Tags Posts tagged with "emplois, logistique, Tunisie"

emplois, logistique, Tunisie

par -

La relance de la logistique, activité à même de générer entre 200 et 400 mille emplois, revêt un caractère urgent pour la Tunisie où les projets relatifs au secteur accusent du retard. Couvrant   l’ensemble des activités nécessaires à l’optimisation de la circulation de flux, depuis la production de la matière première jusqu’à la réception du produit fini par le client final, la logistique repose sur nombre de piliers, dont,  notamment, le développement de l’infrastructure du système d’information et de la douane.

Il s’agit sans doute d’un axe incontournable dans le soutien du développement économique et régional du pays. Cependant, ce secteur souffre actuellement d’un déficit en termes d’infrastructure, d’organisation et d’attractivité.

 A l’heure où la Tunisie aborde une nouvelle étape de son développement, il est nécessaire d’opérer une mise à niveau globale de la logistique en vue d’en faire un levier de compétitivité et un atout majeur pour le développement des secteurs industriel et commercial, pour l’insertion et le développement économiques des zones défavorisées et pour faire de la Tunisie un pôle logistique régional d’envergure.

En tout premier lieu, le développement de la logistique en Tunisie permettrait d’améliorer la compétitivité du tissu économique en augmentant la réactivité des entreprises vis-à-vis de leurs clients et en abaissant les coûts de transport et de stockage.

La Tunisie devrait, pour ce faire, améliorer ses infrastructures de transport et d’entreposage, mettre en place un cadre législatif adapté et favoriser l’émergence de champions logistiques locaux.

Selon une étude réalisée par le cabinet de conseil en logistique et chaîne de distribution “Cofinter”, des études sur la création de zones logistique sont réalisées en Tunisie, avec un projet pilote au port de Radès.

Toutefois, le pays souffre actuellement d’un déficit de plusieurs millions de m2 d’entrepôts, ce qui interdit la massification des flux et augmente considérablement les coûts logistiques, qui atteignent 20% du PIB, et un coût moyen de 16% du chiffre d’affaires des entreprises tunisiennes, contre 11% en moyenne dans les pays développés.

L’étude, lancée depuis 2 ans, pour le compte du ministère du Transport et de l’équipement, montre également que les transports routiers, qui représentent 30 milliards de tonnes kilomètres par an se font majoritairement en livraisons directes, par des petits camions, pour compte propre, avec un faible taux de remplissage et 60% des retours à vide, ce qui génère plus de 3 millions de tonnes de CO2 par an. L’informel représente encore une part importante du PIB.L’étude précise, en outre, que les zones logistiques génèrent en moyenne un emploi direct pour 100 m2 d’entrepôts, outre 4 emplois indirects.

Dans ce contexte, les projets de logistique relève du moyen terme alors qu’après la révolution, la priorité porte notamment sur le rétablissement de la confiance, le traitement du problème des revendications sociales et des régions défavorisées.

Nadia Ben Tamansourt


INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux