu’au 15 juillet 2018 à 19h00 (Heure GMT+1), date de clôture des candidatures. Le vote du jury aura lieu en août. Les lauréats, quant à eux, seront annoncés en septembre de cette année.

Notre planète fait face à des défis environnementaux croissants tels que la congestion dans les villes, l’augmentation de la population mondiale, et les conséquences du réchauffement climatique… Nous continuerons donc à travailler sans relâche pour maximiser notre efficacité en matière de consommation dénergie et deau et minimiser l’empreinte des déchets et des émissions de nos usines de fabrication et de nos véhicules“, a avancé Mark Ovenden, Président de Ford Moyen Orient et Afrique.

Le programme Ford Conservation and Environmental Grants constitue l’une des nombreuses initiatives dans lesquelles Ford a investit afin de préserver notre environnement pour les générations futures. Dans l’esprit du thème de la Journée mondiale de l’environnement de cette année, le programme comprendra une catégorie spéciale supplémentaire qui recevra une subvention de 5 000 $ pour la lutte contre la pollution plastique.”

Pendant des années, Ford a travaillé avec des matériaux renouvelables. En partenariat avec Coca-Cola, Nike et Procter & Gamble, Ford est fier d’être cofondateur de “Plant PET Technology Collaborative (PTC)”, un groupe de travail stratégique focalisé sur l’accélération du développement et de l’utilisation de matériaux et fibres plastiques 100% végétaux”. Ford est fier également d’avoir été le premier à utiliser le plastique du PlantBottle de Coca-Cola dans l’industrie automobile. C’est ainsi que les tissus des sièges, les garnitures, les tapis et les garnitures du toit de la Ford Focus électrique à batterie de démonstration sont fabriquées de ce matériau.

Le Bioplastic Feedstock Alliance (BFA) du World Wildlife Fund peut également compter sur Ford comme partenaire, pour contribuer davantage au développement responsable des plastiques fabriqués à partir de matières végétales et pour aider à construire un avenir plus durable pour l’industrie des bioplastiques.

Des modèles de réussite

Rien que l’année dernière, les projets gagnants ont aidé à résoudre de réelles problématiques environnementales en Tunisie, au Maroc et en Jordanie.

Au cours de ses 17 ans d’existence, le programme de subventions Ford est devenu l’une des plus grandes initiatives d’entreprise de son genre dans la région, créé afin de responsabiliser les individus et les groupes à but non lucratif qui donnent de leur temps et de leur expertise pour préserver l’environnement de leurs communautés.

Depuis sa création, le programme “Conservation and Environmental Grants” de Ford Motor Company a reçu le soutien de diverses autorités environnementales gouvernementales et non gouvernementales du Moyen-Orient, notamment celui du Fonds mondial pour la nature et le Forum Arabe pour l’environnement et le développement (AFED).

Les lauréats seront sélectionnés par un jury indépendant composé d’universitaires et de dirigeants d’organisations environnementales régionales. Les juges sont des environnementalistes chevronnés ou des académiciens qui ont été soigneusement sélectionnés en prenant en considération la portée géographique, l’âge et la parité entre les sexes. Ils cherchent les initiatives qui font preuve d’une motivation bien définie, d’un engagement à maximiser les ressources disponibles, ainsi que d’une capacité à atteindre les objectifs et à fournir des services et des programmes bien organisés.

par -

Ford Motor Company a annoncé aujourd’hui la liste des derniers lauréats de son programme « Conservation and Environmental Grants », d’une valeur totale de 120,000 dollars à partager entre les gagnants.

Les projets reçus proviennent de l’Algérie, du Bahreïn, d’Égypte, d’Irak, de la Jordanie, du Koweït, du Liban, du Maroc, du Sultanat d’Oman, du Qatar, de l’Arabie Saoudite, de la Tunisie, des Émirats Arabes Unis et du Yémen.

Ces projets-là se sont concentrés sur trois thèmes principaux : l’éducation environnementale, la protection de l’environnement et l’ingénierie de sauvegarde et de la conservation.

Lauréate du premier prix dans la catégorie « éducation environnementale » ainsi que d’une subvention d’une valeur de 15,000 dollars pour la mise en œuvre de son projet, Lina Nayel Al Tarawneh est l’initiatrice de « Green Mangroves » au Qatar.

La subvention servira à proposer un apprentissage pratique au cours de voyage hebdomadaire en kayak vers l’île « Purple Island » avec pour but de satisfaire aux besoins des écoliers et des individus, de sensibiliser et, inévitablement, à terme, sauver les mangroves de la région d’Alkhor.

La seconde place a été remportée par le Groupe d’ornithologie du Maroc (Gomac), qui s’est vu accorder un financement de 12,000 dollars pour la préservation de la dernière zone humide naturelle sur la côte entre les régions de Mohammedia et El Jadida au Maroc.

L’objectif de Gomac est de sensibiliser les populations locales à l’importance des zones humides de Dar Bouazza, actuellement menacées par l’activité humaine.

Le prix de la catégorie « éducation environnementale » a été gagné par l’ONG Torathiyat en Egypte pour un projet social qui se propose de traiter la question de la pollution de l’air et de l’eau dans la région rurale de Gizeh.

Le programme qui se résume à la promotion des produits respectueux de l’environnement, à l’élimination correcte des bios déchets et à une tentative globale d’amélioration de la qualité de vie des communautés locales par des interventions à petite échelle, bénéficiera d’une subvention de 9,000 dollars.

L’ingénieur agricole Abderrahmane Ait Hamou cherche à sauver les ruches traditionnelles du Maroc, en les développant et en les gérant conformément aux méthodes de production biologique. Concerné par le phénomène environnemental alarmant du déclin des abeilles, la subvention de 15,000 dollars dont a bénéficié Abderrahmane l’aidera à transformer les ruchers du pays d’une production traditionnelle, en apparence aléatoire, à un modèle biologique novateur qui pourrait augmenter le nombre d’abeilles dans la région.

Arrivé à la seconde place, le projet Arc en ciel s’est vu octroyer une subvention de 12,000 dollars. Le projet, lancé à l’initiative du Lebanese Conservation Volunteers (LCV), porte sur le changement climatique et sur les ravages et la menace croissante que fait porter l’urbanisation sur la biodiversité au Liban. Afin de lutter contre ces menaces, Arc en ciel, qui a bénéficié de plusieurs subventions de Ford, formera une équipe de bénévoles dont la mission serait la conservation des forêts du Liban. Cette équipe recevra une formation théorique et pratique intensive sur la sauvegarde et la conservation.

La Tunisie obtient la troisième place et la subvention de 9,000 dollars dans la catégorie « Environnement naturel », avec le projet de Sarra Arbaoui visant à améliorer la tolérance des végétaux au sel à l’aide de micro-organismes, une biotechnologie végétale pour l’adaptation aux changements climatiques. Le projet de Sarra Arbaoui mettra l’accent sur l’adaptation des espèces végétales au stress salin.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT