Tags Posts tagged with "Ennahdha, campagne électorale,"

Ennahdha, campagne électorale,

par -
Ennahdha a tenu parole

Ennahdha a tenu parole, cette fois-ci. Elle ne cèdera le pouvoir qu’à un gouvernement d’élections. Et pour se donner du crédit, le parti islamiste devance même, par sa campagne électorale, la passation des pouvoirs .

En fait, il annonce, en quelques semaines, un train de mesures à portée électoraliste dans deux secteurs sensibles : la finance islamique et la santé.

La système de la finance islamique a été entamé par l’adoption par l’ANC de la loi sur l’émission de sukuks islamiques par l’Etat, le 17 juillet dernier, et ,le 22 novembre 2013, d’une loi sur les fonds d’investissement islamiques. Entre ces deux dates, la commission des finances au sein de l’ANC a examiné un projet de loi sur la restauration des Wakfs (Habous ) . Il ne resteront que deux aspects pour que le système soit finalisé dans son intégralité, à savoir la micro finance islamique et le secteur des assurances Takaful , dont les produits sont déjà commercialisés , et n’attendent que le cadre juridique pour se déployer à grande échelle .

La finance islamique était un des thèmes majeurs du discours nahdhaoui après la révolution et surtout après les élections du 23 octobre 2011. Ce discours était ponctué de promesses qui se sont révélées chimériques. Les islamistes disaient à l’époque que les pétrodollars vont être injectés à flots dans l’économie tunisienne, et que ces investissements ne nécessitaient même pas de législation spécifique pour atterrir dans le pays .L’adhésion de l’opinion tunisienne suffit. Mais après le constat que les résultats n’étaient pas probants, les islamistes changent d’argument et affirment que ces investissements doivent avoir des garanties en matière de législation pour venir.

Seulement, on note que plusieurs experts estiment que la contribution de la finance islamique dans l’économie tunisienne ne peut dépasser les 5 à 8%. On est donc en droit de se poser la question : pourquoi tout ce tapage médiatique pour un résultat si modeste.

La réponse ne peut être trouvée que dans l’usage électoraliste de ce thème. D’abord, ressusciter le rêve abandonné dans l’amertume par les Tunisiens depuis au moins un an . Ennahdha leur annonce , par cette nouvelle législation , que la prospérité est à portée de main, et que la finance islamique va maintenant venir après que les malentendus ont été dissipés , et que le cadre juridique a été préparé .

Un autre message est directement envoyé aux formations islamistes qui critiquent Ennahdha pour sa modération et même sa compromission avec les laïques , pour leur dire que la mécanique de l’islamisation du pays est toujours fonctionnelle , et l’étendard de l’Islam peut encore fédérer tout le monde pour les prochaines échéances .

Le troisième message est adressé aux donateurs des pays du Golfe , qui étaient généreux avec Ennahdha dans les années de la répression et au cours des dernières élections , pour leur signifier que le pays est en voie d’islamisation , et que « vos investissements commencent à porter leurs fruits », ce qui est de nature à les encourager à mettre la main à la poche pour les prochaines élections .

Le volet de la santé comprend un projet de loi sur le travail obligatoire des médecins spécialistes, nouvellement diplômés pour 3 années consécutives dans les régions intérieures du pays , et la création de 5 facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire dans les gouvernorats du Kef, Sidi Bouzid , Médenine, Jendouba, et Kasserine et une faculté de formation des cadres en matière de gestion hospitalière à Gabès .

Ces décisions, qualifiées par le dirigeant Nahdhaoui Lotfi Zitoun d’improvisées et populistes , partent d’un constat vérifié , attestant le caractère primordial de la santé aux yeux du citoyen . Des observateurs ont remarqué que les scores élevés obtenus, lors des élections d’octobre 2011, par les listes d’Al-Aridha Chaâbia s’expliquent essentiellement par l’approche originale (et peut-être démagogique ) du dossier de la couverture santé : le citoyen veut avoir accès aux services de la santé de manière facile et pourquoi pas gratuite .

Après avoir étudié les résultats des élections et les sondages d’opinion publiés ces derniers mois , Ennahdha a l’air de devancer ses concurrents en choisissant les thèmes , le timing et en utilisant jusqu’à la dernière minute les moyens de l’Etat pour faire valoir ses chances aux prochaines échéances afin de gouverner pour un mandat entier et peut-être plus .

Nous avons décelé dans un article publié par Rached Ghannouchi dans Al-Jazeera net, le 12 novembre 2013, l’ébauche d’une campagne électorale avant l’heure ,( Lire notre article : Rached Ghannouchi lance déjà la précampagne de son parti, en date du 13 novembre 2013 ).

Dans l’article qui s’adressait aux lecteurs des pays du Golfe ,Ghannouchi affirmait qu’Ennahdha n’avait pas échoué dans la gestion des affaires du pays , mais, au regard des difficultés surgies du fait des positions de l’opposition et des syndicats , elle avait consenti de douloureux sacrifices pour épargner au pays l’accentuation de cette crise. Il assure que son parti remportera les prochaines élections . Le public que cible cet article représente une frange de l’opinion qui pèse dans le monde arabe et comprend un grand nombre de ces donateurs qui seront utiles dans le financement de la prochaine campagne électorale d’Ennahdha .

C’était là un des aspects de la campagne que le parti islamiste a amorcé assez tôt, et que les dernières mesures n’ont fait qu’en révéler le caractère structuré. Cette campagne électorale islamiste répond à une logique et a une finalité, deux éléments qui manquent cruellement dans la démarche et le comportement des autres formations politiques qui disent, avec naturel , qu’elles représentent les aspirations du peuple tunisien .

Aboussaoud Hmidi

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

La KfW, la Banque allemande de développement, et l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...