Tags Posts tagged with "coopération transfrontalière"

coopération transfrontalière

par -

La Commission de l’Union africaine (UA) salue la décision de l’Assemblée Nationale de la République du Bénin prise le 23 janvier 2018 d’autoriser, par de la loi N 2018-05, la ratification de la Convention de l’Union Africaine sur la Coopération Transfrontalière également dite Convention de Niamey. Par cet acte, la République du Bénin démontre ainsi sa volonté de mettre la gestion des frontières au cœur de ses politiques nationales. Cette volonté était déjà manifeste avec l’élaboration, il y a quelques années, de sa Politique Nationale de Développement des Espaces Frontaliers dont la vision est de « faire des zones frontalières de véritables espaces de développement durable et de bon voisinage avec les pays limitrophes, espaces où les conditions de vie des populations sont nettement améliorées ». C’est là une parfaite illustration de sa volonté de mettre en œuvre les modalités du Programme Frontière de l’Union Africaine.

Par ailleurs, la Commission de l’UA constate avec satisfaction les progrès accomplis par la République du Bénin dans la mise en œuvre de son Programme National de Gestion des Espaces Transfrontaliers. L’UA suit avec intérêt et encourage les initiatives en cours de délimitation et de démarcation de ses frontières maritimes et terrestres, de sensibilisation des communautés frontalières, d’investissements dans les infrastructures et de soutien aux activités féminines génératrices de revenus. Toutes choses qui participent au développement socio-économique des espaces frontaliers.

La Convention de Niamey, adoptée par la 23e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine, qui s’est tenue à Malabo, en Guinée Equatoriale, du 26 au 27 juin 2014, propose une approche pratique et collaborative aux aspects multidimensionnels de la coopération transfrontalière. Elle permet également d’établir des mécanismes pour la mise en œuvre effective de la coopération transfrontalière et à garantir le règlement pacifique des différends frontaliers.

La Convention de Niamey est un instrument essentiel contribuant à la réalisation d’une Afrique intégrée avec des frontières ouvertes qui contribuent à la paix, à la croissance et au développement. L’UA encourage vivement la ratification de ladite Convention dont les deux objectifs principaux sont la prévention structurelle des conflits et le renforcement de l’intégration sur le continent.

par -

Une convention de coopération entre l’Institut national des sciences et technologies de la mer (INSTM) et l’Institut des maladies animales à Sicile (IZSSI) a été signée, mardi 14 mars 2017, au siège du ministère de l’Agriculture, des ressources Hydrauliques et de la Pêche, rapporte la Tap.
Cette convention stipule la consolidation de la coopération scientifique entre les laboratoires et le lancement de recherches dans le domaine de la qualité des produits de la mer, ainsi que le renforcement de la complémentarité et les échanges d’expertises scientifique et technique.
La convention s’inscrit dans le cadre de l’appui au programme de coopération transfrontalière (lequel s’inscrit dans le cadre du programme européen de voisinage) et du partenariat européen entre l’Italie et la Tunisie (2007-2013), financé par l’Union européenne, à travers le projet “Biotechnologie Marine Vecteur d’Innovation & Qualité (BIOVecQ)”.
Concrètement, les deux établissements pourront, en vertu de cette convention, développer les activités du projet BIOVecQ, notamment en ce qui concerne le recours à de nouvelles méthodes d’analyse, en matière de développement durable du secteur des eaux et d’alimentation, et ce, en Tunisie comme à l’île de Sicile.
L’accord permet, aussi, d’instaurer un système d’accréditation pour un nombre d’analyses, ce qui est en mesure de faciliter l’exportation des produits de la mer.

par -
La Tunisie a bénéficié de 10% du budget total de la coopération transfrontalière au niveau du bassin méditerranéen pour l’année 2016. C’est ce qu’a annoncé la chargée de la coopération au sein du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale.
« Au cours de cette année, la Tunisie a bénéficié de la réalisation de 49 projets dont la valeur est estimée à 9 millions d’euros, ce qui fait de notre pays l’un des principaux bénéficiaires au niveau euro-méditerranéen en termes de fonds alloués », a précisé la responsable lors d’une journée d’information organisée ce lundi 17 octobre 2016, à l’occasion de l’achèvement de la première phase de ce programme.

Recherche et développement, appui aux PMES et lutte contre la pauvreté
Il s’agit d’une initiative lancée par l’Union européenne (UE) visant à améliorer et à appuyer ses relations avec les pays voisins.
Financé par l’UE et géré par la Région autonome de Sardaigne (Italie), ce programme offre des possibilités de coopération entre les partenaires de la région méditerranéenne dans quatre domaines d’intervention. Il s’agit de l’environnement et l’adaptation aux changements climatiques, la recherche et le développement, l’appui aux PMES, la lutte contre la pauvreté et l’inclusion sociale.
La Tunisie est d’ailleurs un acteur de premier plan de ce genre de coopération œuvrant pour la promotion de  l’intégration économique, sociale, institutionnelle et culturelle avec les voisins, en accompagnant un processus de développement durable conjoint autour d’un pôle de coopération transfrontalier. 
La valeur ajoutée d’un tel programme qui cible principalement la Tunisie et 12 autres pays réside aussi dans sa capacité à promouvoir les partenariats entre ces pays, tout en essayant de créer des réseaux de collaboration durable en Méditerranée. C’est bien l’avis du représentant de l’UE qui précise que la coopération transfrontalière intervient dans le cadre d’une collaboration dont les caractéristiques régionales et spécifiques tablent sur la promotion de la coopération de proximité.
Le programme d’une valeur de 200 millions d’euros, qui sont répartis sur ces pays, a ciblé essentiellement les différents partenaires dont notamment la société civile, l’administration centrale, les établissements publics et le secteur privé, les partenaires sociaux comme l’UTICA et l’UTAP. 
Pour la deuxième phase, elle sera lancée au cours de l’année prochaine, en touchant de nouveaux projets. D’après les estimations, un budget de 209 millions d’euros sera consacré à la concrétisation de ce projet, dont une partie est destinée à l’assistance technique. Ce programme de coopération, rappelle-t-on, obéit au principe de la concurrence et un appel à des projets sera prochainement lancé.
Une pareille initiative ne peut que consolider les liens entre la Tunisie et l’UE, qui s’est engagée dans des projets aussi divers et variés que la lutte contre le terrorisme, la réforme de la justice, sans oublier entre autres le soutien au secteur privé, à la société civile et à la transition démocratique. Cette consolidation s’est traduite par un triplement de l’aide européenne, qui a atteint un montant d’un milliard d’euros entre 2011 et 2015. 
C’est aussi valorisant pour un pays qui traverse une mauvaise passe depuis la révolution du 14 janvier 2011 et qui a évolué vers une crise permanente avec notamment le recul du taux de croissance dans le pays, l’aggravation du déficit budgétaire ainsi que le surendettement. Chose qui a poussé la primature à augmenter le budget de l’Etat pour atteindre 32,705 milliards de dinars, soit une hausse de 3 Milliards DT par rapport à celui de 2016, alors que les dépenses publiques ont été arrêtées au montant de 6500 millions de dinars (MD) contre 5300 MD pour l’exercice actuel. Les dépenses de compensation, elles, passeront de 2200 MD en 2016 à 2700 MD dans le projet de la LF 2017. Pour ce qui est de la masse salariale, elle sera de 13700 MD en 2017 contre 13150 MD actuellement.
C’est logique pour un gouvernement qui cherche à limiter le taux d’endettement à 62% du PIB et le déficit budgétaire à 5,5%, avec un taux de croissance estimé à 2,5%.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Une attaque terroriste menée par le groupe Boko Haram sur le lac Tchad a fait au moins 18 victimes jeudi soir. "Les éléments de Boko...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Italien Fabio Fognini a remporté le 7ème titre ATP de sa carrière en s'imposant dimanche en finale contre le Français Richard Gasquet, 29ème mondial,...