Tags Posts tagged with "électrification"

électrification

par -

La rivière Lokoho qui traverse les Districts d’Andapa et de Sambava, dans la Région SAVA recèle un immense potentiel. La construction du barrage hydroélectrique de Belaoko-Lokoho est une illustration de la volonté de Madagascar de s’engager dans la transition énergétique, par la valorisation et l’exploitation des énergies renouvelables. Le 8 décembre, au lendemain de son retour du Japon, le Président de la République est venu donner le coup d’envoi des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Belaoko Lokoho, auquel s’ajoutera, bientôt, celui d’Andriamanjavona. Leur puissance cumulée, de l’ordre de 8,9 MW, permettra de desservir 175 localités réparties dans les districts d’Andapa et Sambava, soit plus de 330.000 personnes, et, à terme celles de Vohémar.

Ce Grand Projet est soutenu par l’Etat Malagasy, à travers le Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, l’Agence de Développement de l’Electrification Rurale (ADER), la banque allemande KfW, la GIZ et l’ONUDI. Pour le Président Rajaonarimampianina, il s’agit d’un grand défi déjà promis aux populations de toute la Région SAVA qui l’avait élu à plus de 80%. Ce Projet s’ajoute également à la liste des projets structurants déjà réalisés par l’État dans la SAVA, notamment le grand barrage hydroagricole d’Ankaibe, à Andapa, financé par la Banque Mondiale, et qui irrigue plus de 2.000 ha de terres, et fait partie des références en Afrique. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a souligné que le futur barrage hydroélectrique de Belaoko-Lokoho est le premier du genre à être installé dans le pays, dans le cadre de la politique d’électrification rurale, et que le District d’Andapa a été choisi spécialement pour être le premier bénéficiaire. Non seulement ce projet est gigantesque, mais surtout il s’agit d’infrastructures durables, appropriées aux besoins des habitants. Plus, ce projet va contribuer au développement du tissu industriel et social, dont les activités requièrent de l’électricité : il en est ainsi de la santé, l’éducation de base et l’enseignement technique, et bien évidemment le milieu des affaires en général. Lors de sa rencontre avec la population, à Andapa, le Président Rajaonarimampianina a réitéré que cette initiative s’inscrit parfaitement dans le processus de transition énergétique, en raison de l’abondance des énergies renouvelables, et qui représentent des solutions efficaces pour sortir de la flambée des prix du carburant ces dernières années. Par ailleurs, il a rassuré la population quant au projet d’augmentation du prix de l’électricité, car cela ne concernerait que les gros consommateurs, dont les industriels.

A Andapa, le Chef de l’État a également mis en garde la population face aux affirmations gratuites et aux velléités de déstabilisation concoctées par certains politiciens sans vision, n’ayant pas de projets de développement crédibles pour sortir le pays de la pauvreté. Il a appelé la population à travailler de concert avec le Gouvernement dans la poursuite des efforts de développement. Il a promis de nouvelles salles de classes pour le lycée et le CEG. Dans le domaine agricole, le Chef de l’État a encouragé la population d’Andapa à améliorer la productivité, notamment pour le secteur rizicole, car la production nationale ne peut pas encore subvenir aux besoins de la population. Il a également mis en garde les spéculateurs sur les pratiques frauduleuses, notamment dans le commerce du riz ; par ailleurs, il a aussi appelé les citoyens à préserver l’environnement pour ne pas subir les effets du changement climatique, qui affecte le domaine agricole. Parmi les projets en perspective, il a rappelé la réhabilitation prochaine de la RN6, entre Ambanja et Diégo, mais aussi Ambilobe-Vohémar, car les financements sont déjà assurés. Par ailleurs, 2 km de routes, dans la ville d’Andapa, seront également goudronnés suite à la demande des autorités locales. Il a aussi promis de réviser le projet d’augmentation des indemnités des Chefs Fokontany et des conseillers. Et, comme déjà initié dans les Régions, le Président a remis aujourd’hui, à Andapa, les équipements et les véhicules du BNGRC pour la région SAVA, dont un camion, une ambulance, un camion-pompier, un tracteur et un bulldozer. Il a aussi offert quatre zébus et 12 sacs de riz, ainsi que des semences. Au terme de son intervention à Andapa, le Président de la République a encouragé la population de la SAVA à soutenir l’État dans la poursuite des nombreux projets structurants lancés ces dernières années dans cette Région pilote en termes de développement économique.

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina était accompagné du Président de l’Assemblée National, Jean Max Rakotomamonjy, du Ministre de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, du Ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, Coach de la Région SAVA, Zafilahy Ying Vah.

par -

Le président Barack Obama est loin d’avoir utilisé toutes ses munitions, au contraire cette fin de mandat – le deuxième et le dernier – rime plutôt avec activisme et initiatives tous azimuts. Hier lundi 08 février, il a ratifié une loi validée la semaine dernière par le Congrès et dont le but est de pousser le secteur privé à miser en Afrique pour fournir de l’électricité à 50 millions d’habitants.

Il ne s’agit pas de décaisser de nouveaux financements mais d’obtenir de l’administration américaine qu’elle structure le plan pour inciter le secteur privé et les organismes internationaux à subventionner l’électrification de l’Afrique subsaharienne, où 70% des habitants ne reçoivent pas l’électricité, ce qui fait 600 millions de personnes, d’après le républicain Ed Royce.

“L’accès à une énergie fiable permettra à des enfants de faire leurs devoirs sous une lampe, aux hôpitaux d’utiliser leurs machines pour mieux diagnostiquer les maladies, et aux réfrigérateurs d’empêcher que la nourriture ne pourrisse”, a déclaré le sénateur démocrate Chris Coons, très impliqué dans ce projet.

Le dispositif “Power Africa” est déjà sur les rails mais cette nouvelle loi va à coup sûr étendre son champ d’action. Les Etats-Unis à eux seuls ont déjà injecté 7 milliards de dollars dans ce programme, Obama s’était engagé à aller au-delà lors de son déplacement en juillet 2015 au Kenya, terre de ses ancêtres (du côté de son papa). “Nous sommes sur la bonne voie” pour arriver à “une capacité de production d’énergie propre” de 30.000 mégawatts, avait dit fièrement Obama en se rendant à un salon sur l’électricité dans la capitale kenyane.

A signaler que le gros des financements pour ce projet va provenir de l’institution publique américaine Export-Import Bank.

Le nouvelle loi promulguée par Obama a prévu des mécanismes d’encouragement pour les organismes publics américains qui appuient le développement, sous forme de prêts et garanties pour des projets privés d’électrification en Afrique, a expliqué le sénateur républicain Bob Corker, président de la commission des Affaires étrangères.

Le meilleur des RS

C'est un Taoufik Baccar très remonté qui a pris sa plume ce mardi 20 février 2018... ou plutôt son clavier. Sur sa page Facebook,...

INTERVIEW

Syndicaliste, de père en fils, le ministre tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, détruit le mythe de l’abondance pétrolière, s’adresse aux...

AFRIQUE

La mission résidente du Millennium Challenge Corporation (MCC) chargée de la mise en œuvre du programme Compact en Côte d’Ivoire a officiellement pris fonction....

Reseaux Sociaux

SPORT