Tags Posts tagged with "école d’ingénieurs"

école d’ingénieurs

par -

L’achèvement des travaux de construction du nouveau siège de l’Ecole nationale des ingénieurs de Bizerte est prévu fin décembre 2019, a affirmé le secrétaire général de l’ENIB, Atef Doggui, à Shems fm.

Les travaux ont repris en mai 2017 après avoir été interrompus en 2016 suite à l’effondrement en décembre 2015 d’une partie nouvellement construite (environ 300 m2).

Le coût de ce projet, dont les travaux ont démarré en juin 2014, a atteint 45 millions de dinars, financé par un prêt de l’Agence Française de Développement (AFD), a-t-il ajouté.

 L’école, qui sera implantée au Campus universitaire Menzel Abderrahmane à côté de l’ISET et du technopôle de Bizerte, ouvrira ses portes pour accueillir les étudiants durant l’année universitaire 2020-2021, a-t-il ajouté.

Ce projet, qui s’étend sur une superficie couverte de 16 mille m2, sera construit avec un style moderne et conformément aux standards internationaux. Il allie élégance, fonctionnalité et ouverture sur le monde industriel et l’environnement socio-économique.

Créée en 2009, l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Bizerte (ENIB), établissement public relevant de l’Université de Carthage, est installée dans un local provisoire à l’ISET de Menzel Abderrahmane.

par -

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbousi, a assuré, lors de son intervention, ce mardi 24 janvier 2017, à l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP), que le projet de création d’une école d’ingénieurs à Kairouan est maintenu et qu’aucune décision portant sur son annulation n’a été prise.

Il par ailleurs expliqué que la création d’une école d’ingénieurs nécessite des financements colossaux et que chaque école coûtera au moins à l’État 40 Millions de dinars, “une somme difficile à mobiliser à la lumière des difficultés financières que connaît le pays depuis plusieurs années”, a-t-il dit.

Le ministre a tenu, en outre, à expliquer que la création de cette école à Kairouan n’a aucun rapport avec des intérêts partisans, appelant ainsi à ne pas induire en erreur les habitants de ce gouvernorat. “Contrairement à ce qui a été dit, nous ne ciblons pas le gouvernorat de Kairaoun”, a indiqué Khalbous, avant d’ajouter que les travaux relatifs à l’école d’ingénieurs de Bizerte ont démarré grâce à un prêt de l’Agence française de développement (AFD). Pour celle de Gafsa, les travaux n’ont pas été lancés faute de financement, a encore dit le ministre.

Slim Khalbousi a, dans le même contexte, indiqué que le blocage et le retard ne concernent pas seulement l’école d’ingénieurs à Kairouan mais 4 autres écoles réparties sur toute la Tunisie.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

La Commission alloue 7,2 millions d'euros supplémentaires pour renforcer sa réponse face au virus Ebola, qui n'est pas encore sous contrôle, en République démocratique...

Reseaux Sociaux

SPORT

A l’occasion de la demi-finale retour de la ligue des champions d’Afrique Espérance ST-Premeiro de Agosto, prévue mardi à 17h00 au stade olympique de...