Tags Posts tagged with "Ennadha, Tunisie"

Ennadha, Tunisie

par -
En signe de protestation contre le mauvais rendement du gouvernement tunisien en matière de lutte contre le terrorisme et suite à la mort de 6 agents de la Garde nationale à Sidi Ali Ben Oun

En signe de protestation contre le mauvais rendement du gouvernement tunisien en matière de lutte contre le terrorisme et suite à la mort de 6 agents de la Garde nationale à Sidi Ali Ben Oun, à Sidi Bouzid, des marches de protestations ont eu lieu jeudi 24 octobre dans plusieurs régions de la Tunisie.

Dans le gouvernorat du Kef, des citoyens ont incendié, ce jeudi 24 octobre, le siège du mouvement d’Ennahdha au Kef. À Béja, un grand rassemblement de jeunes et une marche estudiantine, ont été organisés à la Place de la mairie, pour dénoncer les actes terroristes qui ont coûté la vie à des membres des forces de sécurité. A l’issue de ces marches de protestation, les citoyens ont attaqué puis incendié les locaux du siège du mouvement Ennahdha.

A Sidi Bouzid, une marche pacifique a eu lieu. Cette marche intervient parallèlement à l’annonce d’une grève générale dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.

A la Manouba, , des affrontements ont éclaté, à la faculté des Lettres, des Arts et des Humanités entre des étudiants parmi les sympathisants d’Ennahdha et d’autres affiliés à l’Union générale des étudiants tunisiens en utilisant des pierres, des bouteilles et même des matraques .

Des étudiants ont confirmé que cet incident est survenu à la suite d’escarmouches verbales entre les deux parties dans le cadre des manifestations anti-gouvernementales et dans le contexte des événements qu’a connus le pays hier et l’assassinat d’un certain nombre d’agents de la Garde Nationale.

Découverte d’armes et arrestation de suspects

Non seulement des marches de protestation ont eu lieu jeudi 24 octobre, des armes et des munitions ont été découvertes par les forces de la sécurité dans plusieurs régions. D’ailleurs, cinq personnes, soupçonnées d’avoir tiré des balles sur une patrouille sécuritaire dans la délégation d’Oued Meliz, ont été arrêtées et transférées à la prison civile de Bulla Regia, dans le gouvernorat de Jendouba.

De même, une femme et 3 hommes en niqab ont été arrêtés, jeudi 24 octobre, à Kairouan. Les suspects avaient en leur possession des armes blanches et des tenues militaires.

Sur un autre volet, les brigades des unités d’intervention ont stoppé une voiture de type 4×4 dans la région de Sfax. Constatant que le véhicule ne contenait aucun objet dont le port serait illégal, les unités sécuritaires ont ordonné un assaut aux domiciles habités par le conducteur et son accompagnateur. De nombreuses armes blanches, des CD, des cibles de tir et un ordinateur ont été retrouvés.

N.B.T

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux