Tags Posts tagged with "développement, tourisme,"

développement, tourisme,

par -
Le tourisme alternatif ne cesse de se développer en Tunisie. C’est  un des moyens pour rompre avec l'offre strictement hôtelière et balnéaire de Tunisie. Ce produit figure en bonne place dans la nouvelle stratégie nationale du tourisme tunisien. Toutefois

Le tourisme alternatif ne cesse de se développer en Tunisie. C’est un des moyens pour rompre avec l’offre strictement hôtelière et balnéaire de Tunisie. Ce produit figure en bonne place dans la nouvelle stratégie nationale du tourisme tunisien. Toutefois, le cahier des charges n’est pas encore mis en exécution pour la réorganisation de ce créneau et de sa mise à niveau.

Le produit touristique tunisien doit faire sa propre évolution, et ce, à travers les maisons d’hôtes, les gîtes ruraux, les hôtels de charme, les campements, les sites archéologiques, les villages, les petites adresses gourmandes et autres qui sont le fait d’artisans et doivent être mises en avant.

Marketing & communication ciblée

Pour se lancer dans le tourisme alternatif, le secteur a besoin d’une plus grande communication. Une réglementation claire et précise doit être mise en place pour ce type de tourisme. Ce marché de niche nécessite une communication ciblée.

De même, il faut avoir une vitrine internet et être présent sur les sites. En effet, il s’agit d’annoncer le marché dans les journaux, distribuer des flyers, lors des soirées, organiser des salons ou de grandes manifestations touristiques pour promouvoir ce secteur.

L’essentiel est de séduire le client en lui offrant une cuisine typique, des produits du terroir, une animation originale. En Tunisie, l’offre est diversifiée. Le client est toujours à la recherche de la bonne promo du moment.

Il convient de rappeler que la dernière participation des maisons d’hôtes tunisiennes au salon mondial du tourisme à Paris, en 2012, a été très fructueuse pour promouvoir ce tourisme de proximité auprès de la clientèle européenne.

C’est dans ce contexte qu’il faut mettre en évidence ce marché et faire valoir sa particularité, surtout à la veille des changements qui vont s’opérer au niveau de la stratégie du tourisme pour améliorer le produit tunisien et sa communication.

Le Branding : un facteur clé pour développer le tourisme alternatif

Selon Mme Susan Warren, expert volontaire IESC, spécialisée dans la promotion du secteur du tourisme alternatif, la réputation du marché dépend du travail sur l’identité de marque. Toujours selon elle, les bonnes pratiques, une fois combinées avec l’effort d’autres parties prenantes qui mettent au premier plan la technique de l’image de marque, le Branding, terme qui prête à confusion avec le ” Brand image “, permet de trouver la manière pour mieux attirer la perception des touristes, affirme l’experte.

Force est de constater que le tourisme alternatif se distingue par les régions de son emplacement ou implantation, les spécificités de ses établissements et la clientèle ciblée, laquelle est proche de la nature, avide de se rapprocher de la population locale et de ses us et coutumes.

A cet effet, il est primordial de sensibiliser les acteurs publics et privés sur l’importance de promouvoir un tourisme alternatif responsable et solidaire, qui favorise l’échange entre les acteurs régionaux qui s’intéresse à un tourisme créateur d’emplois dans les régions, valorise des produits locaux et sauvegarde le patrimoine naturel et culturel dans la région.

par -
Le tourisme alternatif ne cesse de se développer en Tunisie. C’est  un des moyens pour rompre avec l'offre strictement hôtelière et balnéaire de Tunisie. Ce produit figure en bonne place dans la nouvelle stratégie nationale du tourisme tunisien. Toutefois

Le tourisme alternatif ne cesse de se développer en Tunisie. C’est un des moyens pour rompre avec l’offre strictement hôtelière et balnéaire de Tunisie. Ce produit figure en bonne place dans la nouvelle stratégie nationale du tourisme tunisien. Toutefois, le cahier des charges n’est pas encore mis en exécution pour la réorganisation de ce créneau et de sa mise à niveau.

Le produit touristique tunisien doit faire sa propre évolution, et ce, à travers les maisons d’hôtes, les gîtes ruraux, les hôtels de charme, les campements, les sites archéologiques, les villages, les petites adresses gourmandes et autres qui sont le fait d’artisans et doivent être mises en avant.

Marketing & communication ciblée

Pour se lancer dans le tourisme alternatif, le secteur a besoin d’une plus grande communication. Une réglementation claire et précise doit être mise en place pour ce type de tourisme. Ce marché de niche nécessite une communication ciblée.

De même, il faut avoir une vitrine internet et être présent sur les sites. En effet, il s’agit d’annoncer le marché dans les journaux, distribuer des flyers, lors des soirées, organiser des salons ou de grandes manifestations touristiques pour promouvoir ce secteur.

L’essentiel est de séduire le client en lui offrant une cuisine typique, des produits du terroir, une animation originale. En Tunisie, l’offre est diversifiée. Le client est toujours à la recherche de la bonne promo du moment.

Il convient de rappeler que la dernière participation des maisons d’hôtes tunisiennes au salon mondial du tourisme à Paris, en 2012, a été très fructueuse pour promouvoir ce tourisme de proximité auprès de la clientèle européenne.

C’est dans ce contexte qu’il faut mettre en évidence ce marché et faire valoir sa particularité, surtout à la veille des changements qui vont s’opérer au niveau de la stratégie du tourisme pour améliorer le produit tunisien et sa communication.

Le Branding : un facteur clé pour développer le tourisme alternatif

Selon Mme Susan Warren, expert volontaire IESC, spécialisée dans la promotion du secteur du tourisme alternatif, la réputation du marché dépend du travail sur l’identité de marque. Toujours selon elle, les bonnes pratiques, une fois combinées avec l’effort d’autres parties prenantes qui mettent au premier plan la technique de l’image de marque, le Branding, terme qui prête à confusion avec le ” Brand image “, permet de trouver la manière pour mieux attirer la perception des touristes, affirme l’experte.

Force est de constater que le tourisme alternatif se distingue par les régions de son emplacement ou implantation, les spécificités de ses établissements et la clientèle ciblée, laquelle est proche de la nature, avide de se rapprocher de la population locale et de ses us et coutumes.

A cet effet, il est primordial de sensibiliser les acteurs publics et privés sur l’importance de promouvoir un tourisme alternatif responsable et solidaire, qui favorise l’échange entre les acteurs régionaux qui s’intéresse à un tourisme créateur d’emplois dans les régions, valorise des produits locaux et sauvegarde le patrimoine naturel et culturel dans la région.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

Habib Karaouli, PDG de la Banque d'affaires de Tunisie (BAT), récemment rebaptisée Capital African Partners Bank, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où...

AFRIQUE

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), a signé un Accord de...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'entraîneur de l'ES Sétif, Kheïreddine Madoui s'est dirigé dimanche pour la Tunisie afin de rejoindre son futur club de l’Etoile sportive du Sahel, a...