Tags Posts tagged with "Easy Export"

Easy Export

par -

AnouarMaarouf, ministre des Technologies de la communication et de l’Économie numérique, a affirmé dans une  interview exclusive accordée à Africanmanager que la numérisation de l’administration tunisienne revêt d’une grande importance afin de lutter contre la corruption. Il a ajouté que la stratégie « Tunisie digitale 2020 » va faciliter l’intégration des jeunes diplômés sur le marché de l’emploi, signalant dans le même contexte que la couverture des zones internes en connexion figue parmi les grandes priorités de son département. Interview :

  1. Sur quels projets travaille votre département actuellement ?

Nous avons une série de projets à réaliser dans le secteur numérique. A titre d’exemple et dans le cadre de la stratégie “Tunisie Digitale 2020“, les députés de l’ARP ont voté sur le projet de loi de “Start up Act”. A travers ce programme les jeunes diplômés tunisiens auront la possibilité de lancer leurs propres entreprises. Nous allons  également créer des fonds pour encourager la création de ces entreprises.

Nous sommes, en outre, engagés afin d’assurer la numérisation de l’administration tunisienne, dont plusieurs  services ont été récemment numérisés. De même, nous travaillons sur l’effort national pour renforcer l’exportation de divers services en collaboration avec la Poste Tunisienne.

  1. Quels sont les projets programmés pour les zones démunies ?

Nous accordons une grande importance aux régions internes de la République. Nous visons l’intégration des jeunes diplômés de ces zones et nous comptons les accompagner afin qu’ils puissent accéder au marché de l’emploi. La couverture de nombreuses zones en connexion, demeure un grand chantier pour le ministère des Technologies.

A travers le réseaux du Cyber Parc, les pôles technologiques, nous voulons aussi créer plus de mobilité, rapprocher ces jeunes des entreprises économiques et ce dans le cadre du programme “Tunisie intelligente” .

  1. Quel est le rôle du ministère des Technologies dans le projet «Easy Export» ?

L’objectif souhaité du «projet Easy Export» c’est de soutenir les petites et les moyennes entreprises (PME) dans le domaine de l’export. Bien évidemment, en Tunisie, 90% du tissu industriel se compose de PME.

Nous avons constaté que les PME tunisiennes trouvent des difficultés énormes au niveau de l’export, étant donné qu’une grande majorité de ces entreprises ne possèdent pas la culture de l’export. C’est pour cette raison que nous avons lancé ce nouveau système qui facilite davantage les mécanismes de l’export via la numérisation des procédures (réduction du coût, la rapidité administrative, l’accès aux marchés internationaux…).

Nous accompagnons et soutenons les exportateurs des PME pour qu’ils puissent exporter leurs produits dans les meilleurs délais. Le secteur de l’export en Tunisie demeure parmi les grands leviers de la croissance économique.

Quel est l’objectif majeur de la nouvelle plate forme «ecom@africa» ?

Nous avons deux principaux projets : le premier c’est la plateforme «Easy Export», qui a pour objectif de faciliter les procédures relatives à l’exportation.

Le second c’est «ecom@africa», une plateforme qui va débloquer le potentiel des petites et moyennes entreprises tunisiennes à l’échelle mondiale.

A travers ce commerce électronique, les PME vont bénéficier de procédures plus faciles, transparentes, avec un coût réduit. Nos entreprises vont exposer leurs divers produits         à l’international, bien sûr en collaboration avec la Poste tunisienne.

Ce projet avait été lancé et nous sommes en train de mettre les dernières touches à ce programme ambitieux.

Je tiens à noter que le volume du commerce électronique relatif à la Poste tunisienne a atteint 1% et nous visons les 5% à l’horizon 2022. Nous souhaitons que des milliers de PME tunisiennes intègrent ce système.

De nombreux ministres avaient transmis à la justice des dossiers de corruption… Et pour votre département ?

Le ministère des Technologies est au cœur de la lutte contre la corruption, si on parle de la technologie on parle de divers mécanismes attitrés pour y faire face.

Mon département est petit, donc on n’a pas des affaires relatives à la corruption. Mais je tiens à vous assurer que si on reçoit des dossiers ou des plaintes en la matière, nous allons traiter ces affaires dans les plus brefs délais.

Notre souci est de mettre fin à la corruption à travers la numérisation des procédures, ce qui permettra de garantir la transparence ; donc la digitalisation de l’administration en Tunisie est un vecteur clé pour lutter contre la corruption.

Et pour la lutte contre la cybercriminalité ?

Nous travaillons sur un cadre juridique pour lutter contre la cybercriminalité, elle va être transmise à la présidence du gouvernement et par la suite elle sera adoptée par les députés de l’ARP.

par -

Lors de la tenue ce jeudi 22 mars 2018 du Forum national pour la présentation des résultats des travaux de la Commission nationale de pilotage du projet de la facilitation des exportations à travers le réseau postal “Easy Export“, par la Poste Tunisienne, un protocole national d’accord sur l’implémentation des plans d’action du projet “Easy Export” a été signé entre la Tunisie et l’Union postale universelle (UPU), en présence du PDG de la Poste tunisienne, des ministres du Commerce et des Technologies, des responsables du CEPEX, de la Douane.

Lors de son allocution, le directeur général du bureau international de l’Union postale universelle, Bishar Hussein, a déclaré que la Tunisie est parmi les pays africains pionniers dans le domaine de l’économie numérique, indiquant que le projet “Esay Export” permettra aux PME tunisiennes d’accéder à de nouveaux marchés internationaux via la simplification des procédures d’exportation, avec le recours aux services de paiement électronique et e-commerce.

Pour sa part, le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Anouar Maarouf, a affirmé que ce projet revêt une grande importance afin de faciliter les services d’exportation au profit des petites et moyennes entreprises tunisiennes. Il a ajouté que la plateforme “Easy Export” vise à faciliter les procédures d’exportation des PME pour renforcer davantage leur internalisation et à promouvoir leurs exportations à travers le réseau postal, tout en leur permettant de bénéficier des opportunités qu’offrent les solutions logistiques et numériques postales.
Maarouf a, par ailleurs, indiqué que ce projet s’articule autour de la réduction des délais d’exportation par l’amélioration des délais d’expédition et la maîtrise des délais de dédouanement. Il s’agit aussi de réduire les coûts pour les PME et de renforcer la bonne coordination entre les intervenants dans le processus d’exportation pour l’échange et le partage de l’information.

Quant à Moez Chakchouk, président directeur général de la Poste tunisienne, il a passé en revue le rôle important de ce projet pilote et a, dans ce contexte, appelé les parties concernées, à l’instar de la Douane, le Centre de promotion des exportations (CEPEX) à multiplier leurs efforts pour que cette plateforme réussisse.

À noter que ce Forum national organisé par la Poste tunisienne a réuni des experts de l’UPU, chargés du suivi et de l’exécution de ce projet en Tunisie.

par -

Dans une interview récemment accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les multiples efforts fournis par l’entreprise dans le cadre de la diversification de ses produits  et la  facilitation de plusieurs services offerts aux citoyens tunisiens. Interview :

  1. Un mot sur les préparatifs de la Poste pour la rentrée scolaire 2017/2018

Je tiens à signaler que nous accordons depuis toujours un grand intérêt aux jeunes et nous œuvrons ainsi à garantir leur satisfaction au niveau de nos prestations proposées. Dans le cadre de l’instauration de services numériques en Tunisie, nous avons procédé à la signature d’un accord entre notre entreprise et le ministère de l’Education.

Cet accord est axé sur la numérisation de plusieurs services administratifs qui concernent notamment les jeunes. Il prévoit le lancement d’une carte de paiement électronique spécialement conçue pour les élèves et qui sera baptisée “DigiCard”.

Plafonnée à 100 TND, la carte permettra aux élèves d’effectuer plusieurs paiements : frais d’inscription, frais d’inscription aux examens nationaux, dépenses des services de cantines scolaires, recharge des lignes téléphoniques.

  1. Quel avantage présente l’utilisation de la carte internationale «e-Dinar Travel” ?

Alors, la nouvelle carte internationale «e-Dinar Travel» est une carte prépayée à puce, elle permet à son porteur de bénéficier et de gérer notamment son allocation touristique d’une manière digitale lors de ses voyages à l’étranger. Elle permet également à son titulaire et aux membres de sa famille d’avoir une assistance voyage durant une année pour tout déplacement effectué.

Elle est sécurisée et facile à utiliser, elle permet le paiement des achats à l’étranger via les terminaux de paiement électronique (TPE) auprès des commerçants en utilisant le code confidentiel composé de 04 chiffres, le retrait d’argent auprès des DAB à l’étranger et le retrait d’argent auprès des institutions financières équipées de TPE…

  1. Quel est l’objectif du projet “Easy Export” ?

Le projet pilote de l’Union postale universelle “Easy Export” vise à simplifier les procédures d’exportation au profit des petites et moyennes entreprises.

Il a, en outre, pour objectif de soutenir l’intégration des PME dans le commerce extérieur et de booster leurs exportations, grâce au recours au réseau tridimensionnel postal avec ses services variés favorisant le développement et la facilitation des échanges internationaux, en particulier via le e-commerce.

  1. Quels sont les autres projets de la Poste ?

Nous ambitions d’augmenter le nombre de nos bureaux sur l’ensemble du territoire tunisien. Je tiens à souligner que nous sommes entrain de traiter quelques problèmes d’ordre foncier.

Actuellement nous disposons environ 350 bureaux. Nous veillons toujours à satisfaire tous les besoins de nos clients.

D’autre part, l’infrastructure de base de plusieurs bureaux de poste installés dans les zones rurales sera renouvelée. Nous comptons aussi installer plusieurs distributeurs automatiques de billets dans toutes les délégations de la République.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie de notre entreprise qui vise à servir les citoyens dans les meilleures conditions et de faciliter leurs transactions financières dans les plus brefs délais.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

L'attaquant anglais Wayne Rooney a connu des débuts euphoriques dans le Championnat nord-américain de foot (MLS) en réussissant deux passes décisives pour contribuer à...