Tags Posts tagged with "credif"

credif

par -

Le Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF) en partenariat avec la société de transport de Tunis ont annoncé lundi le lancement d’une campagne de sensibilisation contre le phénomène du harcèlement dans les moyens de transport publics au Grand Tunis.
Dans le cadre de cette campagne, organisée avec le soutien de l’Union Européenne et le Fonds des Nations Unies pour la population, une exposition a été installée à l’intérieur de la station de Tunis Marine comportant des affiches de sensibilisation à la lutte contre le phénomène du harcèlement. La manifestation, qui se poursuivra pendant un mois, comporte aussi la diffusion sans interruption d’un court-métrage sur le harcèlement dans les moyens de transport publics outre la présentation d’une application permettant de filmer la scène de harcèlement et de l’envoyer ainsi qu’une deuxième application pour signaler de tels comportements.
Par ailleurs, les trains de la banlieue nord, le métro et les bus ont été décorés par des affiches et des photos dénonçant le harcèlement.

Dans une déclaration à l’agence TAP, la directrice générale du CREDIF, Dalenda Larguech a indiqué que l’objectif de cette campagne de sensibilisation est de lutter contre le phénomène du harcèlement sexuel dans les moyens de transport publics faisant observer que de telles campagnes seront organisées également dans les régions.
Selon la même source, sur un échantillon de 3000 femmes des différentes régions du pays interviewées dans le cadre d’une étude réalisée par le CREDIF, 53,3% ont déclaré avoir été exposées à la violence dans les espaces publics notamment dans les moyens de transport.
Elle a ajouté que la campagne s’inscrit dans le cadre des efforts de plaidoyer pour la mise en œuvre de la loi fondamentale de lutte contre la violence à l’égard des femmes adoptée en juillet dernier par l’Assemblée des représentants du peuple.

De son côté, le ministère du Transport a mis en ligne un numéro gratuit 80100345 à la disposition des femmes victimes de harcèlement sexuel dans les moyens de transport publics comme les bus, le métro et le train.
A noter que selon la loi, toute personne auteure d’un acte de violence à l’égard des femmes dans l’espace public est sanctionnée par une amende de 500 à 1000 dinars.

par -
Mme Rachida Tlili Sellaouati

L’expérience rhénane en matière de lutte contre la violence faite aux femmes: Mécanismes de sensibilisation et protection des victimes a été auditionnée lors d’un workshop organisé, mardi, à Tunis.
Initiative conjointe du Centre de recherches, d’études, de Documentation et d’information sur la femme (CREDIF) et de l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Tunis, le workshop a pour objectif d’échanger les expériences et les pratiques en matière de lutte contre la violence faite aux femmes et de sensibiliser les différentes parties à la nécessité de protéger cette catégorie vulnérable.
Policière et présidente de l’organisation allemande “Weiber Ring” d’aide aux victimes des crimes, Sabine Hartwig a fait état de plus de 20 mille cas de violence à l’égard des femmes en Allemagne chaque année, soulignant que seulement 19% d’entre elles font appel à l’assistance de la société civile.
“La femme allemande n’est pas suffisamment informée de ses droits consacrés par la loi”, a regretté l’oratrice, appelant à ce titre “les députés, les sécuritaires et les magistrats à œuvrer de concert en vue de protéger la femme contre les différentes formes de violence exercée contre elle.”
Un point de vue largement partagé par les intervenantes tunisiennes qui ont été unanimes à déplorer “un phénomène préoccupant” qui nécessite des solutions urgentes.
“Plus que jamais il faut prendre les mesures nécessaires en vue de traiter ce phénomène”, a plaidé Samia Doula, chargée de mission au Ministère de la femme, de la famille et de l’Enfance, faisant remarquer que “le projet de loi soumis actuellement au parlement ne manquera pas de protéger les droits de la femme active contre la discrimination en matière de rémunération pour un travail de valeur égale.”
Et la loi interdit explicitement le travail à domicile des jeunes filles, érige en infraction le viol des enfants et prévoit l’institution du juge chargé des affaires de violence à l’égard des femmes, a-t-elle encore cité.
Présente workshop, la ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, Naziha Labidi a réaffirmé l’engagement à décréter les mesures nécessaires en vue de faire face à ce phénomène, faisant état de 49,1% des femmes victimes de violences dans les lieux publics et de 60 % dans le foyer conjugal.

par -
Le Centre de Recherches

Le Centre de Recherches, d’Etudes, de Documentation et d’Information autour de la Femme (CREDIF) a organisé jeudi 3 avril, à son siège, une cérémonie de distribution des prix “Zbeida B’chir” pour les œuvres féminines tunisiennes 2013, en présence de la secrétaire d’Etat chargée des affaires de la Femme, Neila Chaabene Hammouda.

Le prix de la meilleure œuvre littéraire arabe a été décerné à Emna Rmili Oueslati, pour son roman “Le reste” en langue arabe .Le prix de la meilleure œuvre littéraire française a été accordé à, Khaoula Hosni pour son roman en français “A ta place». Naïma Riahi a reçu le prix de la recherche académique, Faouzia Charfi, celui de la recherche scientifique.

Le prix de l’essai sur la femme tunisienne en langue arabe n’a pas été discerné.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

La KfW, la Banque allemande de développement, et l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...