Tags Posts tagged with "exigences"

exigences

par -

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi un programme de soutien de 48 mois dans le cadre du mécanisme élargi de crédit ( MEDC) avec la Tunisie pour un montant équivalent à 2,04 milliards de DTS (environ US $ 2,9 milliards, soit 375 pour cent de la quote-part de la Tunisie) pour soutenir le programme des réformes économiques et financières du pays détaillées  dans la vision économique des autorités. Ce programme vise à promouvoir une croissance plus forte et plus inclusive en consolidant la stabilité macroéconomique, la réforme des institutions publiques, y compris la fonction publique, ce qui facilite l’intermédiation financière, et l’amélioration du climat des affaires. En application de  la décision du conseil d’administration, un montant équivalent à 227.290.000 de DTS (environ 319,5 millions $) est disponible pour décaissement immédiat. Le montant restant sera échelonné sur la durée du programme, sous réserve de huit examens de programme.

À l’issue des délibérations du Conseil,  Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint et Président par intérim, a déclaré que « l’économie de la Tunisie a fait preuve de résilience, mais continue de faire face  à d’importants défis budgétaires, extérieurs, structurels et sociaux. La stabilité macroéconomique a été préservée et des réformes importantes ont été engagées, notamment avec le soutien du programme appuyé par le Fonds, dont l’expiration est intervenue récemment.

“Les autorités ont mis au point  un nouveau programme économique complet  de 4 ans  pour s’attaquer aux  vulnérabilités restantes. Le programme vise à consolider la stabilité macroéconomique et à promouvoir une croissance plus inclusive. Un engagement fort  pour de saines politiques, une action décisive en matière de réformes structurelles clés et des efforts en matière de renforcement des consensus et de la communication, portant particulièrement  sur les difficiles réformes sociales, sont cruciaux pour créer des emplois et procurer les bénéfices les plus larges aux Tunisiens.

“Une politique budgétaire prudente qui mette  la dette publique sur une trajectoire baissière permettra d’alléger les contraintes de financement, de réduire les déséquilibres extérieurs, et d’assurer la durabilité. Une réforme globale de la fonction publique permettra d’améliorer la prestation des services publics et d’accroître l’espace budgétaire pour les investissements prioritaires et les dépenses sociales bien ciblées. Un système fiscal plus progressif et efficace permettra d’élargir l’assiette fiscale et d’améliorer l’équité. Les risques budgétaires devraient continuer à être surveillés,  et les efforts de gouvernance, intensifiées ».

« Le renforcement de l’indépendance de la Banque centrale accroîtra  l’efficacité de la politique monétaire, alors qu’une plus grande flexibilité du taux de change consolidera les réserves en devises et facilitera l’ajustement externe ».

«L’adoption de la loi  bancaire est à saluer. D’autres mesures sont nécessaires pour restructurer les banques publiques et renforcer la résolution bancaire et les dispositifs de supervision. Le développement des établissements de crédit et l’assouplissement du plafonnement des taux d’intérêt augmenteront l’accès au financement.

“Les efforts visant à simplifier les procédures commerciales existantes et à améliorer l’accès aux marchés par le biais d’un nouveau code d’investissement et la mise en œuvre de la loi  relative à la concurrence et de celle sur le partenariat public-privé sont essentiels pour promouvoir le développement du secteur privé et créer des emplois,” a conclu le DGA du FMI.

Le Fonds souligne que des défis importants demeurent, notant que  l’activité économique est faible, de même que l’emploi, alors que les tensions sociales persistent, que la structure des dépenses est détériorée, et que les déséquilibres extérieurs sont élevés.

Pour relever ces défis, ajoute le FMI, les autorités tunisiennes ont élaboré en 2015 une vision économique quinquennale, qui est en cours d’élaboration dans le cadre d’un Plan détaillé. Cette vision vise à promouvoir une croissance plus forte et plus inclusive en transformant le modèle de croissance de la Tunisie grâce à une stratégie basée sur la stabilité macroéconomique s’articulant autour de  cinq axes: institutions publiques efficaces; diversification économique; développement humain et sociale; développement régional; et  croissance économique verte.

Le nouveau programme vise à assurer une croissance plus inclusive et la création d’emplois, la mise en œuvre articulée  autour de quatre axes : i) la consolidation de la stabilité macroéconomique; ii) la réforme des institutions publiques, iii) la promotion de l’intermédiation financière, iv) et l’amélioration du climat des affaires.

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) pense pouvoir offrir 25 millions d'emplois d'ici 2025, dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour changer le...

SPORT

Reseaux Sociaux