Tags Posts tagged with "des dettes"

des dettes

par -

Les sommes dues à l’Office de l’Aviation civile et des aéroports (OACA), par plusieurs compagnies aériennes, à l’instar du groupe Tunisair, la société turque TAV Tunisie et Syphax Airlines, montent à près de 800 millions de dinars (MD), a fait savoir, mardi, le ministère de Transport.
Les dettes qui n’ont pas été payées par le Groupe Tunisair, à l’OACA, se sont élevées jusqu’au 31 décembre 2017 à 615 MD, dont 44 MD de taxe annuelle sur les billets d’avion sur les vols internationaux, alors que celles contractées par Syphax Airlines auprès de l’office ont atteint 11,5 MD.
C’est ce qui ressort d’une séance de travail tenue lundi, sous la présidence du ministre de Transport, Radhouane Ayara, entre la direction générale de l’OACA et la partie syndicale, représentée par la fédération générale du transport (UGTT) et les syndicats de l’office. Cette réunion a porté sur la motion professionnelle présentée par les syndicat de l’OACA, pour résoudre les problèmes financiers de l’office, dont le recouvrement des dettes contractées par les compagnies aériennes, auprès de l’OACA.

Bien que l’OACA ait réalisé des bénéfices de l’ordre de 30 MD, en 2017, ce résultat ne répond pas aux aspirations de l’Office qui cherche à réaliser son programme d’investissement d’un montant de 450 MD, ciblant essentiellement l’amélioration des aéroports.
Le recouvrement des dettes impayées reste difficile pour l’OACA, surtout qu’il avait été convenu avec le Groupe Tunisair, en vertu de l’accord d’avril 2017, de rembourser 4 MD, par mois, à partir de mai 2017. Mais jusqu’à aujourd’hui, la compagnie nationale n’en a payé que 8 MD.
Pour ce qui est des dettes de Syphax Airlines, le recouvrement est lié à la décision de l’administrateur judiciaire et au programme de sauvetage de cette compagnie aérienne privée, propriété de l’homme d’affaires Mohamed Frikha.
Dans le cadre de la recherche de solutions pour la restructuration des compagnies sous sa tutelle, le ministère du Transport a demandé à la présidence du gouvernement d’accorder la priorité absolue à la restructuration de 10 sociétés et ce, dans le cadre de plan quinquennal du ministère, afin d’assainir leurs situations financières et mobiliser des ressources pour leur permettre de retrouver leurs équilibres financiers.

par -

Dans une déclaration accordée ce mercredi 11 octobre 2017 à Africanmanager, le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI), Fahmi Chaâbane, a affirmé que plusieurs promoteurs immobiliers souffrent de difficultés financières et qu’ils sont incapables de payer leurs dettes auprès des banques.

S’agissant du programme “Premier logement” qui a été lancé par le ministère de l’Habitat au profit des familles à revenus moyens, il a affirmé qu’il est en deçà de leurs attentes car ils ont enregistré une faible affluence.

par -

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a plaidé, mercredi, pour l’annulation des dettes des agriculteurs et pêcheurs dont le principal de la dette dépasse 5000 dinars.
Les représentants de l’UTAP, qui s’exprimaient lors d’une séance d’audition tenue par la commission des finances relevant de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), ont fait savoir que le volume global des engagements bancaires du secteur a atteint 2445 millions de dinars, à fin août 2016, et que les crédits arrivés à échéance sont de l’ordre de 1084 MD.
Les responsables ont aussi souligné que la proposition de l’UTAP vise à soutenir le secteur et à permettre aux agriculteurs et aux pêcheurs l’accès au financement bancaire, d’autant plus que le nombre des agriculteurs dont la dette est supérieure à 5 mille dinars, dépasse 25 mille.
Ils ont proposé la facilitation des conditions d’octroi des crédits saisonniers et l’augmentation de leur valeur à 220 MD, pour couvrir le secteur de l’arboriculture et celui des cultures maraîchères, sachant que seuls 1,2% du nombre total des agriculteurs (250 mille agriculteurs), bénéficient de crédits saisonniers (d’une moyenne de 50 MD), ce qui permet l’exploitation de 100 mille hectares, sur une superficie totale d’1 million 500 mille hectares.
L’augmentation de la subvention directe des produits agricoles exportés, dont la moyenne annuelle ne dépasse pas les 4 millions de dinars, l’exonération des entreprises totalement exportatrices du secteur de l’impôt sur les sociétés, et l’octroi de primes pour les activités d’emballage et du conditionnement visant à donner de la valeur ajoutée à ces produits, ont également été parmi les propositions de l’UTAP.
Sur un autre plan, les représentants de l’UTAP ont mis l’accent sur la nécessité d’étendre la mesure relative à la subvention des hydrocarbures (40% des prix des hydrocarbures) à l’ensemble des secteurs agricoles et d’ajuster la prime d’exploitation (72 millimes pour le gasoil, 30 millimes pour le pétrole lampant et 48 millimes pour le pétrole) et de l’orienter vers les personnes qui ont en besoin. Cette prime bénéficie aux agriculteurs disposant d’un tracteur et aux propriétaires de grandes superficies et non aux petits exploitants, dont les superficies exploitées sont inférieures à 10 ha (ces exploitations représentent 70% des terres agricoles du pays).
D’après les représentants de l’UTAP, ces primes n’ont pas été révisés depuis 1999, alors que le prix d’essence, le plus utilisé, a évolué de 395 millimes/l à 1250 millimes/l en 2015, enregistrant une hausse de 214%.
Le député Hédi Ben Brahem a fait remarquer que la promotion du secteur agricole ne nécessite pas uniquement l’annulation des dettes et l’augmentation des subventions, mais aussi la prise de décisions urgentes dans le domaine de la recherche scientifique, en particulier, dans la filière des céréales, à laquelle l’Etat consacre chaque année un budget de 200 millions de dinars (MD).

FOCUS 🔍

Le directeur général de la Banque de l'Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que...

Le meilleur des RS

En cette journée où la Tunisie a oublié ses chamailleries politiques, le GUN qu’on veut dégommer, les signataires de Carthage dont les réunions s’étirent,...

INTERVIEW

Il travaille beaucoup, apparaît peu et n’est pas facile à l’interview. C’est qu’il est conscient de l’immensité de la tâche herculéenne pour laquelle il...

AFRIQUE

Le Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD) a autorisé le Comité consultatif des gouverneurs à lancer des discussions sur l’augmentation...

Reseaux Sociaux

SPORT

La Stir Zarzouna a été releguée en ligue 3 après avoir concédé une quatrième défaite d'affilée devant le SC Moknine (0-1), dimanche à Soliman,...