Tags Posts tagged with "El Jem"

El Jem

par -

Le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui, a affirmé, lundi 02 juillet 2018, en réponse à une question sur le risque que représente l’absence de route secondaire à l’entrée de l’autoroute de Béjà au niveau de la municipalité El Maâgoula, “qu’il suffit de respecter les règles de circulation limitant la vitesse, à ce niveau, à 70 km/h pour éviter tout genre de risques
Lors d’une plénière consacrée aux questions orales des députés, il a souligné que “son département dispose des compétences nécessaires pour garantir le respect des normes dans tous les projets routiers engagés“, faisant savoir que “l’autoroute menant à Béja comporte 4 échangeurs permettant aux passagers venant de Tunis et à ceux sortant de Béja et désireux d’accéder aux zones résidentielles de le faire en toute sécurité, si les règles de circulation sont respectées“.

Le ministère n’a pas écarté la possibilité d’opérer des changements au niveau de l’entrée en question en y instaurant une route secondaire pour faciliter l’arrêt et le stationnement pour tout type de véhicules, et ce dans le cadre d’un projet supplémentaire dont les modalités seront discutées avec le bailleur de fonds étranger, qui a d’ores et déjà donné une réponse favorable à ce propos.
Toujours selon le ministre, un nouvel appel d’offres sera lancé à cet effet, vu que l’appel d’offres initial du projet n’a pas comporté la mise en place de cette route secondaire.
La réponse du ministre n’a pas convaincu le député Noureddine Ben Achour, qui a fait porter la responsabilité de tout accident qui pourrait survenir au niveau de cette entrée au ministère.

Sur un autre plan, en réponse à une question de la députée Jamila Debbech sur le taux d’avancement du projet de prévention des risques d’inondation sur le Grand Tunis, le ministre a affirmé que “les inondations sont étroitement liées aux changements climatiques et que les budgets annuels et les plans quinquennaux sont incapables de supporter, d’un seul coup, les coûts des projets de prévention contre ce phénomène sur le Grand Tunis. Lesquels coûts sont estimés à 650 millions de dinars (MD)
Il a, à ce titre, fait savoir que son ministère s’emploie à réaliser les projets inscrits dans le cadre du budget de l’Etat et du plan quinquennal 2016-2020 et que les études relatives à la région du Grand Tunis ont été achevées. “Ces études ont fait ressortir que les zones les plus menacées par les inondations sont celles de la région ouest de Tunis en faveur desquelles des projets de l’ordre de 250 millions de dinars ont été engagés“, a dit Arfaoui.
La députée Jamila Debbech a qualifié de “trop générale” la réponse du ministre, appelant à mettre en place des solutions provisoires pour protéger les habitants de ces zones contre les inondations afin d’éviter les protestations sociales.

En réponse à une question de la députée Leila Oueslati, sur le retard accusé par le projet de construction d’un hôpital régional à El-Jem, bien que la convention de son financement soit signée depuis janvier 2013 avec l’Arabie Saoudite, le ministre a indiqué “que le retard est dû à un problème foncier, lequel devrait être résolu dans le cadre du Conseil régional dont la députée Leila Oueslati est membre“.
S’agissant de la route reliant le gouvernorat de Mahdia à l’autoroute, il a fait savoir qu’elle sera dotée d’un double-sens et que l’enveloppe nécessaire à ce projet a été mobilisée.

TAP

par -

Le trafic ferroviaire est bloqué depuis cinq jours entre Souassi et El Jem à cause d’une action protestataire menée par les habitants de la ville d’El Jem  dans le gouvernorat de Mahdia, qui ont dénoncé la réouverture d’un point de vente de vin, rapporte Mosaïque Fm.

Hassène Miaâdi, directeur de communication auprès de la SNCFT, a indiqué à la même source que cette action a paralysé complètement le trafic ferroviaire dans les régions du sud et du sud-est et a causé des pertes estimées à 120 mille dinars.

Il a par ailleurs ajouté que la SNCFT a été contrainte de supprimer 26 circulations ce qui a provoqué le mécontentement des citoyens.

par -

Des échauffourées ont éclaté, mardi soir, entre forces de l’ordre et citoyens de la délégation d’El Jem dans le gouvernorat de Mahdia, opposés à la réouverture d’un point de vente de boissons alcoolisées dans la région, rapporte la TAP.

Les protestataires ont barré la route reliant la ville d’ Essouassi à El Jem, brûlé des pneus et bloqué le trafic ferroviaire sur la ligne Tunis -El Jem.
Ils ont également jeté des pierres sur les forces de l’ordre, déployées en masse, qui ont riposté à coups de gaz lacrymogène, a indiqué la même source.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Nigeria Air, c’est le nom de la compagnie aérienne nationale que le pays le plus peuplé d’Afrique va lancer d’ici la fin de l’année....

Reseaux Sociaux

SPORT

"On essaie de trouver un accord, Nice, Balotelli et nous", a déclaré le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Andoni Zubizarreta, au sujet de l'éventuelle arrivée...