Tags Posts tagged with "Dialogue national, CPR,"

Dialogue national, CPR,

par -
Le Congrès pour la République

Le Congrès pour la République, le parti de la réforme et du développement et le Courant de l’amour ont réitéré leur refus de ne pas signer la feuille de route, considérée comme condition préalable pour la participation au dialogue national, lequel n’a pas encore démarré.

Réuni, ce vendredi 11 octobre, pour une conférence de presse, au siège du Congrès pour la Républiques (CPR), les trois partis ont appelé les organisations syndicales et patronales parrainant le dialogue national à réviser leur position.

Ce point de presse intervient quelques jours après le démarrage des séances organisationnelles dudit dialogue dont les parrains ont fixé un ultimatum de 48H pour que ces derniers rejoignent le Dialogue national.

La signature du document relève du chantage

S’exprimant à cette occasion, le SG du CPR, Imed Daimi a affirmé que son parti reste attaché à sa position de ne pas signer un « document de travail élaboré essentiellement pour être discuté au cours du dialogue national. »

« Après la tenue de plusieurs réunions à la veille du démarrage du dialogue national, la Troïka au pouvoir a décidé de ne pas signer cette feuille de route en tant que condition préalable pour y participer. Cependant, cette décision est suspendue, depuis samedi dernier, et Ennadha a signé la feuille de route sous la pression du quartet», a dit Daimi avant d’ajouter : « on a été surpris par cette démarche entreprise par l’UGTT qui a exclu les autres partis politiques notamment les alliés du mouvement islamiste ».

Pour Imed Daimi, l’opération de la signature a provoqué l’inquiétude de l’ensemble des partis participants étant donné qu’il s’agit d’une opération du chantage sentant la manœuvre. Imed Daimi n’a pas, dans ce contexte, manqué d’exprimer son mécontentement pour cette « mascarade » où le dialogue s’est limité à l’UGTT et au parti présidant la coalition au pouvoir, Ennahdha. « C’est grave pour un pays déjà en crise considérant le dialogue comme une l’unique moyen pour y faire face», a martelé Daimi.

Cette position « forte », selon Daimi est soutenue par d’autres forces politiques et plusieurs composantes de la société civile et plus encore par les experts en droit constitutionnel qui estiment que la signature devrait se faire après la tenue du dialogue et non avant.

Les tentatives d’un coup d’Etat sont vouées à l’échec

Partageant le même avis, Mohamed Goumani, secrétaire général du parti de la réforme et du développement a fait remarquer que la condition posée par le quartet témoigne de l’intérêt réel de certains politiques de fomenter un coup d’Etat et précipiter le pays dans le chaos.

Mohamed Goumani a haussé le ton soulignant que cette conférence sera suivie par d’autres actions dans le but ultime de réussir ce processus et atteindre les objectifs fixés à travers la mise en place d’un dialogue national associant tous les acteurs politiques.

Pour transcender l’étape actuelle et mieux gérer la crise politique , les intervenants ont appelé à un dialogue fondé sur des bases solides afin de trouver une issue à cette crise assez profonde et assurer le processus de transition. D’après les intervenants à cette conférence, le dialogue nécessite une bonne volonté et l’acceptation de l’autre.

Selon les trois partis, tout ce qui ne va pas dans ce sens serait considéré comme une exclusion politique dont la responsabilité sera sans doute imputée au quartet de médiation chargé pourtant de créer le climat favorable, la participation de toutes les forces politiques au dialogue national, en particulier.

Pour l’étape actuelle, Imed Daimi a réagi positivement à la position d’Ennahdha en marge des séances organisationnelles qui ont démarré, lundi dernier, précisant que le CPR mettra à la disposition du dialogue ses moyens et ses commissions pour accomplir cette mission. Il est important de rappeler que le congrès pour la république a créé trois commissions dans le but de se préparer davantage au dialogue. « On œuvre pour cesser d’exploiter cette occasion d’envergure au service d’autres intérêts politiques qui ne serviront jamais le pays » a-t-il noté.

Wiem Thebti

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...