Tags Posts tagged with "couche d’ozone"

couche d’ozone

par -

La couche d’ozone est en voie de guérison grâce aux mesures prises dans le cadre du Protocole de Montréal, une bonne nouvelle pour la planète, selon une nouvelle évaluation scientifique publiée lundi.

Des experts mondiaux des sciences de l’atmosphère, en coordination avec l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (ONU), ont pu confirmer que les mesures prises dans le cadre du Protocole de Montréal ont été bénéfiques.

Les preuves présentées par les auteurs de l’évaluation montrent que la couche d’ozone dans certaines parties de la stratosphère s’est rétablie à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis 2000. Selon les projections, l’ozone de l’hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait se régénérer complètement d’ici 2030, suivi par l’hémisphère sud dans les années 2050 et par les régions polaires d’ici 2060. La couche d’ozone protège la vie sur terre des effets nocifs des rayons ultraviolets du soleil.

Geir Braathen, expert scientifique à l’OMM rappelle, dans un entretien à ONU Info, que le Protocole de Montréal sur la couche d’ozone a été signé en 1987. Il a été renforcé à plusieurs reprises grâce à des amendements et en 2015, 197 pays étaient signataires du protocole de Montréal, lui permettant ainsi d’être le premier protocole environnemental à atteindre la ratification universelle, a-t-il ajouté.

C’est la raison pour laquelle le Protocole de Montréal est l’un des accords multilatéraux les plus réussis de l’histoire – Erik Solheim, Directeur exécutif du PNUE

« C’est la raison pour laquelle le Protocole de Montréal est l’un des accords multilatéraux les plus réussis de l’histoire », a déclaré Erik Solheim, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). « Le mélange judicieux de science faisant autorité et d’action collaborative qui définit le Protocole depuis plus de 30 ans et qui devait guérir notre couche d’ozone est précisément la raison pour laquelle l’amendement de Kigali est si prometteur pour l’action climatique à l’avenir ».
Mettre en oeuvre l’amendement de Kigali

L’amendement de Kigali, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2019, prévoit de réduire considérablement l’utilisation future de puissants gaz à effet de serre dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et les produits connexes. Les pays qui ont ratifié l’amendement de Kigali se sont engagés à réduire de plus de 80% la production et la consommation projetées de ces gaz, appelés hydrofluorocarbures (HFC). Jusqu’à présent, 58 parties l’ont fait.

Les auteurs de l’évaluation ont estimé que le monde pouvait éviter jusqu’à 0,4 degré Celsius de réchauffement planétaire au cours de ce siècle en mettant en œuvre l’amendement de Kigali, affirmant ainsi qu’il était essentiel de maintenir la hausse de la température mondiale sous la barre des 2 degrés Celsius.

« Ces nouveaux résultats d’évaluation soulignent l’importance d’une surveillance continue à long terme des HFC dans l’atmosphère lorsque l’amendement de Kigali commence à être appliqué », a déclaré David Fahey, co-président du groupe d’évaluation scientifique du Protocole de Montréal. Une conformité totale réduirait le réchauffement climatique futur dû aux HFC d’environ 50% d’ici 2050 par rapport à un scénario sans contrôle des HFC.

« Les gaz qui détruisent la couche d’ozone sont aussi des gaz à effet de serre. Réduire et éliminer les émissions de gaz qui détruisent l’ozone est donc bénéfique aussi pour le climat », a précisé Geir Braathen.

par -

La Tunisie participe du 18 au 21 juillet 2016 à Vienne à la réunion du groupe de travail ouverte à tous les signataires du protocole de Montréal sur les matières affectant la couche d’ozone, sachant que le pays a réussi à réaliser 46 projets d’un coût de 11 millions de dollars dans le but d’atténuer les émissions des gaz à effet de serre, selon un communiqué publié, mercredi, par le ministère de l’Environnement et du développement durable.
La Tunisie est représentée à cette réunion par une délégation du ministère de l’environnement, conduite par le directeur général de l’agence nationale de protection de l’environnement (ANPE) Salah Husseini. La délégation tunisienne a déjà tenu une série de réunions de coordination avec le groupe africain et arabe pour rapprocher les points de vue sur les différentes questions inscrites au programme de la réunion du groupe de travail.
La réunion a permis d’évoquer les programmes et les projets de la recherche scientifique et technologique qui sont en cours à l’échelle internationale et incitant à une transition vers les matières amies de la couche d’ozone et les moins nuisibles au climat. Il a également été question des projets d’amendements du protocole de Montréal. La Tunisie a signé le 25 septembre 1989 le protocole de Montréal sur les matières affectant la couche d’ozone et l’accord de Vienne sur la protection de la couche d’ozone.
Elle a, en outre, adopté les amendements introduits au protocole de Montréal dont les derniers en date, à savoir ceux de Pékin (14 août 2005), comme elle a présidé la commission exécutive du fonds multilatéral du protocole. Plusieurs projets ont été réalisés en Tunisie dans ce domaine, à l’Instar du projet de la destruction des matières hydrochlorofluorocarbone utilisées dans les domaines de la réfrigération domestique, industrielle et commerciale ainsi que dans le domaine de la climatisation, à travers la réduction de la consommation de 100% à l’horizon 2030.
L’ autre projet consiste en la destruction définitive des matières affectant la couche d’ozone à travers le recyclage des gaz de réfrigération à Tunis et Sfax.

FOCUS 🔍

Carrefour Tunisie, leader de la grande distribution en Tunisie, a remporté le prix du « Meilleur Service Client » de l’année 2019 dans la...

Le meilleur des RS

Culturama, le groupe culturel estudiantin, initie le mouvement à Tunis, appuyé par l'université Mahmoud El Materi, ainsi que des associations écologiques tunisiennes: ACT'UP Tunisie...

INTERVIEW

L’Agence Allemande de la Coopération Internationale en Tunisie (GIZ) envisage d'étendre son assistance technique aux collectivités locales en Tunisie dans le cadre du partenariat...

AFRIQUE

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 avril dernier le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP), financé à...

Reseaux Sociaux

SPORT

Mamelodi Sundowns, le club le plus titré d’Afrique du Sud depuis la création d’un championnat professionnel dans ce pays en 1996-1997, affrontera, vendredi au...