Tags Posts tagged with "états-unis-un"

états-unis-un

par -

Les Américains n’ont pas l’intention d’être spectateurs et de laisser l’Iran violer allègrement l’accord sur le nucléaire, qui a replacé Téhéran dans le concert mondial des nations. Le vice-président des USA, Joe Biden, a affirmé hier dimanche 20 mars que les Etats-Unis ne quittent pas l’Iran des yeux et “agiraient” si Téhéran ne reste pas dans le cadre fixé par l’accord sur le nucléaire.

“Les éléments d’incitation sont en place pour que l’Iran respecte sa part de l’accord”, a déclaré Biden. “Nous surveillons l’Iran de très près” car “aux termes de cet accord, l’Iran ne sera jamais autorisé à poursuivre un programme d’armement nucléaire, jamais, jamais, jamais, jamais”, a martelé le vice-président américain devant la conférence annuelle du lobby pro-israélien (Aipac). “Si l’Iran viole l’accord, les Etats-Unis agiront”, a souligné Biden.

Pour rappel, les termes de l’accord stipulent que les sanctions seront automatiquement réactivées en cas de franchissement des lignes rouges

Dans la journée d’hier dimanche, il y a eu une poussée de fièvre côté iranien, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, ayant taxé les Américains d'”ennemi”, qui ne respectent pas les engagements pris lors de la signature de l’accord nucléaire. “Dans l’accord nucléaire (…) les Américains n’ont pas respecté leurs engagements, ils n’ont pas fait ce qu’ils devaient faire”, a affirmé le guide dans un discours fleuve à Machhad (nord-est) à l’occasion du nouvel an perse.

Les USA ont fait sauter les sanctions “sur le papier, mais par des voies détournées, ils empêchent la République islamique d’atteindre ses objectifs”,  a ajouté Khamenei. “Ils ont dit avoir levé les sanctions (…) mais dans les faits, ils font en sorte que les effets de la levée des sanctions ne se voient pas”, a conclu le guide.

Tout faire pour rassurer l’ami israélien

Il ne faut pas se leurrer, cette gesticulation de la Maison Blanche  a certainement aussi pour but de rassurer les juifs américains, et au-delà Israël, que les velléités des Iraniens empêchent de dormir. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, n’a pas économisé son énergie pour tenter de torpiller l’accord historique paraphé en juillet 2015 par les grandes puissances – dont les USA – et l’Iran pour encadrer le programme nucléaire de Téhéran. In fine, cet accord a permis à l’Iran de faire sauter la chape de plomb des sanctions internationales sur son économie, au grand dam de tous les ennemis de la République islamique (Israël, l’Arabie saoudite…).

Mais l’administration américaine n’en oublie pas pour autant de cajoler l’ami israélien. Il ne faut pas perdre de vue le fait que les juifs sont de gros contributeurs financiers dans toutes les échéances électorales, la présidentielle qui se profile ne dérogera pas à la règle. Sans parler du fait que le lobby juif pèse lourd au Congrès américain. C’est tout cela qui explique le voyage de Biden en Israël dernièrement, avec de gros cadeaux dans sa valise, malgré des relations personnelles très mauvaises entre le président américain, Barack Obama et Netanyahu. Biden a déclaré que l’appui militaire des USA en faveur d’Israël prochainement sera “sans aucun doute le paquet de sécurité le plus généreux de l’histoire des Etats-Unis”. Il a ajouté : “Israël pourrait ne pas recevoir tout ce qu’il demande, mais il recevra tout ce dont il a besoin”.

L’amitié américano-israélien est à ce prix, même si ce n’est pas demain que les USA vont démolir le rapprochement avec l’Iran, qu’ils considèrent comme une grosse victoire diplomatique, au même titre que le rétablissement des liens avec Cuba…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux