Tags Posts tagged with "exportation illégale"

exportation illégale

par -

Nous apprenons, de sources très bien informées, que Fadhel Abdelkefi avait rencontré depuis le lundi 14 août 2017 le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et lui aurait demandé de mettre fin à son intérim à la tête du ministère des Finances (MF). L’actuel ministre du Développement et des Finances par intérim aurait expliqué sa demande à Chahed par son désir de mettre fin à la situation de conflit d’intérêt dans laquelle il se trouve, au MF, par rapport à l’affaire dans laquelle il avait été jugé en première instance et en contumace. L’affaire a en effet été introduite par la Douane qui est un département dont le MF a la tutelle directe.

Par cette demande, à laquelle le chef du gouvernement n’aurait pas encore répondu, certainement pour éviter d’en arriver au remaniement ministériel qui chamboulerait tout l’agenda d’un gouvernement qui est en plein travail de préparation du budget 2018, de la loi de finance de la même année et de la loi de finances complémentaire de l’exercice 2017, sans compter la préparation de la prochaine revue du FMI pour le mois de septembre prochain. Cela devrait permettre à Abdelkefi, tout comme un autre ministre qui ne l’a pas fait, de gérer l’appel dans l’affaire qui l’oppose à la Douane, de présenter les documents qui attestent que «ce n’est pas une affaire d’exportation de devises de façon illégale» d’une manière qui ne mettrait pas en péril le GUN, de passer à autre chose et de se consacrer à son important travail au ministère transversal du Développement économique.

par -

A propos de l’information circulant dans les médias ou les réseaux sociaux au sujet d’une affaire de change concernant Fadhel Abdelkefi, ministre des Finances par intérim et ministre de l’Investissement, du Développement et de la Coopération internationale du gouvernement de Youssef Chahed, nous apprenons de sources officielles qu’il «ne s’agit nullement d’une affaire d’exportation de devise de façon illégale. Il s’agit, en fait, de la valorisation d’un actif (logiciels informatiques et site web) fourni préalablement par la société Tunisie Valeurs, dont Abdelkefi était actionnaire, à sa filiale créée au Maroc. Cet actif, précisent nos sources, a servi à une opération d’augmentation de capital rendue nécessaire par l’obligation de se conformer au droit marocain en la matière. Néanmoins, c’est cette même situation qui a exposé Tunisie Valeurs à une non-conformité à la réglementation tunisienne des changes. Information portée, comme il est d’usage, par la Banque centrale de Tunisie à la connaissance du Ministère des Finances».

Toujours selon ces sources officielles, «en 2014, Tunisie Valeurs a liquidé l’intégralité de sa participation au capital de la dite filiale et a, par la même, procédé au rapatriement et à la cession sur le marché des changes tunisien de la totalité du produit de cette vente. Cette information a, également, été portée à la connaissance des services de la Douane».

Théorique donc, selon nous, l’affaire serait close de fait depuis 2014, d’autant plus que la partie civile, qu’est forcément la Douane et sa tutelle, le ministère des Finances en l’occurrence, avait été toujours informée officiellement des développements de ladite affaire.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Le ministère de la Santé algérien a annoncé jeudi 19 juillet 2018, sa décision de retirer, «sur la base du principe de précaution», les...

Reseaux Sociaux