Tags Posts tagged with "Elyes Fakhfakh, Tunisair"

Elyes Fakhfakh, Tunisair

par -
Le gouvernement provisoire entend mettre en place une nouvelle taxe

Le gouvernement provisoire entend mettre en place une nouvelle taxe, qui sera appliquée sur le chiffre d’affaires (C.A) des compagnies aériennes nationales et dont les recettes serviront au renforcement des interventions du Fonds de développement du secteur touristique.

Cette nouvelle taxe, qui ne dépassera pas 1% du chiffre d’affaires des compagnies aériennes, sera introduite dans la loi de finances 2013.

Elyes Fakhfakh, ministre du Tourisme, a précisé, samedi, dans une déclaration à la TAP, lors d’une visite effectuée à la Médina de Tunis, que « les compagnies aériennes réalisent des chiffres d’affaires importants dans le transport des touristes ».

Cette taxe, a-t-il ajouté, est en mesure d’impliquer tous les intervenants dans le secteur touristique pour ce qui est de la promotion et du développement de cette activité.

Le ministre a fait remarquer que « la Tunisie est appelée à conquérir de nouveaux marchés touristiques, et a besoin de ressources financières additionnelles pour financer ses campagnes de marketing », lesquelles doivent être « fortes », d’autant plus que l’Etat contribue au financement de ces campagnes à hauteur de 80%. Et d’ajouter qu’il est indispensable de concevoir de nouveaux mécanismes en matière de financement et d’impliquer le secteur privé et les parties bénéficiant des recettes touristiques. E. Fakhfakh a précisé aussi que cette nouvelle mesure concernera, en premier lieu, les compagnies aériennes, en attendant qu’elle soit généralisée pour englober les restaurants, les hôtels et tous les intervenants dans l’activité touristique.

En ce qui concerne l’approbation de cette mesure par les compagnies aériennes, E. Fakhfakh a indiqué que c’est le gouvernement qui met en place un système fiscal servant à l’économie nationale en général et aux secteurs concernés en particulier ».

Fakhfakh a souligné que les compagnies aériennes seront informées de cette décision et des négociations seront entamées avec elles, puisque 70% de leurs chiffres d’affaires proviennent du transport de touristes. Pour cela, elles seront les premières concernées par le développement du secteur touristique et la conquête de nouveaux marchés dont elles peuvent tirer profit. Pour l’instant, ni le ministère du Transport, ni Tunisair déjà déficitaire, ne semblent être au courant de cette information. A moins que ce ne soit juste une idée du ministre !

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux