Tags Posts tagged with "Ennahdha, sit-inneur, ,"

Ennahdha, sit-inneur, ,

par -
Le drame survenu

Le drame survenu, samedi 27 avril 2013, à La Kasbah, où, par désespoir, un sit-inneur en est arrivé à mettre fin à ses jours et d’autres ont tenté de le faire, interpelle l’opinion publique à plus d’un titre : pourquoi en est-on arrivé là ?

Les sit-inneurs sont, pour la plupart, d’anciens détenus politiques ,qui ont purgé de lourdes peines , vu leurs carrières brisées ,et leur familles démembrées sous l’effet des vagues de répression qui ont touché les islamistes et plusieurs courants politiques , pendant les règnes de Bourguiba et Ben Ali .Il faut reconnaître que ceux qui ont animé le sit-in de La Kasbah sont, pour la plupart, des islamistes se réclamant d’Ennahdha , arrêtés pendant les années 1990 .Et malgré l’amnistie générale adoptée par le décret n° 1 du 19 février 2011 , ils n’ont pas vu leur situation professionnelle et sociale s’améliorer . La proposition du Gouvernement Jebali, en 2012, de leur accorder une indemnisation a soulevé un tollé général auprès de l’opposition et de l’opinion publique , et a fini par être repoussée .Tout le monde a jugé faramineux les montants alloués aux bénéficiaires de l’amnistie .On a parlé de 1,2 milliard de dinars ou même plus , alors que le pays vit une crise financière aigue et de grands équilibres budgétaires .

Les propos de l’ancien ministre des Finances, Houcine Dimassi , et les réalités économiques du pays qui se sont dégagées de ses analyses pertinentes , ont bloqué tout effort de trouver une solution à cet épineux problème ,à travers le budget de l’Etat .

Restaient alors les solutions qui devraient être recherchées à travers la coopération internationale .Les pays nordiques étaient prêts à fournir une partie des fonds à mobiliser, mais ils se sont rétractés sous l’effet de la polémique qui a accompagné le débat national sur le dossier. Les Européens et les pays de l’Amérique du nord ont hésité à financer un projet qui ne fait pas l’unanimité en Tunisie. Les pays du Golfe qui ont été sensibilisés par la direction d’Ennahdha , tergiversent et veulent ,apparemment, inscrire tout geste dans ce sens dans une logique de consolidation de l’islam en Tunisie . Seuls les islamistes doivent en bénéficier, et toute aide doit s’accompagner de conditions dans ce sens, c’est dans ce sens qu’il faudra comprendre ce message.

Qatar est le seul pays du Golfe à avoir fait don , en novembre 2012, de 20 millions de dinars tunisiens , pour financer le fonds spécial dédié à l’indemnisation des prisonniers politiques de l’ancien régime , ainsi que les bénéficiaires de l’amnistie générale, et a promis , pour plus tard , un montant équivalent.

Devant cette impasse, Ennahdha, a pensé explorer d’autres pistes : commencer par régler le cas des anciens militants qui ont atteint l’âge de la retraite. Le Gouvernement Jebali a prévu dans le budget 2013 , une enveloppe pour solder les parts des employeurs et des affiliés des caisses sociales ,pour les années dues , afin de permettre aux bénéficiaires de l’amnistie de faire valoir leur droit à une retraite décente . Mais, apparemment, les engagements prévus sont insuffisants, et ne correspondent pas aux montants exigés par les caisses sociales pour liquider le dossier .

Donc, on est en présence d’une situation dramatique : les militants qui ont payé lourdement les années de plomb , sont dans le besoin , et leur Gouvernement ne leur trouve pas de solution, même partielle . La sympathie envers leur révolution n’a pas permis à ces Tunisiens de retrouver leur dignité . Les amis d’Ennahdha ne lui étaient d’aucun secours pour résoudre un problème qui commence à avoir des répercussions nationales et même au sein même du parti islamiste .

En fait , les anciens détenus politiques islamistes , ceux de l’UGTE , des autres structures régionales et locales , avaient pour compagnons de lutte , dans les années 1990 , les cadres nahdhaouis qui sont actuellement ministres-hommes d’affaires , PDG, chargés de missions auprès de prestigieux ministères , députés ,ou au moins cadres responsables à Mont-plaisir . Ces gens se déplacent en voitures de luxe, vivent dans des résidences haut standing, et désignent leurs amis et parents dans des postes politiques, au moment où les amnistiés anonymes vivent dans la précarité.

Les grands partis politiques, qui se donnent une mission historique, attachent une grande importance à la formation et à l’entretien de l’esprit militant de leurs cadres, étant convaincus que le projet de société qu’ils comptent mettre en œuvre sera tributaire de l’engagement et de l’abnégation des militants. Ils appellent cet aspect de vie interne : La Politique des Cadres. A l’opposé de cela , on voit qu’Ennahdha , qui se veut « parti militant » se réclamant d’un projet de société qui lui est propre , a délaissé , depuis son accession au pouvoir , ses militants , au profit d’une nomenklatura cooptée par népotisme et choix de conjoncture .

Les partis communistes ,socialistes ,et ceux des mouvements de libération des peuples du tiers-monde ,qui ont prôné de grands changements , et œuvré à l’instauration de sociétés nouvelles ,n’ont vu s’installer une « corporation » bénéficiant d’avantages matériels ,qu’après des décennies . Seulement les partis islamistes ,qui ont pris le pouvoir , suite à des révolutions populaires , en Iran ,en Egypte et en Tunisie pour ne citer que ces pays , ont vite instauré leur nomenklatura , et ont commencé à répartir le butin de la révolution aux amis et aux proches .

Mais, au lieu de voir la réalité en face , et œuvrer à répondre aux attentes du citoyen ,et particulièrement aux anciens militants désœuvrés et dans la précarité , l’establishment du parti islamiste , veut convaincre ces laissés- pour- compte que c’est l’opposition de gauche qui les a empêchés de bénéficier de leur droit à une retraite décente et à une indemnisation correcte .

Aboussaoud Hmidi

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Selon des données dévoilées par le site Africanews, le Sénégal se prépare à inaugurer un nouvel aéroport. Cerise sur le gâteau, le pays va...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Comité exécutif de l'Union arabe de football (UAFA), a tenu mercredi à Ryadh (Arabie saoudite), une réunion sous la présidence de l'algérien Mohamed...