Tags Posts tagged with "Environnement, Energie, Salem Hamdi, Tunisie"

Environnement, Energie, Salem Hamdi, Tunisie

par -

« Les orientations choisies par la Tunisie en matière de protection de l’environnement et la maîtrise de l’énergie nécessitent une nouvelle forme de gouvernance environnementale, basée sur la décentralisation de l’action environnementale par le renforcement des structures environnementales régionales et la mise en œuvre des programmes régionaux qui prennent en considération les caractéristiques de toutes les régions et leurs besoins spécifiques » a déclaré  Salem Hamdi, secrétaire d’Etat du Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement lors de la journée de lancement du Programme PPE en Tunisie, tenue, jeudi.

Il  a affirmé que ce programme Environnement-Energie rejoint parfaitement les priorités à développer dans le futur pour une meilleure contribution de la politique environnementale en Tunisie à combattre la pollution sous toutes ses formes et origines, améliorer les conditions de vie des citoyens et aider à la création de l’emploi, et ce dans le cadre d’une concertation contenue et de partenariat réel avec toutes les composantes de la société civile.

Financé par l’Union Européenne d’un budget de 33 M€, le PEE a pour objectif de promouvoir une bonne gouvernance environnementale grâce à la consolidation d’une stratégie soutenable en la matière tout en renforçant la compétitivité de l’économie tunisienne en termes de maîtrise de l’énergie. Un programme qui, selon Adrianus Koetsenruijter, chef de la Délégation de l’Union Européenne à Tunis, permet d’ouvrir un dialogue constructif approfondi sur la problématique de la pollution, et d’engager des réflexions sur les énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. L’objectif spécifique est d’améliorer les pactes économiques de l’Etat dans ces deux secteurs stratégiques en rendant la qualité de vie meilleure pour tous les citoyens que ce soit tunisien ou européen. « J’ai l’ambition de faire de  ce programme un point de départ pour les actions futures dans le secteur de l’environnement qui reste parmi les sujets prioritaires pour l’Union Européenne», a ajouté Adrianus Koetsenruijter qui a rappelé les différentes mesures prises depuis des années visant à faire de l’Europe le champion du monde en matière d’énergies renouvelables. « J’espère à cet égard, une meilleure contribution de la Tunisie afin de relever le challenge. Le but recherché est d’améliorer le rendement énergétique en sensibilisant tous les citoyens avec des modes consommation adéquats »

Dans ce contexte, le responsable a précisé que ce PEE permet aux décideurs de proposer des solutions par le biais des nouvelles méthodes à travers la participation de tous les acteurs concernés. Parmi les éléments du programme, on peut citer l’appui budgétaire direct au fonds de l’évolution industriel et au fonds national à l’ANME, une assistance technique pour le renforcement des études sectoriels et l’acquisition des équipements pour le suivi des paramètres environnementaux. Des éléments qui pourraient fournir un appui concret à tous les partenaires qui sont multiples, à savoir les agences de la maîtrise de l’énergie non seulement au niveau national mais aussi au niveau régional, les entreprises privées actives dans ce secteur comme  celles de l’hôtellerie et les organisations non gouvernementales. « C’est un programme ouvert à tout le monde ».

Bientôt, le démarrage d’autres projets avec un cout de 59 millions d’Euros

Le chef de la Délégation de l’Union Européenne à Tunis a annoncé d’autre part, la mise en œuvre d’autres programmes environnementaux, « des programmes qui sont en train de se préparer avec les autorités tunisiennes ayant pour objectif la récession de plus en plus de l’énergie » a-t-il souligné. Il s’agit du programme d’appui à la politique sectorielle de l’eau avec une enveloppe de 57 millions d’Euros dont le démarrage sera annoncé prochainement et de trois projets en matière d’environnement et de développement durable, de construction, de gestion et de contrôle des substances chimiques avec un montant de deux millions d’Euros.

C’est  en parfaite harmonie avec ces enjeux environnementaux que  le développement économique actuel de la Tunisie doit être réalisé en tenant compte de la nécessité de jeter les fondements d’une production propre et de faible impact environnemental en rationalisant l’exploitation des ressources naturelles notamment l’eau, les sols et l’énergie tout en favorisant la création d’emplois. D’ailleurs, une étude d’envergure pour l’instauration de l’économie verte sera lancée prochainement en Tunisie. Cela ne passera qu’à travers une meilleure implication de toutes les composantes de la société civile, y compris les citoyens vivant à proximité des sites d’implantation des projets et à travers  l’évaluation des études d’impact en  environnement, et ce à travers l’instauration du système de concertation publique.

Wiem Thebti

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le ministère de l’Industrie et des Mines algérien a annoncé mercredi que le Japon a exprimé la volonté de ses constructeurs automobiles japonais à l’instar...

Reseaux Sociaux