Tags Posts tagged with "Faousi Abderrahmane"

Faousi Abderrahmane

par -

Présent lors du séminaire du lancement du programme “IRADA”, qui a eu lieu ce vendredi 11 mai 2018 à Tunis, le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Faousi Abderrahmane, a mis en garde contre la tentation du copier/coller en Tunisie : “Il faut éviter le copier/coller (…) On ne peut pas aller loin sans innovation (…) On a beaucoup de projets dans les chaînes de valeur, mais ce qui nous manque c’est plutôt l’innovation“, a soutenu le ministre.

Il a en outre indiqué que la situation de l’emploi en Tunisie n’a cessé de se dégrader et que cela va encore durer, principalement dans le secteur public, d’autant plus que les investissements dans le secteur privé stagnent depuis 3 ou 4 années, a précisé Abderrahmane, expliquant cela par la situation économique et financière difficile du pays.

Il est à rappeler à ce propos que le programme “Initiative régionale d’appui au développement économique durable (IRADA)” a été officiellement lancé, ce vendredi 11 mai 2018, à Tunis. Ce programme vise à contribuer au développement durable et intégré et améliorer l’employabilité des demandeurs d’emploi dans 8 gouvernorats, à savoir Bizerte, Jendouba, Sidi Bouzid, Gafsa, Kasserine, Sfax, Gabès et Médenine.

par -

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Faouzi Abderrahmane, a annoncé, lors de son passage ce lundi 15 janvier 2018 sur Shems Fm, que le nombre de chômeurs a atteint aujourd’hui plus de 628 mille, soulignant que 40% des chômeurs sont des diplômés de l’enseignement supérieur.

Il a ajouté que chaque année et depuis ces sept dernières années, 45 mille nouveaux demandeurs d’emploi, dont 33 mille parmi les diplômés de l’enseignement supérieur, s’ajoutent au marché de l’emploi.  

Le ministre a en outre indiqué que l’Etat dispose déjà de trois mécanismes d’emploi, à savoir les contrats de stage d’Initiation à la Vie Professionnelle «SIVP», ​​le programme “Contrat de la dignité” et le contrat de stage du programme de Service Civil Volontaire (SCV).

D’autre part, le ministre de la Formation et de l’Emploi a déclaré que le gouvernement se dirige vers un nouveau créneau, celui de l’économie sociale et solidaire, qui n’est ni public ni privé, ajoutant qu’il y a «un nouveau projet de loi sur ce secteur et également de nouveaux mécanismes de financement qui s’y rattachent».

par -

Le marché de l’emploi en Tunisie connaîtra prochainement certaines mutations et changements. De grands chantiers devraient démarrer à partir de l’année prochaine, avec de nouveaux mécanismes qui seront mis en place et d’autres seront supprimés ou remplacés par d’autres initiatives plus efficaces et pertinentes. Ces chantiers devraient démarrer en 2018 suite à un travail d’évaluation approfondie et complète. Dans son intervention, samedi dernier, sous la coupole du Parlement, lors de l’examen du budget de son ministère, le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Faousi Abderrahmane a annoncé la suspension du programme “Forsati“, assurant que le nombre de chômeurs inscrits auprès des différentes structures relevant de son ministère s’élève à 188349.

Il a par ailleurs indiqué que le ministère a, dans ce cadre, effectué un travail d’évaluation scientifique et approfondi, prouvant l’inefficacité de certains mécanismes d’emploi suite à quoi il a été décidé de supprimer certains programmes. Seuls les mécanismes qui se sont révélés efficaces seront maintenus. Les autres seront ajustés et modifiés à l’instar du contrat “Dignité“, qui sera simplifié au niveau des procédures. L’objectif aussi est de soutenir le programme de la formation professionnelle. Ainsi, il est fort probable qu’on ajoute un nouveau mécanisme d’emploi en rapport avec l’économie sociale et la solidarité.

Le ministre a par ailleurs souligné que le programme “Forsati” auquel 80 Millions de dinars ont été alloués n’a contribué qu’à la conclusion de 76 contrats de création de projets et la signature de 58 contrats de travail, qualifiant ces résultats de médiocres et de gaspillage de l’argent public. Une des raisons ayant poussé le ministre à ordonner la suspension du contrat en question.

Faousi Abderrahmane a également noté, dans un communiqué publié, ce lundi, par son ministère, que le travail du ministère pour l’année prochaine va se concentrer sur la consolidation des piliers de l’économie sociale et solidaire, comme un levier pour l’économie nationale, soulignant que, contrairement aux statistiques de l’Institut National des statistiques (INS) sur le nombre de chômeurs qui les estiment à 620 000, le nombre des sans emplois inscrits auprès des différents bureaux de l’emploi en tant que demandeurs d’emplois s’élève jusqu’à la date du 25 novembre 2017 à 188 349 étudiants.

Selon le ministre, 18 273 chômeurs dont 10 175 femmes ont été recrutés depuis le début de cette année à ce jour, soulignant que la capacité opérationnelle du tissu économique tunisien est estimée à 35 000 emplois par an. Et de préciser que le ministère s’emploie durant la période prochaine à examiner les mécanismes de l’emploi et ce, après avoir achevé l’évaluation et la révision des politiques publiques dans ce domaine, tout en se basant sur trois principales approches dont la plus importante est la capacité du marché du travail à répondre aux demandes d’emplois, les conclusions du processus de la formation et la consolidation de l’économie sociale et solidaire.

Au sujet de la formation, le ministre a fait remarquer que le nombre des diplômés a atteint 28 500 par an, en provenance de 190 centres de formation publics et 190 des centres de formation privés, soulignant que le système de formation professionnelle en Tunisie jouit d’une bonne réputation à l’échelle nationale et internationale, et 500 étudiants étrangers étudient dans des centres de formation en Tunisie, selon ses dires.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Des dirigeants d’affaires, des décideurs et des militants pour le développement se sont joints à plus de 200 délégués pour lancer le premier Forum...

Reseaux Sociaux

SPORT